Combien de temps nous reste-il ?


[26/9, 13:59] Nickson KASOLA: Une image de 2018 ? [Pourcentages des votants pour differents candidats en RDC en 2018 (?).]


[26/9, 15:15] G. Paluku Atoka Uwekomu: La quintessence de mon message est : quel sera le pourcentage de mon parti en 2023 et du tien, Nickson ?
Cela omporte peut que les % que tu voies soient du vrai ou du faux, de 2006, 2011 ou 2018.
Que faisons nous pour réellement gagner en 2023 ?
Pour l’heure, le pouvoir en place part favori : du moins, à l’apparence. Ne crions pas au tripatouillage après, alors que nous nous occupons des accessoires ; laissant de côté la Voie du Père !


[26/9, 15:16] Nickson KASOLA: Cette image ne peut permettre la réponse à votre question car elle représente une époque dont le contexte est très différent de l’actuel.


[26/9, 15:46] G. Paluku Atoka Uwekomu: Le contexte, selon nous, n’est pas très différent du précédent : la culture et la pratique politique sont les mêmes. Ces dernières demeurent celles d’intrigues diverses, de vols, de pillages, d’assassinats, d’esclavagisme de colonisation, de trahisons, de tripatouillages, d’une distraction sans nom de toute l’opposition et d’une déliquescence grandissante de l’administration.


[26/9, 15:50] Nickson KASOLA: Mon frère, là vous vous trompez. Le contexte est littéralement très différent. Si vous pensez partir de cette considération vous risquez d’être surpris. Je vous conseille de bien analyser le contexte.


[26/9, 15:55] G. Paluku Atoka Uwekomu: Notre effort dans le Projet 2014 n’est pas fondé sur l’espoir d’un Congo meilleur en 2024 : nous investissons politiquement dans un futur de bonheur qui ne poindra pas avant l’horizon 2055.
En clair, un Congo de droit, de justice, d’unité, de paix, de développement est pour nous envore très lointains.
La pauvreté est encore très grande sur tous les plans : la morale, l’intelligence, le confort dans la maison et au travail, la justice sociale, la liberté, la sécurité, la fraternité et toutes les choses semblables nous manqueront cruellement longtemps encore, frères !

C’est pour cela que nous vous invitons nombreux à rejoindre notre projet pour :
1° dégager un vrai projet de sortie de crise ;
2° mobiliser les ressources nécessaires pour la mise en œuvre du projet congolais, sans être aliénés !


[26/9, 16:04] G. Paluku Atoka Uwekomu: 30 n’ont pas suffit entre 1999 et 2014. 30 seront encore très insuffisant maintenant, au regard du pourrissement de la situation entre 1999 et 2022 et de la qualité et de la quantité de la ressource humaine.

Instruire, former et éduquer correctement près de 100 millions de personnes, de cultures disparates, demande du génie encore très rare dans notre pays. Il faut du temps, et encore du temps.

Certains observateurs occidentaux pessimistes évaluent à 500 ans le temps nécessaire pour que le Congo sorte de son tunnel de lui-même.

C’est peut-être exagéré ; mais ce n’est pas loin d’être raisonnable.

En effet, nous nous rendons compte très vite que les autres nations se fourvoient alors qu’elles existent depuis des millénaires. Le Congo indépendant n’existe que depuis 62 ans seulement !

Kinshasa ne s’en sortira pas !


Kinshasa ne s’en sortira pas parce que le Président de la République s’est appuyé sur un tribalisme dégradant pour sa gente, qu’il a compté sur des pays qui, à tort ou à raison, sont considérés comme des ennemis numéro un des congolais par la majorité de nos concitoyens, il s’est entouré d’hommes au passé douteux et aux mœurs non-démocratiques, perdant ainsi sa crédibilité même auprès de certains qui, en 2018, comptaient sur lui, en désespoir de cause, après avoir compris, tardivement, que le précédent Président n’était pas celui qu’ils attendaient.

Au seuil de 2023, notre peuple va tout droit au gouffre : ceux qui sont pour les élections en 2023 et ceux qui sont contre ces élections 2023. En effet, l’impréparation est pire que qu’en 2018 et les conséquences des échecs seront plus déplorables.

[6/6, 10:46] +256 760 459337: La situation risque d’être confuse avec le renouvellement des opérations Sujaa UPDF-FARDC pour les deux autres mois de plus des opérations infertiles dans la région de Beni.

Les soldats ougandais seront mixés avec les rwandais. Le Rwanda a fait entrer ce jeudi ses véhicules et militaires via Tchanika. On ne sait pas pour quel pied joue Fatshi après la déclaration de l’Ouganda qui a dit officiellement qu’il se battrait aux côtés du Rwanda si la RDC mène une guerre contre Kigali.

Quel rôle joue Fatshi dans ce plan de ces deux beaux-frères camouflés ayant la même idéologie ?

Ouvrons l’oeil et le grand chers congolais ! Nous sommes sacrifiés et nos dirigeants jouent à la distraction.

Oeil du Peuple
[6/6, 10:46] +256 760 459337: Fizi: les affrontements continue ce dimanche 05 juin 2022 aux environs de la localité de MINEMBWE, entre les auto-défense populaire Maï Maï et la coalition Rwando-burundais GUMINO-TWIRWANEHO ANDROID des soi-disant Banyamulenge qui sont venus avec l’intention de faire les massacres de paisibles citoyens.
Il sied de signaler que cette coalition Rwando-burundais dont ses attaques sont dirigés par le colonel déserteur Mitabu a été financé sur le plan logistique par le commandant ops adjoint des FARDC à MINEMBWE Mr Alexis Rugabisha.

LA VOIX DU KIVU TV
+243858808330
lavoixdukivu45@gmail.com
[6/6, 10:46] +256 760 459337: Fizi: the clashes continue this Sunday, June 05, 2022 in the vicinity of the locality of MINEMBWE, between the Mai Mai people’s self-defense and the Rwandan-Burundian coalition GUMINO-TWIRWANEHO, so-called Banyamulenge who came with the intention of massacring peaceful citizens.
It should be noted that this Rwandan-Burundian coalition whose attacks are led by the deserter Colonel Mitabu has been logistically financed by the deputy ops commander of the FARDC in MINEMBWE Mr Alexis Rugabisha.

THE VOICE OF KIVU TV
+243858808330
lavoixdukivu45@gmail.com
[6/6, 10:46] +256 760 459337: Bjr mes chers frères et sœurs de la RDC je vous livre des informations très sûres qui émanent du service de sécurité de KAGAME bien filtrées qui stipulent ceci:
Kagame va distraire la RDC avec intention de négociation mais il est déterminé a faire une guerre foudroyante pour humilier le grand Pays (RDC)
Il se prépare avec la libération des tous les détenus de ses prisons et ceux ci sont en Formation chez lui au Rwanda
Il a fait appel aux Banyamulenges sur les hauts plateaux pour renforcer les rangs des M23
Il est sûr est certain avec l’appui des officiers Rwandais infiltrés dans les FARDC lui facilitera à avoir toutes les informations sur l’armée de la RDC et bloquer toute intention de mener la Guerre avec son armée
Il est sûr et déterminé car il reçoit jour pour jour information sur l’armée congolaise et les décisions prises au sommet de l Etat congolais
Rien ne l’empêchera de réussir son plan avec des officiers de son pays déjà a l’intérieur de la FARDC la victoire est de son côté il va faire le nom après conquête de la RDC, le monde va l’appeler Vladimir Putine d’affrique large diffusion chers congolais( Fungola miso, Bitumba ezali koya )

CODECO : notre loi colonialiste !


C’est un non sens que de vouloir déloger ou faire taire les Lendu de la CODECO chez eux de force, sans commencer par nous dire contre qui ou contre quoi ils se battent et soigneusement examiner leur cause. Quand bien-même il faille refuser le règlement de nos conflits par des tueries… Le problème est : quel régime est près à faire justice aux peuples occupés et brimés de la RDC ?
Notre Président, notre Gouvernement et notre Parlement ne nous disent pas clairement ce que revendiquent les Lendu ; à cause de leur politique impérialiste. Ils ne nous disent pas non plus ce qu’ils obtenir en combattant la CODECO, chez elle, par les armes.
Parmis les Lendu se trouveraient des Hutu invités qui viudraient aider les Lendu et alliés dans leur combat contre les Hema et alliés qui les occuperaient ; avant que ces Lendu et Hutu se liguent pour combattre Kagame (Tutsi et alliés) et Museveni (Ganda ou Baganda et alliés) victorieusement, selon leur prétendu plan.
Si cela est vrai, il faut revoir notre loi, colonialiste, qui autorise tout congolais à s’installer n’importe où sur le territoire national sans demander de compte aux autochtones et qui nie de ce fait même à nos peuples le droit de disposer du sol de leurs aïeux comme ils l’attendent, loi qui prône la colonisation des congolais par les Congolais !
Cette même loi impérialiste, colonialiste est en train de retirer des villes à leurs propriétaires pour les confier à des allochtones qui les occupent majoritairement.
Notre analyse est de dire que cette loi soit un des obstacles légaux à la pacification de la RDC.
En effet, il commence à devenir de plus en plus difficile de reprocher à nos compatriotes d’inviter leur cousins ou alliés de circonstance à venir les aider dans leur combat contre ceux qui les occupent !
Il faut craindre que les Hema et alliés n’invite bientôt leurs cousins et alliés – s’ils ne l’ont pas encore fait – à venir les aider à contrer leurs ennemis Lendu et leurs alliés.
Pour éviter l’escalade de la guerre en Ituri, commençons par :

  1. Forcer Kinshasa à arrêter l’état de siège, inconditionnellement !
  2. Nous, peuples de l’Est, forçons les parties belligérantes à se mettre autour d’une table pour obtenir le respect mutuel entre nous et pour régler nos comptes restés ouverts !
  3. Débutons de notre Est tous ceux qui nous spolient, colonisent et nous pillent depuis la nuit des temps, depuis la période lumubienne.
  4. Négocions avec l’ouest le démantèlement de la République ; avec laquelle une paix est impossible au Congo.

Cette démarche, aujourd’hui, ne peut être conduite que par le projet 2014. Plusieurs congolais commencent à l’admettre, TIDEMENT !

Oublions vite les tripatouillages de 2023 et concentrons-nous sur le démantèlement de l’imposture, de la médiocrité et de la dictature d’abord ! Tous nos ennemis ont peur de ce plan que nous foulons au pied depuis décembre 1999.

%d blogueurs aiment cette page :