Excusons la MONUSCO !


[10/4, 13:00]
Les agents de la MONUSCO ont été attrapé à l’aéroport de Goma avec les tenues militaires FARDC il ya de cela 6 ans.La suite de l’enquête n’est pas connue jusqu’aujourd’hui!!!

[10/4, 14:23]
Tu leur cherche des excuses, ces hommes de la MONUSCO ?
Il y en a une qui est bétonnée : ils sont là sur l’invitation de notre gouvernement.
C’est dire que notre premier objectif doit être la disqualification de notre gouvernement au motif du crime de lèse-nation.
Les autres demandes ne sont pas des plus logiques et accroîtrons nos pertes en vies humaines en raison de la lâcheté qui fera que le gouvernement nous enverra ses chars et ses sbires dedans.

La MONUSCO s’est suicidée !


La MONUSCO vient de signer sa mort certaine, même si nous, congolais, ne nous en rendons pas compte.
Nous avions déconseillé vivement le soulèvement populaire dans la forme qui vient de nous faire perdre encore des civils, innocents, face aux lâches du pouvoir de Kinshasa et de la MONUSCO. Le sang crie devant Dieu qui interviendra sans que personne ne lève son doigt. Je ne connais pas son heure : ne me la demandez pas.
La barbarie, la méchanceté, la rapine et les choses semblables ne sont plus des péchés à reprocher aux rebelles, aux occupants, aux milices, aux pilleurs, aux présumés ADF ou NALU seulement. Désormais, ces forfaits sont clairement reprochables aussi au pouvoir de Kinshasa et à ses sbires de la MONUSCO, de l’armée, de la police ; et, probablement, à quelques milices à la soldes de premiers coupables… Hier, plusieurs d’entre nous ne le comprenaient pas… Maintenant, certains aveugles ont perdu la cécité.
Les Nations-Unies, vouloir, pas vouloir, devront expliquer aux peuples de la terre tout entière le pourquoi de la barbarie dans le Nord-Kivu et la date de son commencement. Beaucoup de personnes s’en prennent déjà à eux-mêmes sans doute. D’autres se suicideront, peut-être…
Néanmoins, une chose demeure, nous, peuple congolais, devons nous examiner nous-mêmes. Qui est notre dieu : Yahvé ou Mammon ? Et pourquoi ?
À ne voulant pas confesser de nos lèvres ce que nous pensons et comprenons, tardivement, Dieu nous tiendra rigueur : jamais en effet il ne sera avec ceux qui ont le cou roide ; qu’ils soient du côté du pouvoir ou de l’opposition !

Oui à quel soulèvement populaire ?


[30/3, 15:07] Paluku-Atoka Uwekomu: Communiqué important
Le soulèvement populaire du 31 Mars 2021 demande donc à tous de respecter le protocole pour la réussite totale de la révolution populaire congolaise par la désobéissance civile et Le soulèvement populaire.
Ce protocole est sur la page Facebook de Valentin Kambale
Pour toute contribution financière allons sur la page Facebook de Valentin Kambale.
IL faut paralyser les activités de deux grandes villes de BENI ET BUTEMBO pendant 100 jours.
PAS de taxes
PAS de commerce
Pas de voiture qui circulent quotidiennement
Pas D’ÉCOLES PRIMAIRES SECONDAIRES ET UNIVERSITAIRES
Pas de négociation avec la monusco.
Demandez à Félix Tshisekedi de venir installer son gouvernement à BENI et l’état major de Fardc jusqu’à la fin du Génocide BENI LUBERO.
Vive la résistance
La patrie ou la mort
[30/3, 15:22] Paluku-Atoka Uwekomu: Où est l’erreur, toujours la même ?

  • l’absence d’un projet, d’un plan démocratique du groupe cible ;
  • la malheureuse adresse à un ennemi, bien connu, pour avoir du secours, plutôt qu’aux amis éprouvés ;
  • le choix, l’appel étrange de la mort et l’invocation ou l’évocation d’une patrie deliquescente, esclavagiste, colonialiste !

Oui ! Un soulèvement populaire est nécessaire depuis 1960, pour nous débarrasser du Lumumbisme et sa démagogie.

Oui ! La MONUSCO et le tshisekedisme, avec sa traîtrise, doivent partir.

Pour cela, il faut agir autrement : avec sagesse et intelligence ; et non pas pris par une colère mal maîtrisée. Sinon, ce sont des morts en plus que nous ferons, nous tous qui refusons de nous arrêter de danser, de boire, de nous soulager, pendant que nos frères meurent comme des charognes.

Hommes, femmes et lampes…


Qui les connaît ? Notre gouverneur. Il est bien au courant de ce qui se passe dans la province…

« Alerte !
Des Hommes lourdement armés sont visibles depuis la soirée de ce Mardi 16 Février 2021, au village LUMBAMALA du côté de TOKODO en entrant par l’endroit où on appelle ferme dépassant la Barrière de FONER à MUDZI BALA dans la chefferie des BABOA BOKOE à plus ou moins 5 km au Nord du Centre Ville de Bunia.
Des femmes qui revenaient du champs les ont mêmes appercus.
Présentement même la lumière de leur torche est visible.
Une intervention des autorités sécuritaires s’avère nécessaire.
La population de cette zone est en alerte maximale.
Il y a Urgence SVP. »

De WhatsApp

La crise mondiale…


Ah… Mon cher frère.
Le Congo n’est plus que dans nos têtes.

Sur le terrain, ne vois-tu pas que ce soit le règne des EUA qui se trompent encore une fois, avec les rwandais et les Nations Unies ; comme à l’époque de Mzee Kabila ?

Tshisekedi n’a pas d’autre personne, non conflictuel, à désigner comme premier ministre ?
Personnellement, je commence à sérieusement douter même de sa congolité, à voir, à considérer la manière dont il trahit le Congo, à tous les coups, depuis son accession au pouvoir !

Que Dieu nous garde de ces assassins. Notre peuple est démissionnaire, à l’instar de nous, européens, comme l’a dit une de nos parlementaires, de l’UE qui, elle aussi, traverse la même crise politique…

Nous n’avons plus d’hommes politiques de valeur.

Activités 2020 – Kinshasa


République Démocratique du Congo

ASBL Échanges Afrique-Europe

EAE ASBL

SUCCURSALE DE KINSHASA

Personnalité Juridique : N°JUST/SG/20/1699/2019


N° F92/D.E/1.238

Acte d’Existence N° 17.005 de l’hôtel de ville de Kinshasa

 

LISTE ACTUALISEE DES MEMBRES EFFECTIFS ET ADHERENTS

Conformément aux statuts et règlement de l’EAE ASBL, les personnes dont les noms suivent sont membres effectifs et en ordre de cotisations depuis leurs inscriptions à l’EAE ASBL/succursale de Kinshasa jusqu’à ce jour :

NOMS

ADRESSES

SIGNATURES

1 René BARAKA TIMOLO

Villa N°100, Quartier Cité-Verte 11e rue, Commune de Selembao.

 

2

MUBANGA KABEYA Pascal

10, motema, Q/Salongo, C/Limeté

 

 

 

 

 

 

Conformément aux statuts et règlement de l’EAE ASBL, les personnes dont les noms suivent sont membres adhérents depuis leurs inscriptions à l’EAE ASBL/succursale de Kinshasa jusqu’à ce jour :

NOMS

ADRESSES

SIGNATURES

1

Michel MULAMBA WA MULAMBA

72, Avenue Ndambu, Quartier Mateba, Commune de Ngaba.

 

2

GYBA PIMBO Augustin

34, Popokabaka, Q/Lodja, C/Kasa-Vubu

 

3

BABA KEBUI Donatien

Avenue Mundjana, Q/Mombele, C/Limeté

 

5

MONGA Vannerd

   

 

ADMINISTRATEURS BÉNÉVOLES

En remplacement de l’ancien comité de gestion, les personnes dont les noms suivent sont administrateurs bénévoles de la succursale de Kinshasa.

NOMS

FONCTIONS

SIGNATURES

1

René BARAKA TIMOLO

Administrateur Principal

 

2

Pascal MUBANGA KABEYA

Secrétaire Exécutive

 

 

 

 

 

PREVISION BUDGETAIRE 2020

  1. Ressources : cotisation des membres, dons et legs divers, subventions et subsides éventuels, produits d’activités de l’ASBL.
  2. Commentaires :

 

Note:

  1. la prévision budgétaire tient compte du rôle que notre succursale joue dans le développement de notre succursale.
Code

Libellé

Prévision en dollars

Prévision en euro

KIN01

Administration

250

 

KIN02

Cotisation annuelle

10

 

KIN03

Communication

500

 

KIN04

Frais de missions locales

500

 

KIN05

Formation

1000

 

KIN06

Autres dépenses

1000

 

TOTAL

 

 

  1. Au cours de l’année 2020, la succursale de Kinshasa veut contacter des tierces personnes en vue de constituer la provision nécessaire pour les projets locales. A cet effet, la participation personnelle consistante de tous les membres de la succursale est attendue.
  2. Des modifications pourront intervenir au cours de l’exercice budgétaire.
  1. Etats des Besoins pour le fonctionnement du bureau
Rubriques

Quantité

Montant unitaire

Montant Total

  1. Biens nécessaires :
  2. Ordinateur portable et fixe

     

  3. Imprimante multifonctions

     

     

  4. Equipement wifi

     

  5. Table en plastique

     

     

  6. Chaise en plastique

 

  1. Téléphone pour les animateurs

 

  1. Onduleur

 

  1. Stabilisateur

     

     

  2. Réfrigérateur

     

  3. Bac à papier

     

     

  4. Rayon classeur

 

2

 

 

1

 

 

 

1

 

2

 

 

10

 

 

4

 

 

1

 

1

 

 

1

 

2

 

 

2

   
  1. Frais de fonctionnement
    1. Collation des animateurs
    2. Communication

 

 

5

       

 

Note : L’EAE ASBL/Kinshasa possède ce qui suit :

  1. Ressources matérielles
  • 4 chaises et 1 table de bureau
  • 2 tabourets
  • 1 ordinateur fixe (entretien)
  • 1 climatiseur (entretien)
  • Des classeurs, rame des papiers, un cachet, une agrafeuse, fardes, un bassin et une brosse pour le nettoyage.
  1. Ressources financières
  • 50$ en caisse (cotisation des membres)

 

 

Fait à Kinshasa, le 13/02/2021

<

p style= »text-align:center; »>Pour l’EAE ASBL/Succursale de Kinshasa

Répondant Local Secrétaire Exécutif

René BARAKA TIMOLO Pascal MUBANGA KABEYA

Cannibalisme au Congo ?


Quand nous étions enfants, il fallait fuir le blanc, le méchant, le cannibale.

1966 : certains ne savaient pas à quel saint se vouer. Nous apprenions que que deux mercenaires blancs étaient mangés (en partie ?) par des noirs à Mahagi.

Hier, pour comme plusieurs autres fois, nous apprenons que des noirs mangent leurs congénères noirs à Batalinga, dans le Nord-Kivu. Le régime, le gouvernement, l’administration, l’église, ne disent rien ; l’insécurité n’émeut plus personne…

Dieu reste le seul juge !

Commencer vite et bien !


Le travail à abattre est immense, énorme. Il faut le commencer vite, mais bien. Le reste du monde a pris de l’avance sur plusieurs plans : spirituelles, sociales, culturelles, technologiques, scientifiques, politiques ! Cependant, cette avance n’est pas toujours pour le futur de l’humanité.
Nous échouons partout, mais nous gardons le sens de l’étique tout de même ! Nous ne savons même pas arranger nos parcelles, nous procurer de l’eau à boire, de l’électricité ou gérer un réseau téléphonique, de transport par avions, trains, automobiles ou ondes…
Je pense que le plus facile soit de rentrer dans nos villages pour les développer nous-mêmes et non pas de confier ce travail à des mercenaires, à des mercenaires ou à nos ennemis pilleurs étrangers et nationaux.
Presque tous nos dirigeants sont des incompétents et des immoraux, que nous ne connaissons que très mal.
Comment commencer un développement sur ce ton ?
Il nous faut des hommes faits, des hommes dont la moralité, la compétence et l’intelligence sont éprouvés.
Pour cela : il faut que nos peuples travaillent leurs indépendances dans l’amour les uns des autres pour construire une nation.
Pour le moment en effet, les gens se battent pour leurs intérêts égoïstes, de tribus, de clans, de langues, d’ethnies, de religions, etc.
J’ai donné le ton en allant à Jupugulo. J’ai compris que personne ne fera le développement de Mahagi correctement et paisiblement que les mahagiens eux-mêmes, dans leur terroirs. L’Ituri n’avancera pas tant qu’il sera dirigé par des gens qui pensent ne pas avoir intérêt à développer l’Ituri, mais qui trouvent en cette terre, leur marche-pied…
Les médias sociaux sont très mal exploités : il faut les utiliser pour créer des entités de travail multifonctionnelles, complémentaires, robustes, de haute technologie.
Comment veux-tu construire des peuples épannouis en misant sur la dance et des orgies ?
Certaines choses doivent être mises au point :

  • refuser l’animalité : ligoter, brutaliser, affamer ses semblables…
  • confier des responsabilités à des hommes sans qualifications, sans connaissances, sans moralité…
  • en finir avec le culte de la personnalité et la Répuglique qui l’incarne…

Qui sont ces deux blancs ?


Voici ce qui nous parvient du terrain nord-kivutien (WhatsApp).

Qui sont ces deux blancs ? Que font-ils là, aux côtés de ceux que l’on dit être des envahisseurs ugandais ?

Dans les rang des FARDC, voici que des hommes meurent et que d’autres sont blessés, encore et toujours. Dans une armée qui ne serait plus nôtre, selon plusieurs, comment savoir si c’est l’ennemi assaillant qui nous tue ou si c’est l’ennemi de nos rang ?

À opérer de mauvais choix électoraux, à tolérer l’imposture dans le pays, notre sort ne fait que s’empirer et notre ennemi gagne du terrain. Bientôt, nous risquons de voir d’autres blancs apparaître en Ituri…

Pendant que la fausse religion gagne du terrain, signe de notre d’échéance, ne nous nous étonnons pas que ceux nos ennemis nous devancent.

Cette année ne sera pas bonne : tant que nous carrosseries le mal et que nous éloignerons Dieu de nos projets. Ce qui suit n’est que le commencement de notre ignominie… (Nous avons corrigé quelques fautes de frappe uniquement).

Nord-Kivu

Hier, 1er janvier 2021, les éléments du 3202ème régiment, ont pris l’ascendance sur les terroristes des ADF/MTM au village LOSELOSE et les ont délogés de ce village situé dans le Secteur de Ruwenzori.
Bilan côté ennemi : 14 corps vus, dont deux blancs probablement des arabes.
Deux de nos héros soldats sont tombés sur le champ d’honneur, accomplissant ainsi leurs serment de « servir le pays, jusqu’au sacrifice suprême ».
7 soldats ont été blessés.
Pour l’instant le calme est revenu et les FARDC contrôlent cette partie du pays.

Antony MUALUSHAYI PP SOKOLA 1 GN

* Bonne année *


Ce 30 Dec 2020, JE DEMANDE AU PRESIDENT MARTIN FAYULU, DE PRENDRE DAVANTAGE DE DISTANCE FACE Â LA FORFAITURE.

Une image qui confirme 1000X que le Congo a un sérieux problème d’hommes.

■On triche stratégiquement avec JKK,
■On achète stratégiquement une majorité parlementaire « préfabriquée par JKK ».
■On invite stratégiquement les victimes/frustrés par JKK, à se joindre au « Train en marche »…

Pendant ce temps là, JKK en homme très libre, très protégé et hyper-remuneré du pays, va s’effacer de la scène politique pour tromper la vigilance d’un Peuple naïf et aveuglé par les chants des fanatiques des leaders politiques.

Leur refrain est resté le même : « Le Peuple d’abord », « Les intérêts du Peuple », « La volonté du Peuple »…. Tout qui contienne le mot magique et trompeur à savoir, « PEUPLE ».

Je prie au président élu #Martin_Fayulu, au cours de l’adresse à la nation qu’il tiendra ce 30 décembre 2020, de prendre davantage de distance face à cette nième forfaiture.
Le pouvoir pour le pouvoir, nous n’en voulons pas !!!

FaisonsLesChosesAutrement
CongoFautEbonga
CestEncorePossible

Dr Patrick LUYINDULA NUANISA MD,Msc
DeputNatMontAmba2023
KisensoMateteLembaNgabaLimete
Cadre ECIDE

%d blogueurs aiment cette page :