Qui est distrait ?


Nous ayons difficile à apprendre de l’expérience du passé. Cela est désormais une réalité qui s’impose à nous tous, congolais. Face aux projets balkanisateurs des ennemis, nous sommes pris de court. Notre multiculturalité n’est pas maîtrisée par la plupart de nos enfants…

Qu’ont fait le MNC, le MPR, le PPRD, le PPRD, l’UDPS, la CENCO, la CENI, le Parlement, la communauté internationale, l’église catholique, la MONUSCO et l’ECC pour nous aider à nous en sortir ? Qui tire les conséquences logiques des échecs ?

L’insécurité envahit le pays. La division du pays par le MPR, que nous dénonçions mais que personne – ou presque – ne voulait reconnaître ou même ne veut reconnaître aujourd’hui, se dévoile devant tous comme un long tapis.

Pourtant, nous n’arrêtons d’inviter à un travail de fond pour nous unir autour d’un projet glorieux. Rédiger en ligne, démocratiquement, notre projet de société ; et, sur terrain, le mettre à exécution dans une conduite adaptative nous permettra de déjouer les plans des ennemis de notre développement.

Rejoignez-nous (Paluku-Atoka Uwekomu) !

Les éléments essentiels…


[6/7, 08:23] John Baptist Kavunga Mbusa: NORD-KIVU, RUTSHURU/BWITO.

Deux jours n’ont pas été moins suffisants pour les activités du Dialogue Social dans le Bwito.
Lundi 06 Juin 2020.

C’est après un bon temps de situation marquées par l’insécurité caractérisée par la haine social (Tribalisme, kidnapping, meurtre, vol, viol et tout autre forme d’atteinte aux droits humains) que la délégation mixte (4 députés provinciaux du territoire de Rutshuru, Toutes les autorités politico administratives de Rutshuru, Tous les services de sécurité de Rutshuru)… ont fait deux jours dans les cités et villages de Bwito pour une médiation et dialogue social dans le cadre de coudre le tissus social, un oiseau supposé rare dans ces milieux.
Après plusieurs assises, les autorités locales et toutes les couches des population ont choisis prendre un même verre pour avaler la dose de vivre l’unité et la recherche de la paix qui n’existait près que plus dans le Bwito.

Cette mission organisée et réalisée sous le haut patronage de S.E.Mr le Gouverneur de Province NZANZU KASIVITA Carly, avant même que les missionnaires ne regagnent leurs milieux de provenance, les effets positifs sont à constater déjà dans les milieux comme: Le retour du fonctionnaire délégué de BUALANDA, le retour des déplacés dans leurs Zones d’origine, plusieurs dénonciations et qu’en sais-je.

Les populations saluent la présence de toutes ces autorités qui sont venus coudre le tissus social qui avait déjà perdu sa belle couleur (-)
[6/7, 11:27] Paluku-Atoka Uwekomu: Chers frères,
Il s’agit d’une médiation entre quelles parties, entités en conflit sur quels points épineux ?
Quelles sont les résolutions qui sont sorties de cette méditation ? Qui étaient les médiateurs et quelles étaient leurs stratégies gagnantes à reproduire dans d’autres situations similaires à celles de Bwito ?

Ce posting manque des éléments essentiels !

Qui abîme la RDC ?


Le congolais lui-même.

Pour une minorité de congolais, la paresse, l’hégémonisme des groupes culturels, claniques, tribaux, ethniques ou raciaux et les oppo-sitions entre religions, qui entraîne une incapacité à s’approprier la République héritée de l’indé-pendance de Lumumba, font que ce soit le congolais lui-même qui soit responsable du non-décolage du pays.

En exemple, les soutiens et les tolérances de plu-sieurs coups d’état politiques, montre l’attachement du congolais à une culture de la peur et de l’irresponsa-bilité.

L’ex-président Joseph Kabila Kabange, JKK.

Pour certains congolais, afin de ne pas être traduit à la CPI, l’ex-président créerait du désordre dans la RDC et se présenterait comme étant un acteur capable d’apporter une solution à l’insécurité qu’il crée.
L’actuel président, qu’il aurait créé, ne serait pas en mesure de lui faire la tête et se trouverait prisonnier de sa compromission avec celui q’une frange de congolais considère comme un imposteur.

En exemple, cer-tains pensent que JKK soutienne la CODECO, dans l’Ituri pour qu’elle y maintienne une insécurité qui ré-cule les élec-tions de 2023.

Le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, FATSHI.

Pour d’autres congolais, le Président de la République est un autre imposteur de plus dans la République. Il n’aurait pas gagné les électrions de 2018 et de ce fait ferait tout pour que le désordre continue à l’Est parce que pas aimé dans cette partie du pays. En plus, il ne voudait par ailleurs pas voir l’Est prendre son essor, laissant le Kasaï en arrière. Il ferait donc tout pour le pourrissement de la situation à l’Ouest du pays pour en profiter et prologner son mandat.

En exemple, ces personnes obser-vent que depuis sont passage en Ituri, la situation sécuritaire ne fas-se que s’empirer dans la contrée et que le quartier gé-néral des Forces Armées de la Ré-publique Démo-cratique du Congo, les FARDC, qu’il a promis installer à Beni, tarde à s’y faire voir.

La communauté internationale.

Pour une frange de congolais, les occidentaux, nostalgiques de la colonisation qui leur aurait procuré leur puissance actuelle, tiennent toujours à maintenair la RDC sous leur joug, avec ou sans l’aide du Nord, du Monyen Orient et de l’Asie.
Pour ce faire, la communauté internationale qu’ils forment, imposerait à la RDC des dictateurs depuis l’indépendance factice de 1960.

En exemple, ces personnes obser-vent que depuis 1960, cette com-munauté interna-tionale recon-naît comme présidents de la RDC de vils dictateurs et des imposteurs même.

Les églises.

La vie du congolais est orchestrée par des dieux ou par Dieu.
Les ecclésiastiques congolais sont avant tout des chalatants ou des cupides, la fausse religon règne en maître dans le pays et ruine toute la nation majoritairement chrétienne.

En exemple, les catholiques, pro-testants, musul-mans et kimba-nguistes se battent pour être aux côtés des hommes au pouvoir, pour les manipuler ou pour bénéficier de leur protection.

Dénonçons les traîtres, les illégaux…


Vous souhaiteriez dénoncer des fraits d’irrresponsables du progrès (esclavagistes, colonialistes, dictateurs, bandits divers, voleurs assassins) de notre pays ? Remplissez le fomulaire ci-dessous. Nos compatriotes juristes engagés s’occuperont de les responsabiliser, de saisir les autorités compétentes, de suivre le dossier, de vous rendre compte des suites. Vos données personnelles ne seront transmises à personne.

Témoin d’un (des) fait(s) :

RÉPUBLIQUE DU KIVU


Tel que reçu de WhatsZpp.

RÉPUBLIQUE DU KIVU.

  1. Président de la République
    MARCELIN TCHISHAMBO

2. premier ministre
AMISI ANWEMA AMIRADO

3. Vice premier ministre et Ministre de l, intérieur
BUKURU NTWARI WA N

  1. Vice ministre en charge des affaires étrangères et la coopération régionale
    ANTIPACE MBUSA NYAMWISI
  2. Vice premier ministre en charge de la justice et des affaires foncières
    KAVUYE J DE DIEU

6 . ministre de l, agriculture et élevage
MUMBERE AKILI

  1. ministre de l, enseignement supérieur et la recherche scientifique
    MUSHAGALUSA PIERRE

8.ministre du transport
SENDUGU MUSEVENI

9 ministre du plan
NONDO ELIE

  1. ministre de la défense et anciens combattants
    MUDUNDU 40
  2. ministre de l, économie nationale et budget NTANYOMAA DELPHIN

11 ministre des affaires sociales
KANYERE ALPHONSINE

12.ministre du genre et famille
NABULEGA ANTOINETTE

13 .ministre de mines
SEBISHIMBO HONORÉ

14 ministre des petites et moyennes entreprises
KASIVITA CHARLES

15 ministre de la santé
DENIS MUKWEGE

  1. ministre de la prévoyance sociale
    NAKAYANGE KEGA WA KEGA
  2. ministre de la réhabilitation
    BITAKWIRA

18 ministre du tourisme
RUBERANGABO SEBINEZA

  1. ministre de communication
    ECIBA WA ECIBA
  2. ministre des Arts
    PALUKU KAHONGYA.

Fait à Bukavu le 27 /06/2020
Le Directeur du cabinet du chef de l’État WALUMONA EBUMBE CHRISTOPHE

Les congolais meurent…


En 2015, nous déconseillions vivement à notre peuple d’aller aux élections d’étrangers prévu pour 2016. Personne ne nous écouta. Certains nous prirent même pour un fou ! Notre message était clair : « choisir les élections était choisir notre mort. » Nous ne nous contentâmes pas que de cette prédiction : nous conseillâmes de rester chez soi pour ne pas mourir dans la rue comme des charognes.

Aujourd’hui, certains n’ont toujours pas encore vu ni compris que nous avions raisons et que notre avertissement ne tenait pas à un mystère, mais bien à du prévisible pour tout personne ayant du bon sens. Certes, vertu n’étant pas bien distribuée sur terre, d’aucuns voudraient encore savoir : quelle est l’étape suivante. Pourtant, la réponse est simple et sous nos yeux.

Dieu résistera aux orgueilleux et brisera les cous roides !

www.politico.cd › 2020/06/29 › rdc-…

6 hours ago – RDC: Dominique Ntambwe Wakanikipremier président de la Cour de cassationest mort. Par La Rédaction. 29 juin 2020 à 14:10. Facebook · Twitter · Pinterest.
Urgent: Dominique Ntambwe Wakaniki, premier président de …www.politico.cd › 2020/06/29 › urg…

7 hours ago – Le premier président de la Cour de cassation, le juge Dominique Ntambwe Wakaniki, vient de rendre l’âme au CMK, suite à la Covid-19.
RDC: Dominique Ntambwe Wakaniki, premier président de la …congo-rdc.niooz.fr › rdc-dominique-…

4 hours ago – Le premier président de la Cour de cassation, le juge Dominique Ntambwe Wakaniki, vient de rendre l’âme au CMK, suite à la Covid-19. Le corps de…
RDC: Dominique Ntambwe Wakaniki, premier président de la …congo.shafaqna.com › …

5 hours ago – RDC: Dominique Ntambwe Wakanikipremier président de la Cour de cassationest mort.
« Le Procureur général près la Cour de Cassation a décidé un …congo.shafaqna.com › …

2 hours ago – RDC: Dominique Ntambwe Wakanikipremier président de la Cour de cassationest mort. – politico · Le Premier Président de la Cour de Cassation, Ntambwe wa Kaniki Biselela Dominique est décédé ce 29 juin. – radiookapi …

Au Franc Congolais (FC) sa valeur !


Bientôt 1$ vaudra 2500 FC ! Mieux vaut changer notre monnaie, car nous ne savons pas lui conserver sa valeur sur le marché ! [D’un groupe WhatsApp, après une correction orthographique.]

Non ! C’est une solution de paresseux et d’incompétents que celle-là.

Travaillons pour rendre à la monnaie sa valeur et non pas gaspiller notre temps et notre argent à émettre de nouveaux billets, de nouvelles pièces comme les paresseux du lumumbisme au tshisekedisme.

Une seule décision reverserait la vapeur : nous imposer (1) un salaire minimal supérieur au minimum vital, (2) l’obligation de travail pour toutes les personnes majeures qui ne sont pas aux études (plus de 24 ans) et qui vivent sur notre territoire, nationaux ou étangers ; et, (3) l’obligation scolaire jusqu’à 25 pour toute personne vivant sur notre sol et pour tout citoyen congolais : qu’il soit au pays ou à l’étranger.

Un miracle – le fruit de notre travail de professionnels – va remettre au FC plus que sa valeur à sa création. Certaines personnes tremble déjà en lisant ceci !

L’Ituri n’est pas à vendre


Élite congolaise à la barre…


Tel que reçu d’un groupe WhatsApp

Prof Andre Mbata:

« Pour cause de prostitution intellectuelle basée sur la politique du ventre, cette Nation devra un jour demander des comptes à plusieurs (vrais-faux) profs de la Faculté de Droit de l’Université de Kinshasa. Pendant que la Nation attendait leur contribution à la consolidation de l’Etat de droit, plusieurs sont devenus des agents de la dictature ou du status quo et ont sacrifié les principes et les valeurs qu’ils avaient appris sur l’autel de leurs intérêts matérialistes de pouvoir et d’argent! Jamais depuis Mobutu, on a assiste a une telle prostitution des profs de la Faculte de droit de l’UNIKIN. Chaque fois qu’il a fallu justifier des heresies, le FCC n’a pas trouve mieux que la Faculte de Droit pour recruter des garcons de course qu’il rejette aussitot. Chaque derapage sur la voie de l’Etat de droit a ete suivi par l’entree en scene de quelques thuriferaires de la Faculte de Droit. L’histoire se souviendra que l’auteur de l’ouvrage tristement célèbre intitulé « Entre la révision de la Constitution et l’inanition de la Nation » était un prof de la Faculté de droit (E.Boshab). L’histoire note également que le premier Député national à initier une révision constitutionnelle pour confier la présidence et la vice-présidence du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) au président de la Republique et au Ministre de la Justice était
un prof à la Faculté de droit (Tshibangu Kalala), vice-président de l’Association « Kabila-Desir »! Pour donner dernierement un brin de scientificite à ses attaques contre le soi-disant « gouvernement des juges », le FCC a également recruté deux profs émérites de la Faculté de droit (Nyabirungu et Mampuya). Comme si le ridicule était un prestige intellectuel en RDC, voici deux autres jeunes profs (Minaku et Sakata) qui viennent de déposer trois propositions de lois en violation de l’article 152 de la Constitution qui fixe la composition et les attributions du CSM. N’etant pas constitutionnalistes, ils ignorent qu’une loi ordinaire ou organique ne peut jamais amender ou modifier une regle constitutionnelle. Plusieurs parmi-nous ont chaque jour honte d’être désignés comme profs à la Faculté de droit ou comme des collègues de certaines personnes qui ont perdu tout sens de l’honneur ou de la dignité de la prestigieuse et noble fonction de professeurs d’université. Les artisans de l’inanition de la Nation, leurs tambourinaires et autres fantassins sont avertis que ce peuple qui s’est battu pour un Etat de droit ne laissera pas faire ceux dont le genie consiste a comploter chaque instant contre la Nation et la Constitution de la Republique pour instaurer la loi du Leviathan. »

La 11ème en techniques de guerre ?


[12:37, 6/20/2020] JB

Notre armée est la onzième en Afrique, en maîtrise des techniques de guerre (puissance). Bref, il faut la nettoyer car elle est pleine de microbes étrangers !

[15:03, 6/20/2020] GPAU

Question essentielle : comment et par qui s’opérerait ce néttoyage ?

Nous sommes faibles parce que nous aimons fort bien ambitionner, mais nous n’aimons pas planifier ! Je vous invite à rejoindre le Projet 2014 où nous tenons à tout analyser et planifier d’abord, avant d’agir, pour garantir des résultats péreins.

%d blogueurs aiment cette page :