Goma

Description du projet

Pourquoi ?

· Dans quel contexte politique, économique, culturel, social, législatif intervient le projet ?
Ce projet intervient dans un contexte politique, économique, culturel, social, législatif caractérisé par (1) la rébellion aux portes ou dans la ville et des négociations qui ne résolvent pas l’insécurité dans la ville, (2) ? % de ménages qui vivent sous le seuil de pauvreté, (3) des familles qui fêtes pendant que des cadavres jonchent les rues, (4) un taux de chômage évalué à ?%, et une méfiance grandissante entre rwandophones et non-rwandophones, (5) une corruption généralisée caractérisée par des violations flagrantes et continuelles de la loi.

· Quels sont les projets déjà financés dans ce domaine ?
Nous n’avons encore aucun projet financé dans ce domaine.

· Quelles est la problématique du projet ?
Le chômage cause la pauvreté qui engendre beaucoup de maux : la rébellion, les guerres, l’insécurité, la détérioration des infrastructures, la dégradation de la santé publique, l’accroissement de l’ignorance, le maintien d’un très bas niveau d’instruction, de d’éducation et de formation, la perpétuation de la pauvreté matérielle et spirituelle à tous les niveaux.

· Quelle est la légitimité du projet ?
Ce projet est légitime dans la mesure où il rencontre le consentement et l’engagement de ?% de chômeurs rencontrés dans le cadre de nos enquêtes préliminaires.

· Quels sont les travaux réalisés antérieurement à votre projet ?
Nous venons de commencer ce travail dans d’autres villes de la RDC : Kinshasa, Butembo, Beni et Bunia (http://eae-asbl.blogspot.be/2013/01/localites-des-partenaires-du-projet.html).

· Quel est le point de départ du projet ?
Le point de départ de ce projet est une situation de chômage pas connue, où la rumeur laisse attendre qu’il y ait 92% de chômeurs parmi la population valide de Goma.

· A quels besoins ou à quels problèmes répond votre projet ?
La pauvreté du plus grand nombre est un problème auquel ce projet veut s’attaquer. Beaucoup d’habitants valides ( ?%) sont encore au chômage et vivent au dépens de la minorité qui travaille. Le résultat en est le banditisme persistant dans la ville, l’intégration facile des milices par des jeunes qui devraient aller aux études pour ne pas manquer instruction, qualification et éducation.

· Quelle est votre réflexion personnelle sur le projet ?
Notre réflexion est que (1) si la mairie de la ville et le gouvernorat de la province soutiennent administrativement ce projet, il est en mesure de changer complètement la donne professionnelle, sociale et sécuritaire dans la ville de Goma, (2) d’influencer la situation sécuritaire dans les localités voisines ; et, (3) de participer à l’engagement de la région des Grands Lacs sur la voie d’une réelle pacification.

Quels objectifs ?

· Quels sont les objectifs globaux du projet ? A quelle politique particulière ou à quel objectif collectif répond le projet ?
L’objectif global du présent projet est de combattre la pauvreté du plus grand nombre par une démarche qui vise l’ERADICATION du chômage dans la ville de Goma par la mobilisation intelligente des chômeurs premièrement ; ce projet réponde à une volonté politique des chômeurs de Goma de s’impliquer dans une démarche démocratique qui vise le développement de Goma (sa pacification et sa prospérité) par la mise au travail, tant que faire se peut, de toutes les valides de plus de 18.

· Quels sont les objectifs spécifiques du projet ? Quels sont les résultats que vous obtiendrez dans le cadre précis du projet ? Quel sont le calendrier et l’évaluation qui encadreront le projet ?
Les tableaux ? et ? reprennent l’ensemble de tous les objectifs spécifiques du projet et des résultats attendus sur bases dequels la réussite du projet sera évaluée.

Qui ?

· A qui s’adresse le projet ?
Le projet vise directement tous les chômeurs de Goma qui partage notre approche : recherche active, professionnelle du travail et création d’emplois dans le cadre d’une coopérative pesante et performante et terme de rentabilité ; et, indirectement, il vise toute la population de la ville de Goma ; enfin, très indirectement, il vise le développement de toute la contrée autour de la ville par un processus de contamination.

· Quels sont les cibles directes ou primaires (les premières bénéficiaires de votre action et directement concernées par les activités du projet) et indirectes ou secondaires (celles touchées par l’impact obtenu auprès des cibles directes), les groupes bénéficiaires de l’action du projet ?
Notre cible directe est constituée de ? chômeurs recensés par nous dont ?% sont engagés dans le projet au ?/ ?/2013 ; notre cible indirecte est la population de toute la ville de Goma qui connaîtra la prospérité et la paix progressivement, au fur et à mesure que les chômeurs se mettront au travail – trouveront de l’emploi ou créeront de l’emploi.

· Quelle est la description précise du groupe-cible ? Quel est le nombre de membres du groupe ? Quelles sont les actions cohérentes pour agir auprès de ces cibles ?
Les tableaux ? et ? d’Analyse du projet.doc décrit complètement le groupe-cible tandis que les tableaux ? et ? décrivent totalement les actions cohérentes que nous mettons en œuvre pour la poursuite de notre vision : plus de chômeur dans la ville de Goma.

Comment ?

· Quelles activités doivent être engagées pour atteindre les objectifs ?
Se reporter au tableau ? d’Analyse du projet.doc en annexe.

· Quelles sont les grandes étapes de la mise en œuvre du projet ?
Se reporter au tableau ? d’Analyse du projet.doc en annexe.

· Quels sont les moyens ou ressources nécessaires dans chacune des étapes du projet ?
Se reporter au tableau ? d’Analyse du projet.doc en annexe.

· Est-il nécessaire de mettre en œuvre toutes les actions pour atteindre les objectifs fixés ?
Oui ! Il est nécessaire que toutes les actions visées dans les tableaux ? et ? ci-dessus évoqués soient mises en œuvre ; parce qu’elles sont les activités strictement minimales pour atteindre nos objectifs. Nous l’avons voulu ainsi pour (1) assurer la rentabilité du projet et (2) accroître l’intérêt des populations de Goma et des contrées avoisinantes au projet.

· Quelles sont les compétences requises pour la mise en œuvre du projet ?
Les tableaux ? et ? reprennent toutes les compétences et expertises à mobiliser.

· Quels sont les partenaires à s’associer en vue de mettre en œuvre le projet ?
Les tableaux ? et ? reprennent toutes les parties prenantes à ce projet, tel que identifiées par nous.

Avec qui ?

· Quelles sont les compétences et expertises nécessaires au projet ?
Les tableaux ? et ? reprennent à la fois toutes les compétences et toutes les expertises nécessaires à la réalisation des activités.

· Quelles sont celles que vous possédez déjà au sein de votre structure, celles que possèdes déjà vos partenaires actuels, celles qui existent déjà dans votre réseau ?
Les tableaux évoqués ci-dessus évoqués reprennent la localisation des expertises et compétences.

· La répartition géographique des partenaires correspond-elle aux objectifs du projet ?
La répartition des partenaires du projet (Goma et Bruxelles) correspond exactement aux objectifs du projet.

· Les problématiques Nord-Sud, pays tiers sont-ils prises en compte ?
Oui !  Comme dans nos autres initiatives, nos propositions à nos partenaires africains, notre souci premier demeure la participation active à la promotion des échanges améliorés entre l’Union Européenne et l’Afrique.

Où ?

· Où se dérouleront les activités du projet ?
Toutes les activités du projet se dérouleront dans Goma.

· Pourquoi est-ce que le périmètre choisi est-il légitime et porteur pour le projet ?
Ce périmètre est légitime dans la mesure où l’objectif du projet est (1) d’éradiquer le projet dans Goma à terme et (2) d’impliquer les chômeurs de la ville même au premier chef.

Quels résultats ?

· Pour quels résultats concrets souhaitez-vous mener ce projet ?
5%/an minimums de réduction du taux de chômage dans Goma.

· Les résultats attendus sont-ils concrets, mesurables, visualisables, évaluables, contrôlables ?
Oui ! Et qui plus est, nous comptons dresser et suivre nous-mêmes les statistiques afférentes en temps réel.

· La production ou les livrables sont-ils clairement définis ?
Oui. Il est question de produire deux choses dans Goma : (1) des nouveaux travailleurs, (2) des nouveaux revenus liés à des hauts taux salariaux.

· A quoi peut-on mesurer la réussite de chaque action ?
Nous mesurerons la réussite de ce projet en passant par (1) la mise au travail, (2) la hausse du salaire horaire, (3) la pacification des quartiers chauds à déterminer préalablement, (4) l’amélioration du rapport administration du travail – travailleurs – employeurs.

· Les différents points évoqués ci-dessus sont-ils démontrables par des indicateurs quantitatifs ou qualitatifs ?
Les tableaux de Rentabilité du projet.xls reprennent tous les indicateurs, les valeurs attendues, les valeurs réalisées sur terrain, les performances ou contre-performances réalisées.

· Le projet obtiendra quel impact potentiel plus large ?
Ce projet Coopératives, déjà démarré à Kinshasa, Goma, Beni, Butembo et Bunia devrait avoir un grand impact sur tout le continent africain.
Sa réussite en Afrique produira de nouvelles attitudes humanistes dans le reste de la planète qui suivra les résultats sur le Net (http://eae-asbl.blogspot.be, http://uwekomu.wordpress.com, http://palukuatoka.wordpress.com et http://projet2014.com).

· Le projet est-il viable et a-t-il de l’ampleur ?
Le projet Coopératives/Goma est viable. Nous l’avons conçu dans une logique libérale : il assurera sa pérennité par sa productivité (Rentabilité du projet.xls).

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s