Ignorance qui tue…

Sans correction

[24/8, 23:45] +243 997 128 982: VIGILANCE : L’arnaque électronique est entrée dans les banques.
Il faut se méfier! Il faut se méfier!! Il faut se méfier!!! Notez comment ces arnaqueurs fonctionnent.

  1. Ils utiliseront votre nom de banque pour vous appeler. Par exemple UBA, ZENITH BANK, UNION BANK, GTB etc. Ils vous diront qu’ils sont des agents de votre banque
  2. Ils vous diront que votre compte avec eux a des problèmes.
  3. Ils vous indiqueront votre numéro de compte et le numéro BVN.
  4. Ils vous diront exactement la dernière transaction que vous avez faite, où vous l’avez faite et votre dernier solde.
  5. Le jour où vous avez ouvert le compte et l’emplacement.
  6. Votre numéro sur la carte ATM mais pas le code secret(code PIN ATM)
  7. Ils mentionneront vos noms et date de naissance.
  8. Ils vous demanderont ensuite votre code PIN ATM. Ils peuvent même vous donner les deux derniers chiffres sur votre carte ATM.
    Si vous leur donnez le code secret(code PIN), tout votre argent sera retiré jusqu’au dernier centime. Ils ont utilisé ce moyen et ont retiré des millions sur le compte des gens.
    A partager avec tous vos proches, contacts, même sur Facebook, Instagram, Twitter et autres plateformes des réseaux sociaux car vous ne sauriez jamais qui votre message sauvera des mains de ces malfrats

Source :police secours
[25/8, 18:46] Paluku-Atoka Uwekomu: Histoire bizarre. Nous supposons que tout le monde sait qu’une banque ne demande pas le code PIN à ses clients : même à l’agence ! Sinon c’est le moment de le savoir !

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Le capitalisme que nous pronons…

Graphèle, 09:53
Réfléchis sur le comment faire pour prendre le contrôle de notre industrie, nous, congolais.
Il faut des hommes, des experts, des techniciens, des fonds 100% congolais.
Albert, 17:47
Pour prendre le controle, il faut des congolais enrichis et armés pour défendre leurs richesses (cas des americains aux USA [EUA])
Graphèle, 18:19
Travaillons à nous enrichir. C’est le capitalisme prôné par le projet 2014.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Les assassins se protègent !

[24/8, 09:46] +243 814 104 022: Une délégation du programme de stabilisation et reconstruction de l’Est de la RDC, Starec s’est rendu en début de cette semaine à Mahagi, localité située à environ 200km au nord de Bunia.

Objectif, mener des consultations avec différentes couches sociales de cette entité pour expliquer l’intention du gouvernement provincial d’implater le site de cantonment des miliciens de la force de résistence patriotique de l’Ituri FRPI, engagés dans un processus de démobilisation.

Une option vite rejetée par la société civile locale qui se dit « non favorable » estimant que la localité de Nioka où le site devrait être érigé est proche du territoire de Djugu où opèrent des assaillants que l’armée identifie comme appartenant à une autre milice dénommée CODECO.
« Le moment est mal choisi, tout le monde est contre le cantonnement de la FRPI à Nioka car Nioka est à proximité avec Djugu, vu les événements récents qui ont mis ce territoire en insécurité » a dit Hilaire Ukelo, coordonnateur cette structure citoyenne en territoire de Mahagi, ses propos ont été recueillis par Ucoun Uwekmeno Désiré, permanent de buniaactualite.com dans la région

Le programme Starec pour sa part a dit prendre acte de cette position sans donner plus de détails.

« Il y a une résistance , il y a des gens qui pensent qu’avec tout ce que nous traversons comme insécurité et menaces à Djugu, ce n’est pas possible d’amener ce genre d’initiatives ici » affirme Jean Marc Mazio, son chargé de missions.

La délégation Starec, soutenue par le gouvernement provincial se serait dirigé vers le territoire d’Aru pour le même objectif.

En date de 12 août dernier, le gouverneur Jean Bamanisa a lancé le processus de pré-cantonement de la FRPI dans le site d’Azita situé à plus au moins 5 km de Gety dans le territoire d’Irumu, leur bastion, où plus de 500 éléments se seraient déjà rendus.
La deuxième phase du processus consiste à cantonner les ex-miliciens loin de leur terroir, en vue de leur désarmement, démobilisation et réinsertion dans la vie sociale.

Ces derniers continuent cependant à exiger le respect de leur cahier des charges par le gouvernement central, notamment en ce qui concerne la libération de leurs leaders détenus depuis plusieurs années à Kinshasa et la reconnaissance des grades pour ceux qui vont choisir d’intégrer l’armée loyaliste.

MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
[24/8, 10:03] Paluku-Atoka Uwekomu: Tous les rebelles du monde entier sont des hommes coupables du même péché : tuer arbitrairement ; même losque leurs revendications sont défendables au départ.
Ici, encore une fois, le gouvernement voudrait recompenser ces assassins comme lui, pour avoir sa paix. Cela ne marchera pas ; il y a des congolais qui réfléchissent !

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Oeuvre personnelle de Kabila…

Bateau « Amani », oeuvre personnelle de l’ancien Chef de l’Etat Congolais [Joseph Kabila Kabange] en phase de finition. Il sera mis à flot en ce mois d’août 2019. L’heure est au revêtement intérieur.
Pour rappel, c’est depuis 1 an que ce bateau est en construction sur le chantier naval de Kalemie (Province du Tanganyika, dans le sud-est de la République démocratique du Congo). Il est, à ce jour, le plus grand bateau de la région des Grands-Lacs. Il flottera sur le Lac Tanganyika, reliant la province du Tanganyika à celle du Sud-Kivu (Uvira) et les pays limitrophes, notamment la Tanzanie 🇹🇿, le Burundi 🇧🇮 et la Zambie 🇿🇲.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Mauvais exemple !

Depuis l’allemagne, le vice-président du sénat du Nigeria bastonné par ses compatriotes qui lui demandent de rentrer se soigner au pays.

C’est inhumain, méchant, satanique, ce à quoi se livrent nos frères nigérians. Ce n’est pas de cette façon là que nous construirons une Afrique forte et digne.
Il faut l’attaquer nos bourreaux en justice. Pour y arriver, nous devons commencer par nous élire des parlementaires dignes, patriotes, capables. Le reste se fera tout seul…
En RDC, Kongo Ya Sika est en train d’étudier comment renforcer nos capacités en matière de défense des droits de l’homme par voie judiciaire et non par des sanctions retrogrades, dégradantes, diaboliques et arbitraires !

Peuple congolais, cet exemple-là n’est plus à imiter sur notre sol. Une cellule d’études devra déterminer comment casser le système actuel que nous cautionnons, démocratiquement, par une mobilisation citoyenne de nos peuples.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Insolite…

Insolite sur la route Beni-Butembo
Un camion Actros tamponne et tue un enfant. Les mai mai arrêtent le camion et son conducteur. Ils mènent leur petite enquête presque exactement comme la PCR. Ils appellent ensuite la Police pour transfert de dossier. Ils escortent carrément le camion jusqu’à Mukulia(barrière FONER entrée Beni) où la Police reprend le camion.
Est-ce que les FARDC peuvent nous dire clairement s’ils ont finalement un accord avec les mai mai? Je crois qu’on a droit d’être informés.
(Infos et Actualités )
Lu dans BENI INFO
Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Négrophobie

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Vers une solidarité négre !

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

LUCHA : attaquée encore !

[22/8, 12:25] Lutu S. O: ⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔
#Urgent urgent urgent
Il est 11h de ce jeudi 22/08/2109, nous arrivons à l’auditorat militaire où était détenu notre militant Clovis mustuva, il n’est plus dans le cachot, le gardes nous disent qu’on l’as amené à la mairie, nous arrivons à la mairie il n’y est pas aussi, nous apprenons quelques minutes après qu’on vient de l’apercevoir sur moto avec des militaires sur la route Beni Kasindi! Sa vie est en danger alertons tous
#Fabrice Mulwahali militant de la lucha
[22/8, 13:15] Paluku-Atoka Uwekomu: C’est grave ! Œuvre du régime que nous tolérons.
Retrouvez les noms des responsables rencontrés et publiés-les avec leurs réactions, date et heures.
Nous mettons tout en ligne, au plus vite. Ils vont violenter, tuer ou empoisonner, selon leur coutume !
Que disent les parlementaires et les juristes ?
Agissez vite !

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Violence, arbitraire : freins au développement.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire