Bandit, Occident, russes.

  1. Un bandit n’a jamais été intelligent.
  2. Attendre que l’occident fasse notre part est une irresponsabilité.
  3. La cours constitutipnnelle se prononcera pour Kabila (La CENI, Tshisedi). Le peuple saura-t-il tenir devant les armes des russes, coréens er chinois : cette fois-ci ?
Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Si nous démontrons

Si nous démontrons par a+b que ceci est vrai, alors, nous serions des bêtes pour ne par faire juger Kabila, correctement, au Congo.


Financial Times Analysis Discovers Huge Fraud in Congo Vote

https://www.ft.com/content/2b97f6e6-189d-11e9-b93e-f4351a53f1c3

Congo voting data reveal huge fraud in election to replace Kabila FT analysis of 2 voting databases shows Martin Fayulu won the presidential poll Officials from Congo’s Independent National Electoral Commission check voting forms in Kinshasa on January 4

Martin Fayulu was the clear winner of the Democratic Republic of Congo’s presidential elections last month, a Financial Times analysis of two separate collections of voting data shows, contradicting claims from authorities that rival contender Felix Tshisekedi had won the historic vote. The analysis points to huge fraud in the first change of power since Joseph Kabila took over the presidency of the mineral-rich central African nation almost 18 years ago. It is likely to embolden critics of Mr Kabila who suspect the Congolese leader is seeking to cling on to power through a deal with Mr Tshisekedi. According to a trove of election data seen by the FT and representing 86 per cent of total votes cast across the country, Mr Fayulu won 59.4 per cent of the vote. Rival opposition candidate Mr Tshisekedi, who was declared the surprise winner last week, finished second with 19 per cent, according to this set of data. An FT analysis of a separate set of voting results collected manually by the Catholic Church’s 40,000 observers and representing 43 per cent of turnout shows that Mr Fayulu secured 62.8 per cent of this sample of votes. The results gathered across 28,733 polling points match almost perfectly the more extensive set of official results seen by the FT. The larger set of data, a spreadsheet containing more than 49,000 records, contains the true electronically-fed results that authorities have sought to conceal, according to a person with direct knowledge of how the data were obtained. The person, who is close to Mr Fayulu’s camp, asked for anonymity because the data contradict the electoral commission’s official declaration. The figures provided are electronic tallies from 62,716 voting machines across the country and were obtained from the electoral commission’s central database before the results were announced last week, the person said. An FT analysis of the tallies shows a near perfect correlation with the Church’s partial results — with a correlation coefficient ranging from 0.976 to 0.991 for each of the three leading candidates (1 representing a perfect match).

Bubble chart showing that corroborating data sets (leaked electoral commission data and Catholic Church data) point to massive Congo election fraud.

The new figures support the Church’s assertion last week that the electoral commission published false results. “It is extremely difficult to believe . . . that tens of thousands of lines of data could have been fabricated on short notice to produce these results without signs of tampering,” said Jason Stearns, director of the Congo Research Group at the Center on International Cooperation, a New York think-tank, who also reviewed the leaked data. “This highlights the need for a full, scrupulous audit of the election tallies.” The electoral commission denied its results were fraudulent. Barnabé Kikaya Bin Karubi, chief diplomatic adviser to Mr Kabila, said it would be up to the constitutional court to decide on the validity of the election and declined to comment on any potential fraud. Gilbert Kankonde Nkashama, a spokesman for Mr Tshisekedi, said that it was impossible that Mr Fayulu had won the election and questioned the independence of the Catholic Church. Mr Fayulu is seeking to overturn the result in the constitutional court, although the court’s impartiality has also been questioned. Congo, a former Belgian colony of 80m people, has held only four elections since independence in 1960 and has never before had a transfer of power through the ballot box. Mr Kabila was due to step down in 2016 but elections were delayed until street protests and regional pressure forced him to hold the vote. Mr Kabila’s ruling coalition had sought to retain control of the presidency through Emmanuel Shadary, his chosen successor. Mr Fayulu’s supporters have alleged that when voters failed to come out for Mr Shadary in sufficient numbers — he finished third — the election commission was told to install Mr Tshisekedi instead. According to the results seen by the FT, Mr Fayulu received more than 9.3m votes, 3m more than the electoral commission announced, and won in 19 of Congo’s 26 provinces, including the capital Kinshasa and the heavily populated eastern provinces of North Kivu and South Kivu. In contrast, Mr Tshisekedi scored 3m votes, the data indicate, 4.1m fewer than the electoral commission showed, while Mr Shadary secured 2.9m votes, or 1.5m votes fewer than the published tally. The data show the results of 15.7m out of the 18.3m votes that were cast on election day, but the missing votes could not have resulted in a different winner. Malfunctions in voting machines meant that not all vote tallies were transmitted to the central database, the person with knowledge of the database said. The file takes the form of a spreadsheet of comma-separated values, a format used by many software packages to store tabular data, and runs to more than 49,000 rows. Each polling station is identified by a unique six-digit number. The FT analysis also found no significant evidence that the data deviated from Benford’s law, a statistical test commonly used in fields such as forensic accounting to identify fraudulent data.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Encore une marche ?

Kabila est sur le point d’être arrêté et jugé. Voici que nous reprenons une méthode de travail obsolète, surannée, pour lui redonner vie.

Nous nous trahissons sans nous en rendre compte… Ignorance, médiocrité et indiscipline nous tuent !

Mobilisation ce mercredi 16 à 13h00, au parlement européen. Pl. Luxembourg.

Non à la manipulation impérialiste ;
F. Tshisekedi président Élu.


Toujours ces recettes qui ne marchent pas, humiliantes ?
Faisons montre d’intelligence, de talent et de sagesse. Préparons plutôt une négociation corsée avec les États d’accueil. Mettons-les en demeure de lâcher Kabila que nous les croyons soutenir. À défaut de le faire, montrons comment nous en découdrons avec eux, à leur perte. Dissuadons-les de continuer leur colonialisme. Nous sommes, personnellement, convaincus que des arguments et actes dissuasifs ne manquent pas. Nous nous sous-estimons, en allant dans les rues ! Nous laissons nos ennemis dans des labos et des bureaux. Là, ils trouvent des recettes pour nous avancer ou nous dribler. Dehors, nous nous abrutissons et préparons un autre échec de notre projet de libération, d’indépendance. Alors que Kabila est dans nos mains, nous voulons le lâcher avec une autre marche : de couards et de paresseux ?
En mars, j’ai déjà écrit que nous irons voir le gouvernement belge pour lui proposer un plan qui nous aide à faire une vraie paix et non pas les courbettes de traîtres ou de poltrons. Soutenons cette démarche innovante. Elle est courageuse, honorable et durablement pacificatrice pour tous.
Jugez-en vous-mêmes. Une marche renforcera Kabila : croyez-nous.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Yebisa na bato na Kinshasa ba telecharge
FireCHAT pona ba utiliser soki bâ kati internet internet# Pesa Baninga Misusu Sango


FireCHAT va fonctionner sans réseau Internet ? Sur réseau GPRS ? Comment ?
Voilà jusqu’où nous sommes analphabètes, depuis Lumumba jusque Kabange ?

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Fayulu et les pièges…

  1. Oublier qu’il appartienne à une plateforme d’imposteurs, tout comme Tshisekedi ; imposteurs acceptés par le peuple sous-instruit.

  2. Compter sur autre[13/1, 15:46] ‪+243 998 676 620‬: La majorité actuelle est entre les mains du FCC-CASH. Et l’opposition actuelle est entre les mains de lamuka-ensemble-mlc.
    L’heure n’est plus à ce débat de qui a la majorité ou la minorité.
    Il faut laisser la nouvelle coalition naturelle en paix. Le pays a besoin d’avancer. Les opposants extravertis actuels ne doivent plus nous distraire.
    [13/1, 16:05] Paluku-Atoka Uwekomu: Chers imposteurs de Lamuka, n’ayez pas peur de vos paires du FCC-Cash. Choisissez le cap de la justice, du droit et de l’excellence. Tout ce monde autour de Kabila va le quitter quand il aura le sentiment ou la certitude que vous avez le soutien de la communauté internationale.
    Dans ces conditions, nous savons comment vous soutenir, EFFICACEMENT, pour ce dont vous nous savez capable. chose que Dieu en premier et la population congolaise en second ; se fier aux charmeurs ; se tromper sur la valeur des gens et des institutions.

  3. Emprunter les voies de la violence, ou bien, emprunter celles de la justice partiellement, temporairement, sans conviction.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Soutenons Lamuka de partout..

[13/1, 15:46] ‪+243 998 676 620‬: La majorité actuelle est entre les mains du FCC-CASH. Et l’opposition actuelle est entre les mains de lamuka-ensemble-mlc.
L’heure n’est plus à ce débat de qui a la majorité ou la minorité.
Il faut laisser la nouvelle coalition naturelle en paix. Le pays a besoin d’avancer. Les opposants extravertis actuels ne doivent plus nous distraire.
[13/1, 16:05] Paluku-Atoka Uwekomu: Chers imposteurs de Lamuka, n’ayez pas peur de vos paires du FCC-Cash. Choisissez le cap de la justice, du droit et de l’excellence. Tout ce monde autour de Kabila va le quitter quand il aura le sentiment ou la certitude que vous avez le soutien de la communauté internationale.

Dans ces conditions, nous savons comment vous soutenir, EFFICACEMENT, pour ce dont vous nous savez capable.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Paluku est séparatiste.

Cher compatriote Graphèle, … comment savoir si vous êtes réellement congolais et pas ougandais ou autre? Que devons nous faire pour qu’ on s’assure qu’ avec votre projet 2014 prônant la balkanisation du Congo (ressusciter les empires et royaumes tribaux) vous défendez l’unité de l’ex E.I.C ancienne Congo belge dans ses limites héritées de la colonisation? Si un burundais est voté massivement par des cancres SHI, REGA, HUNDE, … et vous prétendez connaître mieux VITAL qui prétend être du Sud Kivu vers Ngweshe !!!


Ceux qui on voulu connaître si je suis congolais ou pas sont allez à mes sources, à mon insu. Ils savent maintenant qui je suis ; parce qu’ils ont pris la peine de m’étudier par eux-mêmes. Ils ont juste eu la gentillesse de me faire part du résultat de leurs recherches.
Pour s’assurer si le Projet 2014 peut ou pas nous unir, il faut le tester sur terrain. Un ami kasaïen, un ami nord-kivutien, un compatriote bandundois et un autre ami équatorien sont en train de mettre mes concepts à l’épreuve et de les tester dans leurs relations politiques et sur terrain. Sur nos pages Facebook de Kongo Ya Sika et sur projet2014.com se trouvent au moins 67 personnes qui témoignent être désormais persuadées que l’UEIC – et non pas ton EIC – soit la voie obligée pour aller vers l’unité véritable et utile du Congo. C’est rien du tout par rapport aux avis des 80 millions des congolais que nous sommes, dont la majorité est, DE FAIT, dans ton camp. Tu as raison : les congolais n’aiment pas notre modèle. Cela ne veut pas dire qu’ils le resterons demain.
Regarde : Fayulu est désormais une vedette de la politique congolaise… Nous pourrions le devenir 2 secondes avant notre mort !
Sachant qu’une foule peut gravement se tromper, nous continuons à soutenir notre thèse. Surtout losque notre grand-frère joue au sentimental. Dis-nous comment le Congo sera unie avec la République et serait désunie avec l’indépendance de ses peuples (patriarches, clans, tribus, ethnies, royaumes, empires, alliances).
Tu prends les fans de Kamerhe pour des cancres : les hunde, les rega, les shi et autres. Comment attends-tu vivre en paix avec eux demain, dans une République dont tu serait le Président ?
Tu me persuades plus de la nécessité de laisser les cancres vivre indépendants de tout ce qui pensent comme toi. Vous pourriez former un bel autre état indépendant, sans leçon à recevoir des cancres non plus que les cancres n’auraient de leçons à recevoir de ton État.
Paix chez toi, Théo.


Merci cher ami, c’est toi qui prend mes beaux frères pour des cancres! Ils ont voté massivement pour l’un de leurs et toi, de la hauteur de votre grandeur du projet 2014, tu déclares ex cathedra, qu’ils ont voté pour un burundais!!! Avez-vous pris la peine de demander les SHI de Ngweshe ce qu’ils savent de VITAL? Quant au projet 2014, comme j’ai hante de vous voir avec vos amis libéraux , comment vous le mettre en marche sans chambouler toute l’Afrique! Les Ne Kongo y rêvent sans oublier les Tutsi power avec leur Himaland ! Que la sagesse visite vos projets et vous accorde la PAIX, fraternellement vôtre.


Ah, bon ? Ce sont donc tes beaux-frères que tu traîtais de cancres ?

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Tuer ou saboter ?

Qui cherche à tuer ou alors qui cherche à saboter et pourquoi ? Aidez-nous à bien le comprendre !

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Tshilombo : colère, émoi…

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Entre nous

Félicitations à Félix !
Kasi mandat oyo ekozala pasi mpo na biso. Peuple akoboya Félix.

Ouf ! Kabila azokota prison ? Soki te, Félix mutu azokota esika yaye.

Enfin, juillet, tozokende na Congo, soki Nzambe alingi. Mpo toza la elikya ente Félix akokoka lokola Kabila te, soki mandat etikali la maboko ya ye…

Fayulu doit introfuire un recours. Sinon, le Congo va vomir le mukongo.

Félix, s’il laisse Kabila libre, il aura signé sa mort politique et celle des politiciens luba ! Dans un pays où la tribu gère tout, au fondamental.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire