La rébellion est abjecte !

[7/15, 13:43] Robert Mbelo: Chers compatriotes congolais,

Ces images [Nous les avons repris ci-dessous.] montrent les traces de début d’une rébellion menée par le général Kayumba Nyamwasa à partir du Burundi avec la bénédiction de l’administration Trump et de Emmanuel Macron, Président de la République Française. Voici les motivations.

1. Donald Trump veut traîner les Clinton en justice pour leur enrichissement sans cause et pour cause illicite. Il veut lancer ke fisc américain à leurs trousses pour enquêter sur le financement qui leur avaient permis de construire le « Clinton Centre  » un immeuble dont le coût est évalué entre 300 et 500 millions de dollars, chose impossible à réaliser avec tout simplement son (Clinton) salaire de président américain. Dobald Trump avait découvert que les Clinton se sont sauvagement enrichis avec le sang du peuple congolais qu’ ils faisaient couler par Kagame et Alias Joseph Kabila, en s’adjugeant les richesses de notre pays. 3. Pour se débarrasser des Clinton, Donald Trump veut mettre le FBI pour mener des investigations sur l’histoire des mails officiels du Département d’ État Américain qu’elle a fait disparaître en se servant de ses mails privés. 4. Mais pour couler rapidement et à moindre frais les Clinton, il faut couler Kagame et son valet Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila. 5. Donald Trump et Emmanuel Macron mirent en place un stratagème pour leurrer Kagame en le caressant dans le sens du poil. Tous les deux l’avaient reçu en audience au Forum Économique de Davos en vue de le mettre en confiance. 6. Ils ont fait médiatiser sa (Kagame) désignation comme Président en exercice de l’union africaine, titre purement honorifique que les médias l’ont rendu exécutif et ils l’on titiller pour exalter son narcissisme en le faisant croire qu’ il existait et qu’ il devenu l’un des hommes les plus importants du monde alors qu’ en realité ce n’est qu’ un minus et un minable. 7. Trump chargera alors Macron et le Roi Philippe de Belgique de le recevoir pour flatter son égo. 8. La France et la Belgique lui ont fait part des inquiétudes grandissantes du monde entier sur la « mauvaise gestion de la République Démocratique du Congo par alias Joseph Kabila et de l’intention de l’ensemble de la communauté internationale de quitter le pouvoir. 9. Kagame accepta l’option et il convoqua comme on le lui avait demandé les présidents Joao Lourenço et Joseph Kabila pour les mettre au courant de la volonté de la communauté internationale. Le président angolais était d’accord mais Kagame avait fait volte-face et dissuada même alias Joseph Kabila de quitter le pouvoir. 10. La conséquence ne tarda pas, ils (communauté internationale) demandèrent au président Ramafoza de l’Afrique du Sud de mettre le plan Trump en marche. 11. Déjà il faut que je vous dise que le président Lourenço est d’origine congolaise et veut que les congolais, Les vrais récupèrent leur pays. 12. Il y a près de 6 mois à l’époque où le président Dos Santos était encore au pouvoir en Angola, on lui avait déjà demandé de dépêcher des troupes au Burundi pour attendre le « GO ». 13. Ainsi Ramafoza mit le général Kayumba Nyamwasa en orbite pour aller chasser Kagame du pouvoir. Je vous signale que les troupes angolaises dépêchées au Burundi sont essentiellement composées par des Congolais d’origine. Et là sur place elles ont déjà fait une jonction avec les mai-mai du général William Yakutumba. 14. Pourquoi avaient-ils choisi le général Kayumba Nyamwasa? Parce qu’il est moitié tutsi, moitié hutu et donc capable de fédérer tous les Rwandais. 15. Donc c’est la coalition angolo- congolaise appuyée par la logistique américaine, française et sud-africaine qui est à la manœuvre dans cette rébellion. 16. C’est la raison pour laquelle l’usurpateur tueur-tutsi-rwandais avait procédé hier soir au remaniement de « l’armée ». Peine perdue. Adieu veaux, vaches et moutons pour Kagame et Kabila et gare aux traîtres et aux médiocres du FCC.

ROBERT MBELO
Diplomate.


[7/15, 20:15] Paluku-Atoka Uwekomu: Frère,
La rébellion n’est pas la solution au problème congolais. Pourquoi ? Parce qu’elle fonctionne, elle opère de la même manière que l’imposture. Cette initiative satanique que nous combattons ou prétendons combattre.
L’imposture est abjecte parce qu’elle se caratérise par la paresse, la convoitise, l’usurpation, l’arbitraire, la sauvagerie, la domination, qui toutes avilissent l’homme ; et non pas par l’ardeur, le dévouement, le respect, l’équité, le mérite, la justice, la civilité, l’humanisme, l’indépendance, la liberté et des vertus semblables, qui toutes ennoblissement, élèvent l’homme.
Bref, peu importe ceux qui sont derrière une rébellion. Elle est à rejeter avec toute notre énergie. Si du moins c’est la paix et l’enrichissement qui nous occupent en tant que nation. Autrement, je donne ma langue au chat !


Les images telles que nous parvenues

Publié dans Politique | 1 commentaire

Kabila refuserait de démissionner…

D’un contact WhatsApp

Lu pour vous ;

Couteau sur la gorge de Kagame, Kabila contraint de démissionner

L’avenir politique de Paul Kagame repose désormais sur le discours de Joseph Kabila de ce mardi 17 juillet. Dans le cas contraire, la porte de Kigali est grandement ouverte aux rebelles de Faustin Kayumba qui s’est coalisé avec le Yakutumba du Sud Kivu.

Le général rwandais Faustin Kayumba Nyamwasa, est l’ancien bras droit du président Paul Kagame. Chef d’Etat Major Général de 1994 à 2002, il sera accusé par le gouvernement Rwandais d’atteinte à la sureté de l’Etat. Réfugié en Afrique du Sud, Le 19 juin 2010, il est victime d’une tentative d’assassinat devant chez lui à Johannesburg il est blessé par balle. Hospitalisé, il est victime d’une deuxième tentative de meurtre sur son lit mais ses cinq assassins sont arrêtés par la police sud-africaine. Après le départ de Zuma, avec l’arrivée de Cyril Ramaphosa en Afrique du Sud, les donnes ont changé. L’opposant de Paul Kagame a désormais la mobilité des mouvements. Il a aussi la logistique nécessaire pour attaquer Kigali. Nos sources à Pretoria indiquent que Faustin Kayumba serait soutenu par les hommes du général Amuli et le Yakutumba

Yakutumba, une coalition des groupes armés, composée des ethnies peuplant le Sud Kivu. Cette coalition a toujours combattu les communautés tutsies. Yakutumba est appuyé par les IMBONERAKURE de Pierre Nkurunziza du Burundi.
Cette milice est dirigée par William Amuli, un ex officier Fardc avec comme patron en filigramme le général Shabani Sikatenda, un proche de Mzée Kabila, actuellement en détention à la DEMIAP.
Il y a quelques mois, cette milice a récupéré un important arsenal militaire auprès des instructeurs belges. Yakutumba est à ce jour, une véritable force militaire que nous ne devons pas négliger ; une force que le Président Rwandais Paul Kagame ne peut pas sous estimer. Yakutumba est une menace contre les intérêts de Kigali dans la région des Grands Lacs. Depuis un certain temps, il s’observe une mobilité facile et en grand nombre des éléments FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda) dans les forêts et brousses de l’Est de la RDC et au Burundi où ils s’incorporent dans l’armée burundaise aujourd’hui mono ethnisée à très forte dominance hutu.

L’Etau se resserre-t-il contre le régime rwandais ?
La communauté internationale, la France en particulier ne supporte plus le double jeu de Paul Kagame en RDC. Recevant en catimini Joseph Kabila, lui donnant des orientations contraires aux décisions internationales sur la situation en RDC. Après le refus de Kinshasa de recevoir Antonio Guterres, Moussa Faki et Nikki Halley.

L’administration Trump s’est énervée, Mike Pompeo aurait instruit ses services de passer immédiatement à l’option militaire. Option militaire contre le Rwanda épicentre de l’instabilité dans la région des grands lacs. Faustin Kayumba a pour mission de prendre le taureau par les cornes, mettre un couteau sur la gorge de Paul Kagame afin d’obliger à Joseph Kabila de démissionner. Par ailleurs, aux dernières nouvelles sur la situation politique en RDC, nous apprenons que Kabila refuse de démissionner.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Katumbi : inaccessibles 6 conditions…

[7/14, 11:32] ‪+243 999 608 728‬: RDC: LES SIX CONDITIONS DE MOISE KATUMBI POUR LES ELECTIONS DE DECEMBRE 2018

Le Président de la plateforme Ensemble pour le Changement réagi par rapport aux déclarations du Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guterres qui a annoncé depuis New-York le jeudi 12 juillet que le Président Kabila va annoncer prochainement des décisions importantes.

Moise Katumbi sur son compte twitter pose six conditions sur l’organisation des élections de décembre prochain.

  1. Sans Joseph Kabila
  2. Sans machine à voter
  3. Sans report
  4. Sans bloquer de candidats

  5. Sans tricherie

  6. Et sans fichier électoral corrompus.

Le Président Kabila à jusqu’au 19 juillet pour livrer son discours sur l’etat de la Nation devant le congrès.

Par Frank Wasanga
[7/14, 13:03] Paluku-Atoka Uwekomu: Comme aucune des six conditions ne saurait être réunie, Katumbi a-t-il déjà tiré les conséquences de ses exigences ?

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Les fétiches arrangent…

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Construit chez autrui…

Qui construit chez autrui, construit pour autrui !


C’est le deuxième cas dans les Émirats Arabes Unis du président angolais, après le mois dernier les autorités locales ont confisqué les 4 bâtiments gratte-ciel à Dubaï ; cette fois, c’est un hôtel 5 étoiles à Abu Dhabi.

Ces 4 bâtiments ont été construits à Dubaï et sont la propriété de José Eduardo Dos Santos, font partie d’eux : Bureaux, magasins et appartements en location. En ce moment ils sont fermés parce que le Cheikh Mohammed le prince de Dubaï, n’a pas accepté qu’un président ait un tel investissement dans sa terre, selon lui ainsi il serait en train de faire pacte avec les corrompus qui apportent leurs peuples, il n’est permis à Dubaï d’acheter un appartement De T3 ou louer un manoir pendant 5 ans maximum.

Cet hôtel confisqué a été construit au nom de la femme d’affaires de 27 ans nièce du chef de la maison militaire de la République D’Angola. Comme il existe un processus top secret de recherche des hommes d’affaires africains au moyen-Orient en relation avec le FBI, cette femme d’affaires tombe dans le système. Des enquêtes ont été menées dans les dossiers de la société propriétaire de l’hôtel. Il y a les noms de J.E. Santos comme étant un actionnaire de 75 %, 15 % h.v. kopelipa et 10 % la nièce du kopelipa, amoureux du j.e.santos ; dai les activités L’hôtel a été fermé.

Convoquée par la femme d’affaires pour faire des déclarations, le venezuela n’a pas comparu à la date prévue. Les autorités des Émirats ont invité les autres associés majoritaires à venir pour expliquer l’origine des valeurs de la construction de l’hôtel de 80 étages et comme d’habitude ont envoyé un avocat portugais. Malheureusement sans succès, car la loi islamique ne permet pas d’avocats en cas de corruption.

Ainsi, l’hôtel a été confisqué au gouvernement d’Abu Dhabi et le compte bancaire de l’hôtel a été bloqué, où une valeur de 65 millions de dollars a été trouvée.

Celui-ci sera transféré aux réfugiés syriens en Turquie. https://www.facebook.com/100001398173284/posts/1812432945479960/

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Infusion chaude de citron !

D’un contact WhatsApp

Le sujet est très important Veuillez poster le message sur le plus grand nombre de vos connaissances:

«Les morceaux de citron dans un verre d’eau chaude peuvent vous sauver pour le reste de votre vie», explique le professeur Chen Horin, directeur général de l’hôpital militaire de Pékin.

Même si vous êtes occupé, vous devriez regarder ce message et le transmettre aux autres!

Les citrons chauds peuvent tuer les cellules cancéreuses!

Coupez le citron en trois morceaux et placez-le dans une tasse, puis versez de l’eau chaude, il deviendra (eau alcaline), le boire tous les jours sera certainement bénéfique pour tout le monde.

Les citrons chauds peuvent à nouveau libérer un médicament anticancéreux.

Le jus de citron chaud a un effet sur les tumeurs cancéreuses et a montré un traitement pour tous les types de cancer.

Le traitement avec cet extrait détruira seulement les cellules malignes et n’affectera pas les cellules saines.

Deuxièmement: Les acides et l’acide mono-carboxylique dans le jus de citron peuvent réguler l’hypertension et protéger les artères étroites, ajuster la circulation sanguine et réduire la coagulation du sang.

Après avoir lu, dites à quelqu’un d’autre et transmettez-le à quelqu’un que vous aimez et prenez soin de votre santé personnelle.

Conseil:

Professeur Chen Horin souligne que quiconque a reçu cette lettre est au moins garanti de sauver la vie de quelqu’un … J’ai fait ma part, j’espère que vous m’aiderez à le répandre aussi.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Katangais : régionalistes ou tribalistes ?

[7/11, 21:02] Robert Mbelo: Flash Flash
Voici comment nos frères Katangais prédominent les FARDC , la PNC , l’ ANR , la DGM, les cours et tribunaux, ainsi que d’autres institutions :
I. FARDC
A l’ Est de la République, les Katangais et les Rwandaphones contrôlent tout les commandements et d’autres postes stratégiques:
a. Commandant secteur BENI : Général de Brigade Marcel MBANGU.
b. Commandant secteur UVIRA: Général de Brigade Philémon YAV.
c. Commandant Bataillon de la Ville d’ Uvira : Colonel Jean-Bovin KALENGA.
d. Commandant 33ème Région Bukavu Colonel NGOY SWENDWE et Commandant Régiments : Luvingi, Fizi, Bendera, Kalemie etc.
e. Commandant Région Katanga : Général de Brigade NGUZ HERODE SALUSEKE.
f. Commandant 2 ème Zone de Défense: Général Major Jean-Claude KIFWA alias TANGOTANGO.
g. Secteur Goma Bruno MANDEFU. Tout les commandements des Régiments du Katanga à ITURI.
A Kinshasa, nos frères Katangais contrôlent presque tout:
a. Commandant Garde Républicaine : Général de Brigade ILUNGA KAMPETE.
Tous les commandants Bataillons de la Garde Républicaine sont des Katangais.
c. Tous les commandants de Garde camps militaires sont Katangais :
– Camp Tshatshi
– Camp Kokolo.
– Camp Badiadingi
– Camp CETA.
d. Les deux chefs adjoints de la maison militaire du chef de l’État sont Katangais :
-Général de Brigade Jean-claude YAV.
-Colonel Don de Dieu KILUMBA.
e. Le Secrétaire Général du ministère de la défense : Général Major Damas KABULO.
f. Le directeur de cabinet et le directeur de cabinet adjoint du ministère de la défense sont tous katangais. Il s’agit du général de Brigade Placide ILUNGA KAPETA et Colonel Sam KASILA.
g. Le commandant de la base logistique centrale :Général de Brigade YAV INJILA.
h. Le commandant de corps logistique : Général Major KYABU KANIKI.
i. Commandant Force Terrestre : Général Major Dieudonné BANZE LUBUDI.
j. Commandant Force Aérienne : Général Major Enock NUMBI.
k. Premier Avocat Général ( auditorat militaire) : Général Major MUKUTU KIYANA.
l. Haute Cour militaire Général NYEMBO YA BUZILU.
m. Directeur de Budget et Finance au ministère des Finances : Colonel MUZALA.
n. Trésorier Général de l’armée : Colonel KISIKI Abdallah.
O. Commandant Unité de Réaction Rapide: Général de Brigade Simplice NGOY.
P. Commandant Police Militaire (PM) Ville de Kinshasa : Colonel KINDA.
r. Commandant de Bataillon Honneur et Sécurité : Colonel PANGA alias POZAR.
s. T2 1ère Zone de Défense : Colonel Jonh SANGWA.
t. T2 14ème Région Militaire: Colonel KYEMBE.
U. 98% de comptables et agents payeurs des FARDC sont des Katangais.
V. Commandant Kibomango : Colonel Klemm NAWEJ.
W. Corps de Santé : Général de Brigade KAKUDJI.
Il. PNC( Kinshasa et Kongo-Central).
a. Adjoint Commissaire Général PNC : Général Major Patience YAV.
b. Inspecteur Général de la PNC: Général Major Raus TCHALWE.
c. Unité de Protection des VIP et Installations (UPI ): Général de Brigade LUYOYO.
d. Inspecteur Provincial du Kongo-Central : Général de Brigade SENGELWA Seguin.
e. Direction des Finances et Budget ( DBF): Général de Général de Brigade Odette MUKAZ.
f. Adjoint en Charge de la Formation PNC : Général de Brigade Alaine NGOY.
h. Commandant Ville de Kinshasa : Général de Brigade Sylvano KASONGO.
lll.ANR Monsieur Kalev MUTONI.
IV. DGM.
a. Adjoint DG et véritable responsable de la DGM: Mr TSHIJIK.
V. Gouvernement:
a. Les Katangais ont toujours occupé le poste des Finances et celui des Mines. C’est le cas aujourd’hui de Mr Henri YAV MULANG et Mr KABWELULU.
b.Intérieur et sécurité : Henri MOVA SAKANI.
IV Présidence de la République :
a.Conseiller Spécial en matière de sécurité : Jean MBUYU LUYONGOLA.
b. Maison Civile : Théodore MUGALU.
C.Protocole d’État : Mr MAKONGA.
d. Intendance Générale :Mr TSHAMULESO.
e. Presse Présidentielle : Jacques MUKALENG MAKAL.
v. Cours et Tribunaux
1. Avocat Général de la République (PGR) : Mr Flory KABANGE NUMBU
2. Cour Constitutionnelle : Mr Benoît LWAMBA.
VI. Banque Centrale : Deogratias MUTOMBO MWANANGONGO.
Cette banque est toujours aux mains des Katangais depuis 1997, alors que sous Mobutu elle a été confiée aux non-originaires de l’Equateur à l’exception de Mr GAMBWI PIDA BANGI Jules
Cette liste n’est qu’une échantillon et les investigations sont en cours pour une prochaine publication. Tout ceci pour dénoncer cette manière de nomination ou plébiscite. C’est grâce à ces différentes positions occupées par nos frères Katangais dans les institutions qu’ils sont entrain d’utiliser pour nuire aux autres Congolais non Katangais. C’est le cas de plusieurs dossiers contre les opposants, les militants pro-démocraties, les activistes de droits de l’homme voir toutes les personnes qui ont un avis contraire de ce qu’ils pensent et font. En plus c’est ce clan qui est entrain d’entêter le Chef de l’État par des mauvais conseils. La RDC nous appartient tous et nous avons le même droit, devoir et un traitement égal, équitable. A suivre et faire large diffusion. Reçu Inbox


[7/11, 22:47] Paluku-Atoka Uwekomu: C’est dire que des ennemis du Congo sont dans notre camp en grand nombre.
Pour nous en prendre efficacement aux étrangers, nettoyons d’abord dans notre camp.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Ivugha, Talia et Butmbo

[7/11, 15:05] Michel Paluku HANDAVUKYA

La société des technique spécialisées (STS)Énergie Nord-Kivu a mis en service, depuis le mois d’avril dernier, la microcentrale hydroélectrique d’Ivugha à Butembo, en éclairant dans un premier temps le centre-ville de Butembo. Il était annoncé une production électrique supplémentaire de 1,6 mégawatt en attendant la deuxième phase qui pourra porter cette production à près de 4 mégawatts. Trois mois après, le gérant de la STS, Fénelon Kyangaluka affirme que les travaux d’Ivugha sont achevés et que la ville de Butembo est déjà électrifiée.

« Il y a de l’énergie pour raccorder tous ceux qui en font la demande. Butembo prend 15% seulement de la puissance disponible, aux heures de pointe », indique-t-il, tout en annonçant que la mise en place d’autres turbines pour augmenter la capacité de production électrique afin de desservir non seulement Butembo, mais aussi une partie de la ville de Beni d’ici fin 2019.

Fénelon Kyangaluka annonce aussi la construction d’une autre centrale, Taliya I, qui va produire 12 mégawatts pour répondre aux besoins croissants des populations de ces deux villes.

« Je considère que les besoins en électricité à Beni et Bitembo vont augmenter. C’est pourquoi on doit avoir une autre turbine », dit-il.

Fénelon Kyangaluka s’entretient avec Christian


[7/11, 16:27] Paluku-Atoka Uwekomu:

Chers frères,

Le projet est bon. Mais que vaut-il exactement ? 1/800 ème des besoins de la seule ville de Butembo en 2018 et 1/30.000 ème en 2080 !

En effet, ce qui est dit ci-haut tient d’une erreur grossière de calcul de mon confrère Fénelon. Il faut 12 kW/ménage, sans tenir compte des entreprises !
Butembo ayant 1 million d’habitatants, et pour 6 personne par ménage, la ville a besoin de 2.000 MW = 2 GW pour les ménages et de 14.000 MW pour les entreprises et industries ! En tout, il faut 16.000 MW, 16 GW pour Butembo !!!
Fénelon se trompe gravement ou alors qu’il traite les bubolais comme des sous hommes, ainsi que le font les colonialistes congolais que nous connaissons tous bien.
Mettez-moi en contact avec lui !
La preuve, mon ménage à une installation de 3x40Ax230V = 27,6 kW ! Attention : je n’ai pas d’atelier ni quoique ce soit d’autre…
En parlant de 12 kW par ménage, je tiens compte que les ménages prendront du temps pour s’équiper et consommer plus ! Je suis donc sur que les calculs de mon confrère doivent être vite révisés.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Incompétents ou incapables ?

RDC : La situation de plus en plus alarmante à Bijombo, au moins 90 civils tués

2018-07-05 11:18:49 admin

Les autorités avancent un bilan provisoire de 90 civils déjà tués suite aux affrontements communautaires à Bijombo, dans les hauts plateaux, en territoire d’Uvira (Sud-Kivu).

L’Administrateur du territoire d’Uvira, Alexis Rachidy Kasangala juge «alarmante» la situation à Bijombo.

«Ils sont à peu près 90 civils qui sont déjà morts. La situation de Bijombo est alarmante, Il y a des jeunes qui sont dans des groupes armés et qui essayent de déstabiliser. Il n’y a pas que les jeunes mais aussi plusieurs groupes qui sont en train de créer de désordre là-bas», a-t-il dit ce jeudi 5 juillet 2018 à ACTUALITE.CD.

L’Administrateur d’Uvira évoque aussi l’absence de l’État dans la région. «On veut d’abord éradiquer les groupes armés et après on pourrait installer l’autorité territoriale là-bas et nous avons aussi le chef de chefferie qui doit être représenté dans ce groupement mais on ne peut pas le faire aussi longtemps qu’on a pas encore éradiquer les groupes armés parce que ce sont eux qui déstabilisent le pouvoir là-bas», a ajouté Alexis Rachidy Kasangala.

Les violences communautaires ont éclaté en février 2017 à Bijombo. Précédemment, la société civile d’Uvira a avancé un bilan provisoire de 75 civils tués dans cette zone difficile d’accès.

«La détention illégale d’armes est à la base de tout ce que nous sommes en train de connaître aujourd’hui avec comme conséquences notamment les vols des vaches et l’incendie des maisons. Et comme il y a absence totale de l’État à cet endroit, ça devient pire», a affirmé Mazaliwa Kamanzi, président de la société civile d’Uvira qui parle d’une lutte pour la propriété des villages.

«Ces jeunes sont utilisés pour réclamer des groupements pendant que les autres se défendent contre l’occupation», a ajouté la société civile.

Ces violences ont causé les déplacements massifs des civils vers notamment le territoire de Mwenga. OCHA parle de 76 000 personnes déplacées et de 16 formations sanitaires des Hauts Plateaux de Bijombo, dont l’Hôpital général de référence de Katanga affectées, privant près de 95 000 personnes de soins de santé de qualité.

(@Infos Politiques Plus)

Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Indésirables : Katumbi et Tsisekedi ?

Certains voudraient ne pas les aimer aujourd’hui. D’autres seront derrière eux pour avoir les miettes qui tombent de leur tables demain. Ceux qui accusent Katumbi et Tshisekedi de trahison, n’ont que la vigilance à nous proposer. Ils ne fournissent aucun plan plan de travail pour contrer ceux qu’ils accusent de haute trahison. Le malheur des infortunés :

  1. Avoir des épouses étrangères ou d’origines étrangères.
  2. Courrir derrière l’aide, jugée inutile, des occidentaux.

  3. Sans doute, avoir des passeports étrangers sur soi.


KATUMBI ET TSHISEKEDI = KABILA BIS: PARTISANS DE L’OCCUPATION DU CONGO
==========================Les voilà !!! Mariés aux femmes tutshis burundo-rwandaises, voici les 2 mbanda, KATUMBI et TSHISEKEDI qui ont infiltré l’UDPS et explosé la vraie opposition. Les 2 collabos très dangeureux qui sollicitent l’appui de certains mafieux, occidentaux notamment américains et de Paul KAGAME, pilleur des richesses de notre pays et responsable de plus de 10 millions des morts congolais, massacrés de manière barbare jusqu’à ce jour par les militaires tustshis rwandais. Les 2 ambitieux sans probité morale, sans capacité de protection des intérêts vitaux du Congo, promettent à nos ennemis leur fidèle collaboration pour continuer l’occupation destructive et humiliante incarnée par le mercenaire Joseph Kabila, président illégitime et illégal. Objectivement, aucun de ces 2 candidats à la présidence de la RDC, répond aux critères de patriotisme et de responsabilité pour diriger notre pays. L’appel est lancé à la mobilisation et à la vigilance du peuple congolais pour leur barrer la route démocratiquement.

Publié dans Politique | Laisser un commentaire