Beni, Lubero, Projet 2014, YouTube…

A quand la présence du Projet 2014 sur YouTube ? Quand va-t-il commencer ?


Nous devons compter sur nous-mêmes et mettre la mais à la pâte !
Propose un texte de départ que nous étofferons en ligne et soumettrons à notre base, pour aval.


Le project 2014 et tous ces projets de développement, y compris la promotion de la paix dans Beni, Lubero et Ituri pourraient avoir une grande audience s’ils étaient diffusés sur YouTube. Vouss aviez promis d’y travailler.


À bientôt sur http://youtube.com/uwekomu.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Pour Beni et Lubero…

Accusé de réception de la lettre du Conseiller KAMBERE LÉONARD. Par Hon Muhindo Nzangi.

Bonjour et bon dimanche cher Ainé;
J’accuse réception de votre lettre ouverte adressée aux 13 députés signataires de la déclaration politique. J’en suis le signataire N°10, mais je ne suis pas élu du Grand Nord comme vous avez voulu l’insinuer. Je comprends votre réaction et je vous suggère de travailler pour calmer le jeu.
Néanmoins sans chercher à me justifier, je soumets à votre sens élevé d’analyse les considérations suivantes:
1. Nous sommes 13 députés signataires, le double de députés d’une province comme le Bas Uele. A notre qualité d’élu, sauf si vous contestez notre légitimité pour cause de dépassement de mandat, nous sommes les représentants légitimes de la population y compris vous même. L’article 5 de la constitution nous donne le pouvoir d’agir à son nom.
2. Nous avons écrit à l’indicatif, c’est normal, lisez bien le texte et les signataires vous comprendrez pourquoi. Pour votre information, la démarche était inclusive,les moins courageux n’ont pas signé pour des raisons que je comprends, mais leur silence démontre qu’ils sont d’accord avec la déclaration. Deux députés seulement Vahamwiti et Boris Maelezo ont désapprouvé publiquement notre démarche. C’est leur droit.
3. Monsieur le Conseiller avons-nous tord d’initier une motion de défiance contre le ministre de la défense au vu de la persistance des massacres à Beni? Est-il normal que l’institution Président de la République interfère dans le contrôle parlementaire? Si la question de la sécurité est nationale, pourquoi appeler seulement les députés de la Majorité ? Où est le mal lorsque les députés nationaux dénoncent la censure systématique des débats sur les massacres de Beni?
4. Monsieur le Conseiller où et quand les Nandes éparpillés dans les 4 coins du monde, y compris les femmes et enfants se sont ils réunis pour planifier l’incendie d’une maison à Musienene? N’est ce pas une stigmatisation et une globalisation dangereuse. Je suis le mieux placé pour savoir la douleur de perdre une maison dans ces conditions. La mienne a été brulé par des criminelles pendant que je dormais, j’ai frôlé la mort, je suis redevenu locataire. Des consignes ont été données au bureau de l’Assemblée nationale pour que je ne sois pas assisté comme les autres. Malgré cette douleur nous devons avoir de la retenue pour ne pas commettre des fautes.
5. Vous avez parlé des réalisations du chef de l’État, j’ai fait mes études à l’UCG et j’ai enseigné dans les bons auditoires Kabila et j’ai aussi admiré le macadam sur rue Président de Butembo. J’en profite pour saluer ces bonnes oeuvres.
Je voudrais également encourager le chef de l’État à faire plus.
Je sais que vous aimez les chiffres Monsieur le Conseiller, savez-vous combien de million des impôts et taxes perçus dans cette région ont été versés dans le trésor public pendant 16 ans? Savez-vous que les marchandises qui quittent le Nord Kivu pour les autres provinces payent les droits d’entrée? Savez-vous que pour dédouaner un véhicule à Mahagi on paie la moitié de ce que la même DGDA exige à Kasindi et que le véhicule importer par Mahangi doit payer une deuxième douane si elle va à Butembo? Savez-vous dans quel état se trouvent nos routes et que malgré celà on paie les peages et le pesage? Savez-vous combien de personnes sont kidnappés?
Monsieur le Conseiller vous avez encore du travail à faire.
6. Pour le reste, je crois que nous devrions calmer le jeu pour nous concentrer à l’essentiel c’est à dire mettre les forces ensemble pour ramener la paix. Vous annoncez une commission d’enquête parlementaire sur la question Beni, c’est pas mauvais. Si c’est dans cette forme, espérons qu’elle établira les responsabilités. Personnellement je voudrais en être membre.
Hon Muhindo Nzangi Butondo.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Si je meurs…

[4/21, 13:37] Paluku-Atoka Uwekomu: Ils viennent de bloquer mon compte Facebook, à l’instant-même ! C’est honteux !
C’est comme dans l’autre République, la RDC.
Nous congolais devons abandonner la République, ce terreau fertile pour la dictature.
[4/21, 13:39] 44…: Aaaah bon? Ils sont malades.
[4/21, 13:43] 44…: Heeee alors ils ont donné les raisons?
[4/21, 13:48] Paluku-Atoka Uwekomu: Ils, les racistes et pauvres d’esprit croient être les maîtres de la terre, parce qu’ils ont les armes et l’argent ; et parce qu’ils nous trouve égoïstes, divisés, sous-instruits, sous-qualifiés, sous-éduqués.
[4/21, 13:50] 44…: Bien dit
[4/21, 13:51] Paluku-Atoka Uwekomu: À moi, ils ne donnerons pas la raison. Je suis européens : je la connais.
Si tu veux connaître le message que j’ai reçu :
« Compte temporairement indisponible.
1. Ouvir une session ?
2. Créer un nouveau compte ? »
[4/21, 13:54] 44…: Ah ah ah ah ah ah ah attends 24 heures ils vont rouvrir . J’avais déjà connu une telle blague
[4/21, 13:57] Paluku-Atoka Uwekomu: Soyez traquilles.
L’européen craint Dieu : même l’athée. Trump ne blaguait pas. C’est notre force. Et Facebook le sait. Suivez seulement et voyez comment nous réglons nos compte entre nous européens et tirez-en des leçons pour notre Afrique qui se cherche encore pour 20 à 30 ans encore.
[4/21, 13:59] Paluku-Atoka Uwekomu: 👌🏽😜 OCCIDENTAL POWER ! 🤪😀
Si mon corps est retrouvé dans un canal ou une forêt : ne cherchez pas loin. MACRON !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Macron doit des excuses…

La guerre des civilisés contre les barbares continue. Macron, le Président français, vient de réveiller Amadou, le Professeur – inconnu de nous, qui dormait tranquillement…

Un chat est doux, mais il a des griffes acérées et peuvent faire très mal à celui qui perturbe sa quiétude. Un professeur, qu’il soit occidental ou africain, peut en effet renverser un président. Que ce dernier soit occidental ou africain. Son savoir est une arme qui peut causer un sérieux dégâts chez l’ennemi – réel ou présumé – qui souffre d’ignorance ou d’inexpérience.

Dans mon pays natal, l’Ituri, j’ai laissé mon peuple pauvre, très pauvre même, financièrement ! Dans ma seconde patrie, la Belgique, et en France, j’ai trouvé un peuple – européen – relativement riche. Aujourd’hui, le salaire minimum est de 52 €/mois en Ituri et vient de dépasser le seuil de 1000 €/mois en Belgique, tout comme en France, logiquement.

Ce que le Président français ne sait pas, mais que connait le Professeur guinéen connaît, c’est qu’en Ituri, quand je le quittais, il n’y avait aucun clochard et que tous les enfants mangeaient au moins deux fois par jour et varié ! En Europe, les clochards étaient les compagnons de vie de tout citoyen et le sont jusqu’aujourd’hui, tandis que les enfants des riches en France ne sont, curieusement, pas de meilleur état physique ni mental que ceux des riches ituriens ou même des congolais congolais en général !

Or, la France lance des fusées et accueille les hommes d’État africains avec lesquels elle flirte. Cependant, elle est incapable de fournir aux africains les trillions d’Euros auxquels ils ont droit, mais dont Elle les prive, sciemment, lâchement.

Le discours insultant du Président français, s’il se confirme être ce que nous lisons ici bas – il ne serait pas alors le premier du genre, ne demande qu’une chose : des excuses ! En Afrique, en effet, la contraception EST une anti-valeur, une solution d’irresponsables, de paresseux. Et plus personne en Afrique ne prends le Président Macron pour un modèle. Très vite, toute l’Afrique a compris, à sa manière, que sa connaissance de l’Afrique ne soit malheureesement pas à la mesure de son instruction, reconnue et saluée, en revanche.


Le président français, Emmanuel Macron, a déclaré : «Avec une famille qui a sept, huit enfants en Afrique, investissez des milliards, rien ne changera. (…) Le défi de l’Afrique est civilisationnel.» Le sociologue guinéen Amadou Douno, professeur à l’Université Ahmadou-Dieng de Conakry, lui répond.

👉 «Les Africains n’ont pas besoin de votre civilisation de débauche. Parce qu’avec votre civilisation : un homme peut coucher avec un homme ; une femme peut coucher avec une femme ; un président célibataire peut avoir deux maîtresses à la fois ; une femme peut coucher avec son chien ; un enfant peut insulter son père et sa mère sans problème ; un enfant peut faire emprisonner ses parents.»

👉 «Avec votre civilisation, quand les parents prennent de l’âge, on les emmène à la maison de retraite, et, enfin, avec votre civilisation, un jeune homme peut vivre avec une femme qui a l’âge de sa mère ou sa grand-mère sans problème. Votre cas en est une parfaite illustration ! Les Africains n’ont aucune leçon de civilisation à recevoir de gens comme vous !

👉 L’Afrique est de loin le continent le plus riche au monde avec ses énormes richesses minières. Ce qui retarde ce continent, c’est le pillage à grande échelle de ses ressources par les grandes puissances, la France en tête !»

👉 «Tout le malheur de l’Afrique vient de ce pays qui réalise ses ambitions sur le dos des Africains, avec la complicité de ces traîtres qui n’hésitent pas à sacrifier des générations entières en livrant leurs pays à l’ancienne puissance colonisatrice.

👉 Ces derniers confient tous les secteurs clés de leurs économies à la France. En réalité, ils mènent la stratégie ou vision politique voulue par l’ancien colon. Ce qui contribue à enfoncer leurs populations dans une misère et une pauvreté extrême. Ceci est la cause des coups d’Etat, des guerres civiles, des génocides, des famines, avec des despotes à la tête de ces pays qui sont maintenus au pouvoir par la France, car cette dernière satisfait toutes leurs exigences !»

👉 «La France n’est rien sans l’Afrique ! Le jour où les pays africains tourneront le dos à la France, ce pays plongera dans le chaos ! Tant que les pays africains ne se départissent pas de cette domination de l’ancienne puissance coloniale, en prenant en charge leur propre destin, comme l’ont fait les pays asiatiques, ce sera très difficile pour eux de sortir du gouffre.»

👉 «Le défi de l’Afrique, c’est de se débarrasser de la France. Parce que cette dernière n’est pas la solution à son sous-développement, elle est au cœur du problème !».

Excellente Fin de semaine à tous !

Je partage avec vous le message d’un frère…

Konaré.

Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

Les routes

Le gouvernement congolais peut-il réparer nos routes correctement ?

Non ! Tant qu’il voudra fonctionner avec un budget égal à 1/600 fois ce quil lui faut ! La médiocrité est totale et nous la tolérons et cautionnons.  Comment en effet ce gouvernement foctionne-t-il, avec 4 à 8 milliards de dollars ,dans un pays ou 2.100 milliards sont un minimum à mobiliser pour se mettre au-dessus du seuil de pauvreté ?

Voici ce qu’il y aurait vers Kanyabayonga.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Connaître l’alur…

Un instant :
Mes vieux, si vous pouvez nous aider, nous jeunes à connaître notre histoire, nos origines. Je m’excuse : peut être que le débat fût clos dans le passé.  Ma question est de savoir l’historique de la chefferie des koth (djukoth) en général, et des pakenge (ou des kenge tout court) en particulier.  Par moment, nous attendons dire que les koth avec les hema nord auraient une même origine, je ne comprend pas.

Intéressante question !
Pars de l’hyperlien ci-dessous (au bas de la présente livraison) et tu auras 1.840.000 résultats environ à « origine » AND « alur » AND « Congo »… du moteur Bing de Microsoft, par exemple. Il existe un livre anglais qui parle de l’origine des alur du Congo que mon père avait, mais je ne sais pas si mon neveu Néhémie Ugenpolo Atoka peut le retrouver, à Bunia. Je ne garantis pas qu’il fournisse le renseignement que tu cherches.

Ouvrons et fermons d’abord une importante parenthèse.  Contrairement à ce que d’aucuns pensent, les alur ne sont pas une race, mieux une lignée humaine bien connue de nos jeunes et même de beaucoup de nos parents.  Très peu d’historiens congolais, que je sache, parlent de l’essentiel qu’il faille connaître sur les alur.  En même temps, mon père, lui, connaissait ses aïeux jusqu’à la 12ème génération derrière !  Il en était le cas pour certains de ses congénères.  Négligeant de prendre des notes, beaucoup d’informations sont ainsi parties avec lui, dans sa tombe.  Aujourd’hui, bien que natif de année 1956 (officiellement), je ne puis vous retracer que lignée d’Ukumu, père d’Atoka (plus exactement, d’Atuka)…  C’est dire que les dictateurs Kasa Vubu, Mobutu, Kabila et Kabila fils, n’ont pas fait que nous tuer, nous piller, nous violenter et nous subjuguer, nous congolais.  Ils ont aussi détruit notre culture !  Tous en effet ont judicieusement combattu la science qui les dérange, comme toute dictature par ailleurs.  Nos jeunes ne connaissent ni leur histoire, ni leur descendance.  Il ne faut pas s’étonner que ceux qui connaissent leur histoire, les juifs notamment, nous dominent, tout en étant une minorité.  À l’échelle du Congo, nous que la même loi opère : ceux qui ne connaissent ou ne défendent pas leurs cultures, dans ce qu’elles ont de valeureux, ce sont eux que les dictateurs manipulent à souhait et qui par ailleurs n’avancent pas beaucoup.  Dispensez-nous de vous citer des exemples : ils sont légions et sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.  Il faut donc repenser nos cours d’histoire.  Mais pour y arriver correctement, il faut d’abord bien connaître nos histoires.  En elles se trouvent des mines des valeurs qui disparaissent, à notre grand malheur !

Si les koth sont de même origine que les hema nord, c’est que les premier ont atteint le territoire par le flan Ouest du lac Albert (Mobutu) et que les seconds sont très probablement venu du Sud du lac Albert ; en m’en tenant aux quelques hypothèses d’historiens que je connais.
En effet, dans la guerre qui a opposé alur et lendu (ou plutôt nilotes et soudanais en général), on peut bien s’imaginer que ceux qui était au front, dont les vaillants panduru notamment, aient été en contact avec les esclaves sortis faits dans ces guerres par les nilotes. Mais comme ces esclaves étaient nombreux, certains historiens pensent que leur langue (lendu) ait pris le deçu sur la langue de leurs maîtres (hema-nord). En effet, les historiens sont concordants pour penser que le hema nord parlent la langue de leurs anciens esclaves et non pas leur langue propre. C’est le cas de nos cousins tutsi aussi, qui ont progresser sur le flan Est du lac et qui parlent, pour la même raison, la langue de leurs hôtes qui sont démographiquement dominants. Plus près de nous, dans le temps, la même loi sociologique ou sociale explique que plusieurs minorités abandonnent progressivement leurs langues au profit de l’alur, dans Mahagi ; ou encore du kongo dans le Bandundu ; de même que cela l’est du mbuba ou bila au profit du nande dans Beni… Et ce que beaucoup de nous ignorent dans l’Ituri, plusieurs peuples du Kasaï n’ont pas le luba comme langue originelle…
Merci de nous faire part de tes trouvailles.
Dans le projet 2014, nous proposons à tous les peuples du Congo qui souhaiteraient garder leurs langues respectives puissent bénéficier du soutient de l’État pour créer leurs académies de leurs langues respectives et puissent bénéficier du ministère de l’éducation pour enseigner ses langues à leurs enfants, dans leurs territoires respectifs, à l’école primaire.
Les peuples non minoritaires, devraient pouvoir créer eux-mêmes leurs académies, s’ils tiennent à conserver leur langue.
Notons que selon nous, c’est à chaque peuple de savoir si oui ou non il veut s’accrocher à sa langue et d’y mettre le paquet, avec un soutien éventuel de l’État, dans le cadre d’une solidarité culturelle. Les alur, par exemple, ne devraient pas avoir la tâche difficile pour créer une académie de la langue alur congolaise, ou même continentale par exemple ! Notons tout de suite qu’une académie alur congolaise me semble être un premier pas pour aller vers une académie continentale. Pourquoi ? Parce que plusieurs langues nilotes apparentées à l’alur congolais devrait être intégrées pour créer une académie continentale.
Pas à négliger ! Il y aurait des connexions possibles de l’alur à des langues parlés dans l’Asie et même, dans une plus lâche à des langues européennes… Je passe la parole aux linguistes…
https://www.bing.com/search?q=%22origine%22+AND+%22alur%22+AND+%22Congo%22&qs=n&form=QBRE&sp=-1&pq=%22origine%22+and+%22alur%22+and+%22congo%22&sc=0-32&sk=&cvid=6A7D33714091435DB94F73DD7C5F19F5

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Arme négligée !

LUCHA, Filimbi et autres : voici une arme négligée à tort. C’est le boycott des rendez-vous de l’imposture.

Nangaa viendrait d’étaler à nouveau son arrogance. Que nous dit celle-ci ? Nous nous perdons dans des historiettes, des papotages, des blagues, des supputations… Kabila, lui, avance pour gagner les mains hautes.

Qui veux lui barrer la route, le traduire en justice ?


DEVANT LES DEPUTES DE SA FAMILLE POLITiQUE, Joseph KABILA PLEURE SES VACHES DE BENI et SA MAISON DE MUSIENENE, MAIS AUCUN REMORT POUR LES POPULATIONS MASSACREES DANS LE BENI LUBERO :
La médiocrité annime ses députés soient disant notables du Grand nord qui lui ont applaudis !! Le peuple n’est pas aveugle.
Curieusement Joseph KABILA considére plus ses maisons et brebis, plus que cette population qui lui a fait Président.
Ensemble, investissons nos efforts pour que le changement soit une réalité dans notre pays !


Je nous croirai quand chaque congolais de l’opposition entreprendra d’instruire les siens à ne pas voter en décembre 2018 pour montrer à tous notre divorce d’avec le josephisme.
Sous Mobutu, un autre tirant et assassin, nous avons personnellement boycotté 3 élections pendants que même les camarades ô, trahissaient aux jours des élections !
Une des raisons qui kous a résolu à ne pas rentrer travailler avec de tels hommes.

Si selement la moitié des congolais ne votait pas, pensez-vous que Kabila tiendrait au pouvoir ?

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Après 20 ans…

Les relations entre Bruxelles et Kinshasa ne peuvent être rompues à cause de Kabila, un illégal parfait arrivé au pouvoir par un coup d’État constitutionnel.

Beaucoup de litiges importants ne sont pas encore clos correctement entre les deux pays. Des hommes irresponsables et incompétents ont représenté le Congo à plusieurs recontres au sommet, sans mandat valable de notre peuple.

Ces hommes devront d’abord être jugés. Ensuite, congolais et belges pourront régler leurs comptes.
Ce ne sera pas avant 20 ans ; sutout, avec la République, cette chose immonde qui nous gardera dans l’esclavage, plus longtemps encore…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ni Bruxelles ni Genève !

La vérité reste la vérité… Le salut n’est ni à Genève ni à Bruxelles. Ceux qui y passent leur temps sont des imposteurs.

Dans le Projet 2014, nous vous proposons de produire nous-mêmes nos 1040 milliards d’Euros minimaux de budget salarial annuel.
Pas de pleur au nom des conférences non nationales.
Pas de secret pour la source de nos revenus. Dans un pays qui est un vate chantier, le congolais créera du travail pour tout le monde.
1. Obligation scolaire jusque 21 ans. Scolarité payée par le salaire juste des parents !
2. Obligation de travail pour les plus de 21 qui ne sont pas aux études, mais au travail. Ce travail pour lequel le minimum salarial est au-dessus du munimum vital et la tension salariale (salaire maximum/salaire minimum) ne dépasse pas 5.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

À Sa Majesté Agoumousse

Kabila et ses hommes se moquent de nous. Toi, tu sais bien pourquoi. Et tu vois bien qu’avec nos frères bantous, c’est la loi de la peur et des sentiments inopérants.

Nous, nilotiques, pygmées et soudanais, largement minoritaires, mais probablement plus responsables, si nous ne titillons pas nos frères bantous, le pays ira à la ruine !
Il faut arrêter de ne pas reconnaître que le bantou parle trop, passe son temps dans des blagues, agit peu en responsable ; enfermé dans sa peur légendaire du nilotique et du soudanais, lui qui est pourtant numériquement majoritaire !!! Cela explique que les tutsi rwandais et leurs alliés nilotisés du Congo, près de 2 millions d’âmes seulement, nous subjuguent, nous malmènent, nous, 80 millions de congolais, de véritables moutons, à cause de cette majorité bantoue que nous avons le devoir de civiliser à moins que nous ne veillons les ignorer dans nos projets, ne serait-ce que dans le cadre d’une balkanisation, stratégique, responsabilisante !
Regardez Ne Muanda Nsemi : il trahit son peuple, mais il est toujours applaudi ! Vous connaissez un nilote ou soudanais ou pygmée, congolais ou pas, qui a trahi sa gente et s’est fait, applaudir ?
Vous avez vu ce qu’ils nous ont sorti de la CNS au bout de plusieurs années ? En quoi les bantous nous ont-ils aidé ? Ils sont pourtant le balourd qui devrait propulser le Congo !
Vius avez vu ce qu’ils ont laissé passer à Sun City ?
Comment continuer avec des pateils irresponsables ?
Les soudanais sont d’accords avec nous, mêmes s’ils sont différents de nous en certains points. Au moins, avec eux, nous savons parler face-à-face, en hommes, et, sans tabou ni guerres d’amateurs. Au moins avec eux nous avons des alliances qui ont traverser des sciècles et que nos enfants apprennent à respecter pour aider le pays à rester uni.
Les bantous, quand nous attendons d’eux un discours d’hommes, ils nous parlent en famellettes – je parle bien des femmellettes et non pas des femmes. Ils dansent devant un étranger sans lui demander d’où il vient ni quel bon vent l’amène à eux. Est-ce normal, tout ça ?
Nous ne sommes même pas 10% de la population congolaise, nilotes, pygmées et soudanais réunis, mais nous leur faisons peur ! Ils nous prennent pour des traîtres, nous qui arrêtons net nos frères d’en face, pour l’unité du Congo !
Jusques à quand voulons nous verser dans ses blagues bantoues ?
Nous revenons à notre demande qui date de 1999. Invitons autour de la table ces nombreux frères bantous qui compromettent notre avenir. Nous ne sommes pas obliger de les subir avec leur Kabila dont ils ne sont pas encore rassasiés !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire