PROJET DE SOCIETE

Secteur Objectifs Stratégies
Diplomatie Il n’y a plus de conflit entre la RDC et les pays frontaliers du Kongo. (1) Produire une analyse approfondie et exhaustive des problèmes en cours.

(2) Elaborer une stratégie démocratique, robuste et kongolaise de résolution desdits problèmes, dans un esprit de justice et de paix entre nos nations.

Diplomatie Le Kongo est en amitié avec toutes les nations civilisées du monde. (1) Identifier et nouer des relations avec toutes les nations susceptibles d’aider le Kongo à atteindre ses objectifs de développement.

(2) Evaluer et améliorer de façon décisive les relations d’amitié actuelles du Kongo avec des pays tiers.

Economie L’économie nationale est modernisée et diversifiée au mieux de la capacité du pays. (1) Identifier toutes les ressources nationales susceptibles de contribuer au développement du Kongo et de l’humanité.

(2) Recourir en toute matière à des technologies de pointe et éprouvées.

(3) Coopérer, dans chaque domaine qui touche au développement, avec les pays les plus avancés avec le souci de ne pas être à la traîne, mais de rejoindre rapidement le club de ceux qui mène le monde vers des destinées meilleures.

Economie L’environnement national des affaires est assaini et sécurisé. (1) Créer des entreprises, pratiquer des affaires et s’acquitter de ses obligations patronales ne provoque pas chez les entrepreneurs de la frustration, mais de la fierté.

(2) Protéger les entreprises kongolaises contre les agressions et les prédations des rapaces internationaux par des dispositions légales pertinentes et humanistes.

(3) Simplifier les procédures de création, de clôture et de modification d’entreprises.

Economie L’initiative privée est soutenue pour accroître la production et la productivité nationale. (1) Soumettre les services publics aux mêmes règles managériales que les sociétés privées pour faire juste, pousser à la productivité et construire la paix sociale dans le pays.

(2) La création d’entreprises rentables ou originales doit être facilitée par la facilitation de l’accès au crédit, mais aussi par un examen des dossiers plus méticuleux et par un suivi ou un accompagnement plus conséquent pour baisser les taux d’échecs (Faillite) à zéro ou presque.

Economie La conduite des affaires publiques est responsable, la gestion des ressources nationales notamment. (1) Harmoniser les règles de gestion des services publiques et des sociétés privées pour pousser à la productivité et à la compétitivité sur le plan national et international.

(2) Le contrôle des entreprises publiques par des organismes indépendants, mais d’intérêt public, de la même manière que les entreprises privées.

(3) Appliquer strictement des sanctions prévues par la loi et les statuts aux mandataires et travailleurs publics.

Economie Le développement national et local est durable. (1) Rapidement tourner le dos à la dépendance sous toutes ses formes : économiques, politiques, culturelles.(2) Payer les frais de l’indépendance et toute quiétude, calme et responsabilité.

(3) Maîtriser la géopolitique et l’économie pour influer sur le cours de l’économie nationale et de l’économie internationale.

(4) Maîtriser les finances pour entrer dans le cercle des grandes puissances et contrôler les grands évènements économiques nationaux, régionaux, continentaux et mondiaux.

Economie Le pillage des richesses nationales est arrêté définitivement et irréversiblement. (1) Identifier tous les pilleurs des ressources tant naturelles que non-naturelles, instruire complètement leurs dossiers et les traduire en justice pour qu’ils réparent les fautes qu’ils ont commises.

(2) Mettre en place des mécanismes élaborés et efficaces de contrôle de nos productions, de nos stockages, de nos transformations, de nos commercialisations et de nos consommations des biens et services.

(3) Professionnaliser la gestion de nos ressources publiques à tous les niveaux.

Economie Les finances publiques sont gérées professionnellement pour le mieux du peuple. (1) Arrêter de traiter les ressources financières comme prioritaires aux autres ou comme seules ressources nécessaires à la réalisation du développement économique.

(2) Accorder à chaque ressource son importance réelle, en fonction du contexte spatio-temporel (Ressources humaines et non-humaines, financières et non-financières, matérielles et immatérielles, logicielles et non-logicielles, psychologiques et non-psychologiques, sociologiques et non-sociologiques, culturelles et non-culturelles, industrielles et non-industrielles, naturelles et non-naturelles, énergétiques et non-énergétiques).

(3) Sanctionner positivement et négativement les mandataires publiques en charge du développement économique.

Economie Les infrastructures de soutien au développement économique sont en place, fonctionnelles et des plus performantes du monde. (1) Moderniser les routes (24 m minimum de largeur), les lignes, les aéroports, les ports, les centres de stockage de transit, etc.

(2) Dans ces infrastructures, utiliser du matériel et du logiciel de la plus haute technologie, développés, dans toute la mesure du possible en RDC et conformes à des normes les plus strictes que l’on puisse rencontrer au monde.

Economie Les réseaux routiers, lacustres, maritimes et aériens sont tous modernisés et recourent aux technologies de pointe des secteurs intéressés. (1) Fixer des normes strictes dans l’utilisation du matériel roulant, naviguant, volant, fixes, de bureau ou pas.

(2) Développer des logiciels de gestion riches en fonctionnalités, modulables et configurables, de la plus haute précision et de la plus grande flexibilité.

(3) Accroître le confort du personnel des sociétés de transport et des bénéficiaires de leurs services : voyageurs, propriétaires de colis, etc.

(4) Assurer tout aussi bien la sécurité des personnes que des biens.

Economie Les services publics sont de qualités et compétitifs. (1) Supprimer tous les privilèges jadis accordés aux agents des services publics, mais non justifiés.

(2) Mesurer et suivre, en temps réel, la viabilité des services publics et des sociétés privées et prendre les mesures prévues par la loi pour éviter les faillites et les changements de travail pour les travailleurs. Anticiper les changements requis du fait de l’évolution technologique et du marché.

Economie Les sources de croissance durable sont multipliées, diversifiées. (1) Identifier toutes les sources de croissance durables de la RDC, exploitables, exploitées ou non.

(2) Analyser les modalités actuelles de leur exploitation et dégager les améliorations possibles.

(3) Mettre en œuvre des stratégies d’exploitation intelligente et responsable de toutes ces ressources.

Economie Tous les chômeurs sont mis à l’emploi. (1) Éradiquer le chômage au Kongo en créant des nouveaux services publics, en étendant les ceux qui existent déjà, en octroyant des crédits aux créateurs d’entreprises viables ou aux chefs d’entreprises qui auraient de nouvelles initiatives rentables.

(2) Valoriser le travail par l’application d’un salaire minimum légal supérieur au minimum vital à définir.

(3) Suivre les startups et contrôler de plus près les bénéficiaires de crédits à la création d’entreprise ou au lancement de nouvelles activités.

Enseignement L’enseignement kongolais est le plus efficace, le plus humaniste et de niveau le plus élevé au monde. (1) Éduquer, former et instruire obligatoirement tous les jeunes dans l’ensemble du pays pour les préparer à être des citoyens utiles à la nation et à l’humanité jusqu’à l’âge de 21 ans.

(2) Réhabiliter ou rénover toutes écoles, publiques ou subsidiées par l’Etat et privées, de manière à se conformer aux nouvelles normes de construction et d’enseignement du pays qui doivent positionner notre l’enseignement au sommet de l’enseignement dans le monde entier (Richesse des programmes : contenu, célérité dans l’accumulation du savoir être, du savoir-faire et du savoir : méthodes.).

(3) Équiper tous les laboratoires en technologies de pointe.

(4) Recycler les enseignants pour les hisser au-delà du niveau de leurs congénères des nations les plus avancées dans les différents domaines de l’enseignement.

(5) Outiller les enseignants pour la production une transmission du savoir, du savoir-faire et du savoir-être sûre, utile, rapide, rentableproductive de richesse.

(6) Booster la production scientifique et technologique au sein de nos institutions d’enseignement et de recherche de manière à rattraper notre retard en termes de productivité (Production par tête d’habitant).

(7) Prendre totalement en charge les études des jeunes jusque 21 ans, obligatoirement et jusque 24 ans au plus tard.

(8) Diversifier obligatoirement les filières d’enseignement dans chaque localité ou dans chaque pôle de développement, pour permettre de satisfaire la demande du marché local, national et international en personnel qualifié (Attention : tout le personnel doit désormais être qualifié. Un délai de 24 mois au plus sera accordé aux employeurs et aux travailleurs pour se mettre en ordre après la promulgation des professions officiellement reconnues au Kongo. Kongo ya Sika attend s’inspirer des professions reconnues dans les autres pays du monde entier de de construire une liste congolaise de profession qui embrasse toutes les professions reconnues de par le monde.).

(9) Réformer les programmes d’enseignement de manière à les adapter à l’évolution du monde moderne sans aliéner le congolais ; les mettre en avance sur toutes les autres cultures sur le plan du contenu, de la pertinence et de l’efficacité (Absorbable).

(10) Recycler rapidement et systématiquement tous les enseignants, suivant les besoins, pour les rendre aptes à assumer leur rôle dans le nouveau projet de société à l’enseignement avant-gardiste.

(11) Positionner, sans plus tarder, le niveau de notre enseignement au sommet par rapport aux autres enseignements en agissant activement sur tous les paramètres de qualité de l’enseignement : l’infrastructure et la superstructure, les volumes et les niveaux des programmes, précision et l’objectivité dans l’évaluation des apprenants, des enseignants et des parents d’apprenants, le taux d’échecs, la discipline ; le savoir, la compétence et la moralité des enseignants, etc.

(12) Généraliser l’usage des bus dans le déplacement des apprenants et des enseignants ou formateurs ; de la maison à l’école et vice-versa.

(13) Impliquer les parents dans le suivi de la progression des enfants sur tous les plans : éducation, formation et instruction ; évaluer cette implication.

(14) Construire de librairies et des bibliothèques au sein des institutions d’enseignement ou près de celles-ci.

(15) Mettre à niveau tous les laboratoires des laboratoires : recours systématique à la plus haute technologie connue dans chaque domaine (Il ne s’agit pas de fermer les laboratoires hors normes, mais de les mettre aux normes nationales dans un délai raisonnable à déterminer suivant les contraintes locales, sans mettre les parties prenantes de l’enseignement en retard sur l’évolution des autres parties de la nation.).

(16) Interdire la circulation d’élèves sur la voie publique aux heures de cours. Renforcer la sécurité, pris dans son sens large, au sein des établissements scolaires et de formation, en ce compris les infirmeries d’écoles et la médecine préventive scolaire.

(17) Suivre la scolarité de chaque enfant jusqu’au niveau du ministère de tutelle et intervenir directement auprès des acteurs d’enseignement ou de la justice en cas d’un non-respect de nouvelles dispositions légales qui touchent à scolarisation des jeunes au Congo.

Habitat L’eau potable, l’électricité et le gaz sont accessibles à tous les ménages et à toutes les entreprises. (1) Rapidement développer des projets d’adduction d’eau et de raccordement au gaz et de fourniture d’électricité à l’ensemble des ménages et entreprises du Congo.

(2) Mobiliser les moyens nécessaires à l’intérieur du Kongo même d’abord, avant de recourir aux crédits pour réaliser les projets en tenant compte du projet d’éradication du chômage qui résoudra miraculeusement la question de la pauvreté du plus grand nombre.

(3) Former les usagers, les bénéficiaires desdits projets à l’utilisation des services offerts à bon escient sans risque et avec économie de manière de réduire les coûts du crédit.

(4) Traiter totalement les questions liées à la sécurité, à la gestion des ruptures des services, aux prérequis au lancement intelligent des projets (Adaptation indispensable de l’habitat, élévation obligatoire du niveau d’instruction, changement des habitudes : utilisation des machines tels que les électroménagers, les machines d’ateliers, mais aussi les possibilités offertes en matière d’industrialisation, etc.).

Habitat La voie publique est modernisée. (1) Revêtir les routes et les trottoirs.

(2) La signalisation routières et de quartier est conformée aux normes nationales et internationales.

(3) Les réseaux d’égouts sont systématiquement mis en place ou modernisés.

Habitat Les infrastructures d’intérêt public sont toutes construites et modernisées. Construire, rénover ou moderniser des parcs, pleines de jeux, dispensaires, cliniques et hôpitaux publics, espaces verts, ponts, monuments publics avec le souci de :

(1) Contribuer à la santé de la population ;

(2) Accroître le tourisme national et international.

Justice RDC est un état de droit. (1) Former plus de magistrats et d’avocats ou étudier un retour possible à un arbre à palabre modernisé.

(2) Accélérer, améliorer et démocratiser les procédures.

(3) Supprimer tous les rites qui n’ont aucun rapport avec les mœurs kongolaises.

(4) Mutualiser les frais d’accès à la justice en veillant à la responsabilisation des justiciables.

(5) Vulgariser les modalités d’accès aux services judiciaires.

Politique L’unité du Congo est acquise. (1) Proposer aux kongolais un projet de société clair, ambitieux, démocratique, fédérateur.

(2) Gérer et évaluer ce projet dynamiquement et automatiquement, de manière adaptative, compte tenu de l’évolution des mentalités, de l’environnement de développement.

Politique La décentralisation est acquise. (1) Appliquer la loi et les règlements avec vigueur ; sinon, les revoir pour s’assurer qu’ils correspondent à nos désirs et aspirations du moment.

(2) Sanctionner sévèrement les mandataires publics véreux, irresponsables et dictateur

Politique La RDC est pacifiée. (1) Maîtriser le banditisme de droit commun.(2) Assurer la sécurité de nos frontières en les surveillant strictement sans verser dans la xénophobie ni dans la violation des conventions internationales.

(3) Gérer professionnellement les registres de la population : nationaux, étrangers, réfugiés, apatrides…

Politique La RDC une puissance régionale (Afrique Centrale) respectable et respectée. (1) Exiger l’excellence de nos hommes d’Etat pour inspirer et imposer le respect par notre savoir être et savoir-faire.(2) Hisser notre économie au sommet des économies mondiales par la professionnalisation de sa gestion pour ajouter à la confiance et au respect recherchées.

(3) Moraliser notre société afin de quitter la honteuse position de chef de fil de la corruption.

Politique Toutes les institutions du pays sont démocratisées. Exiger de tous le respect du congolais dans ses droits humains : du sommet au bas de la société et sanctionner sévèrement les violations des droits humains.
Santé La santé physique et mentale du kongolais est des meilleures de la terre.
  1. Transformer le Congo en un pays développé au plan de la santé par :
    1. la réhabilitation des services de prévention des maladies et des services des soins d’urgence ;
    2. le contrôle systématique des vaccinations de la population ;
    3. le recyclage systématique et le plus rapide possible de tout le personnel médical et paramédical ;
    4. la modernisation de l’infrastructure de soin de santé et l’application des normes strictes et des plus sévères en matière d’infrastructure et de délivrance de soins ;
    5. l’équipement des hôpitaux en technologies de pointe dans tous les services ;
    6. la modernisation et la mutualisation de la prise en charge de tous les soins de curatif et curatifs et palliatifs de base ;
    7. l’encouragement de l’activité physique et mentale régulière sur toute l’étendue de la République ;
    8. l’évaluation continue de l’impact de cette politique et l’adaptation conséquente de la politique de santé en matière d’exercices physiques et mentales ;
    9. la création des espaces et des conditions de ces exercices dans les écoles, les entreprises, les quartiers et dans les institutions de santé ;
    10. l’application de normes relatives à l’habitat qui avant-gardistes qui permettent d’anticiper les problèmes de santé chez la population : gestion des déchets, entretien de la voie publique, traitements des eaux du littoral marin et des eaux des rivières, etc.
  2. Promouvoir la solidarité au bénéfice des personnes physiquement ou mentalement dépendantes ou handicapée par une intervention directe, professionnelle et automatique de l’Etat, aux côtés de familles, dans le respect de nos valeurs culturelles.
  3. Tout mettre en œuvre pour l’autonomie des malades tant physique que mentale et leur intégration dans la société tant que faire se peut.

 

Sécurité Le citoyen kongolais est totalement sécurisé.
  1. Assurer, organiser la sécurité de l’être physique en luttant contre :
    1. Les viols
    2. Les meurtres, assassinats et empoisonnements
    3. Les catastrophes naturelles mortelles
  2. Assurer, organiser la sécurité de l’être moral en luttant contre :
    1. Les spoliations et atteintes aux bonnes mœurs
    2. L’injustice
    3. Les discriminations injustifiables et injustifiées
    4. Les incivilités
    5. Les manipulations psychologiques des populations (Commissions d’éthique)
Sécurité  Les biens du citoyen sont en sécurité.
  1. Sécuriser les biens matériels en luttant contre :
    1. Les pillages des ressources naturelles
    2. Les vols
    3. Les usurpations des propriétés
    4. Les trafics illégaux
    5. La déforestation
  2. Sécuriser les biens immatériels en luttant contre :
  3. Les vols de la propriété intellectuelle
  4. Les spoliations des mœurs
Sécurité L’intégrité du territoire kongolais est assurée. (1) Organiser et moderniser la gestion de toutes nos frontières.

(2) Rendre notre armée et notre police dissuasives et professionnelles pour mieux faire face à la mauvaise foi le cas échéant.

(3) Identifier, analyser et résoudre complètement tous les conflits internes entre populations congolaises avec le souci d’accroître la cohésion et la solidarité nationales.

Social La cohésion sociale est obtenue. (1) Éradiquer le chômage, source de beaucoup de frustrations et de banditismes.

(2) Supprimer toutes les inégalités sociales injustifiées par l’application d’un salaire minimum supérieur au minimum vital et la réduction en deçà de 5 de la tension salariale.

(3) S’interdire le cumul de fonctions dans l’ensemble des services de l’Etat.

(4) Offrir une villa au confort minimal normé à tout ménage vivant sur le territoire congolais.

(5) Impliquer toute la population dans l’application de la civilité.

· Social La pauvreté (morale et matérielle) est l’ennemi numéro un des kongolais. (1) Combattre la pauvreté morale par l’éducation morale, civique, spirituelle (Bomoto, Bomoko).

(2) Combattre la pauvreté matérielle par la mise au travail de tous les citoyens majeurs du Kongo et la qualification de ceux qui ne le sont pas par la formation (Musala). Appliquer d’un salaire minimum indexé supérieur au minimum vital. Baisser de la tension salariale en dessous de 5.

Social La redistribution de la richesse nationale est juste, équitable, mais aussi humaniste. (1) Construire la richesse du Kongo par le travail (Musala) organisé, structuré, professionnalisé.

(2) Mais valoriser en même temps notre culture de solidarité dans un esprit démocratique et humaniste (Bomoko, Bomoto) dans tous les domaines afin que notre union fasse notre force sur le plan interne et sur le plan international.

Social La société kongolaise est moralisée. (1) Combattre avec énergie, sanctionner sévèrement, mais toujours conformément à la loi : les viols, les vols, les violences civiles et militaires, la rébellion, l’incivilité, l’impolitesse, la discourtoisie, la démission…

(2) Encourager positivement toute forme de : altruisme, civilité, courtoisie, solidarité, civisme, respect, responsabilité…

Social La solidarité entre kongolais est une réalité. Encourager positivement et activement toute initiative de solidarité positive et rentable pour la nation congolaise et pour l’humanité par un soutien matérielle (logistique, financière) et immatérielle (morale, spirituelle).
Social Le pouvoir d’achat des ménages est augmenté par l’application d’un salaire minimum supérieur au minimum vital sur toute l’étendue de la RDC. (1) Eradiquer le chômage par l’instauration de l’obligation de travail pour tous.

(2) Multiplier les services publiques sans et augmentant sa qualité pour construire les services publics modèles au monde.

(3) Octroyer des crédits à tous les créateurs d’entreprises ou à tous les chefs d’entreprises existantes rentables pour la nation.

(4) Organiser des formations de qualification pour tous les travailleurs sans qualification officiellement reconnue au Kongo.

(5) Instaurer ou étendre et appliquer l’obligation scolaire à 21 ans à tous les jeunes du Kongo.

(6) Ajuster tous les programmes de notre enseignement de manière à ce que tout bachelier ait au moins une qualification officiellement reconnue au Kongo.

Social Les personnes faibles économiquement, moralement, physiquement, intellectuellement ou sous quelque autre aspect développemental sont soutenues par ceux qui sont moins faibles, forts ou plus forts. (1) Organiser, structurer et mieux légiférer en matière de solidarité.

(2) Soutenir et encourager toutes les initiatives de solidarité pour autant qu’elles soient rentables socialement, culturellement, économiquement, industriellement parlant.

(3) Identifier et prendre en charge correctement et systématiquement les handicapés physiques, mentaux, psychologiques, avec la participation de leurs familles.

Social Tous les chômeurs sont mis à l’emploi. (1) Éradiquer le chômage au Kongo en créant des nouveaux services publics, en étendant les ceux qui existent déjà, en octroyant des crédits aux créateurs d’entreprises viables ou aux chefs d’entreprises qui auraient de nouvelles initiatives rentables.

(2) Valoriser le travail par l’application d’un salaire minimum légal supérieur au minimum vital à définir.

(3) Suivre les startups et contrôler de plus près les bénéficiaires de crédits à la création d’entreprise ou au lancement de nouvelles activités.

(4) Former tous les travailleurs sans qualification de manière à ce que tout travailleur kongolais ait au moins une qualification officiellement reconnue.

Social Tout kongolais connaît un mieux-être objectivement vérifiable sur le plan social, économique, technologique, spirituel ou autre. (1) Définir nos paramètres nationaux, locaux et de pools de développement, démocratiques, objectifs, mesurables pour l’évaluation de nos progrès dans tous les domaines de développement dans lesquels nous nous engageons.

(2) Former tous les congolais dans la participation, en animation et en évaluation des projets de développement locaux ; et, pour ceux qui le désirent, du développement national.

Social Toutes les inégalités injustifiées sont supprimées. · Supprimer les avantages sociaux, économiques, culturels, industriels, juridiques, politiques qui ne se justifient pas.
Social Toutes les personnes sans qualification et en âge de travailler ont accès à une formation qualifiante à crédit. (1) Organiser des formations professionnelles qualifiantes de haut niveau, à horaires décalés, prioritairement au bénéfice des travailleurs sans qualification officiellement reconnue.(2) Séparer la fonction de transmission du savoir, de savoir-faire et du savoir-être de la fonction d’évaluation de ce savoir, savoir-faire et savoir-être.

Un commentaire pour PROJET DE SOCIETE

  1. kivutimes dit :

    Tout ceci a été piqué sur le site de Ali Ben bongo, l’autre dictateur gabonais.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s