TERRITOIRE DE RUTSHURU ?


ACTUALITÉS DU TERRITOIRE DE RUTSHURU CE JEUDI 27 OCTOBRE, 2022.10.27 15h50
(Aimé Mukanda Mbusa)

La mâtiné de ce jeudi vers 5h10 les terroristes rebelles du M23 ont attaqués les positions FARDC dans les localités KAKO et KALENGERA dans le groupement kisigagari sur la route nationale no.2 (RN2) à 65 km de Goma et 7 km de RUTSHURU centre, cette situation à causer un déplacement massif de la population dans les villages environnants dont Rubare, Rutshuru centre, Bunyanyangula,Rwasa,Nyongera et même Kiwanja. Plus de 100.000 personnes sont en déplacement vers le territoire de Lubero ( kanyabayonga) et les autres ont pris l’axe Kiwanja-Nyamilima-Ishasha.

Dans le même chapitre nous signalons que dans le groupement RUGARI les mêmes rebelles voulais coupés la RN2 vers Rugari/Mwaro en plein parc national de Virunga ils ont étés chassés par l’armée loyalistes vers Nyesisi. D’où un déplacement massif de la population des villages NYESISI,KANOMBE,KABAYA,NDATA vers RUMANGABO et Goma.

Plusieurs déplacés ont fuits vers

  • Tongo(ceux qui ont fuits KALENGERA et kako)
    -Bwito(KIBIRIZI)
  • Nyamilima (Binza)

La ROUTE NATIONALE NO.2 est sous contrôle des Fardc depuis 11h00 et les Rebelles ont étés chassés vers Chumirwa et Kivunge .

Sauf la route reste toujours fermée pour les civils avant de sécuriser celle-ci et avant le retissage de la zone.

*NB: L’ENNEMI N’EST PAS LOI DE KAKO IL SE CACHE À QUELQUES KM. ET SELON DES SOURCES ANNONYME LES RWANDA RENFORCE D’AUTRES MILITAIRES À NTAMUGENGA.

Nous condamnons les autorités qui ont semés la panique en prenant fuite avant l’arrivé de l’ennemi voilà ceux qui a semer la panique dans la commune rurale de RUTSHURU pourtant l’ennemi n’était pas même à 10km nous avons vus certaines autorités fuire en laissant la population dans une grande panique (pitié).

Il est temps que le président de la République ou gouverneur nomment les autorités qui ont un sang froid
Non aux négociations avec les TERRORISTES.

SOUTIENS TOTAL AUX FARDC.

Aimé MUKANDA mbusa notable défenseur de RUTSHURU
0971153414

Un patriotisme souvent mortel…


Un Officier de PNC suspendu pour avoir recruté des Rwandais au sein de la PNC Nord-Kivu

PAR SA LETTRE N° 0939/PNC/CIATGEN/0691/DRH/DEPT PERS/2022 DU 07 AVRIL 2022 QUE VOICI CI-DESSOUS, LE COMMISSAIRE GÉNÉRAL AMULI BAHIGWA DE LA PNC VIENT, MALGRÉ LUI, DE RELEVER DE SES FONCTIONS LE COLONEL VAN KASONGO NGOY JUSQUE-LÀ ADJOINT DU COMMISSAIRE PROVINCIAL DE LA PNC/NORD-KIVU EN CHARGE DE LA POLICE ADMINISTRATIVE POUR AVOIR RECRUTÉ UNE CENTAINE DES PERSONNES NON AUTREMENT IDENTIFIÉES À PARTIR DU RWANDA VOISIN QU’IL AURAIT VÊTUES EN TENUES DE LA PNC AVANT DE LES INSTALLER SANS AUCUN DOCUMENT OFFICIEL DANS LA CONCESSION DE LA SOCIÉTÉ MINIÈRE DE BISUNZU (SMB) EN TERRITOIRE DE MASISI CONTRE 12.000 $ PAR MOIS. LA VÉRITÉ EST TÊTUE.ELLE FINIT TOUJOURS PAR REMONTER À LA SURFACE. J’AI ÉTÉ TRAITÉ DE DÉTRAQUÉ MENTAL LORSQUE JE DENONÇAIS LA PARTICIPATION DES AUTORITÉS ACTUELLES DE LA PNC À LA PARTITION DE NOTRE PAYS. PEUT-ON CONSIDÉRER QUE LE DIRECTEUR DES RENSEIGNEMENTS DE LA PNC, GÉNÉRAL AWACHANGO UMIYA VITAL, N’ÉTAIT PAS AU COURANT DE CETTE SENSIBLE AFFAIRE SÉCURITAIRE À LA SOCIÉTÉ MINIÈRE DE BISUNZU EN TERRITOIRE MASISI ? POURQUOI TIENT-ON COÛTE QUE COÛTE À VENDRE LA RDC NOTRE PAYS À VIL PRIX ? J’ALERTE L’OPINION QUE CETTE TÉNÉBREUSE AFFAIRE RISQUE D’ÊTRE ÉTOUFFÉE COMME CELLE DES POLICIERS POISSONS POURRIS ALORS QU’AUCUN POLICIER N’EST PASSÉ RÉCLAMER LES 83 MILLIONS DES FRANCS CONGOLAIS (41,5 MILLE DOLLARS AMÉRICAINS) RÉCUPÉRÉS SUR LA PAIE DU SEUL MOIS DE DÉCEMBRE 2021 ET CONSIGNÉS À LA TRÉSORERIE DE LA PNC/ NORD-KIVU PAR LE TRÈS PATRIOTE GÉNÉRAL JUVENAL BIDEKO. PAR CONTRE, LES MÊMES FONDS DESTINÉS À LA PAIE DU COMMISSARIAT DE WALIKALE ONT ÉTÉ DEPUIS, RECONDUITS ET DÉLOCALISÉS DE LA SOFIBANQUE À LA RAWBANK. QUI RETIRE DÉSORMAIS CES FONDS ? QUE FAIT-IL DE CES 83 MILLIONS DES FC ? À QUI PROFITAIT CETTE BAGATELLE DEPUIS DE NOMBREUX MOIS PASSÉS ? CE QUI EST VRAI POUR LE COMMISSARIAT PNC/WALIKALE L’EST AUSSI POUR L’ENSEMBLE DES COMMISSARIATS DE TOUTES LES 26 PROVINCES DE NOTRE PAYS. ET PERSONNE POUR DEMANDER DES COMPTES AU RÉSEAU MAFFIEUX DES GÉNÉRAUX AMULI BAHIGWA, NDONDA KHINDJI, AWACHANGO UMIYA VITAL ET CONSORTS QUI SE PARTAGENT AINSI DES CENTAINES DES MILLIONS DES FRANCS CONGOLAIS CHAQUE MOIS PROVENANT DES DÉTOURNEMENTS DES SOLDES ET PRIMES DES POLICIERS QUE J’ENTENDS PUBLIER PROVINCE PAR PROVINCE DANS LES HEURES QUI SUIVENT.
LA PATRIE OU LA MORT. LA VÉRITÉ VAINCRA TOUJOURS LE MENSONGE.

LÉONARD LUKABYA MATAZI
COMMISSAIRE PRINCIPAL PERSÉCUTÉ POUR L’AMOUR DE LA PATRIE ET DU TRAVAIL BIEN FAIT.
TÉL. : 0997700094
0817117539

Cannibalisme au Congo ?


Quand nous étions enfants, il fallait fuir le blanc, le méchant, le cannibale.

1966 : certains ne savaient pas à quel saint se vouer. Nous apprenions que que deux mercenaires blancs étaient mangés (en partie ?) par des noirs à Mahagi.

Hier, pour comme plusieurs autres fois, nous apprenons que des noirs mangent leurs congénères noirs à Batalinga, dans le Nord-Kivu. Le régime, le gouvernement, l’administration, l’église, ne disent rien ; l’insécurité n’émeut plus personne…

Dieu reste le seul juge !

Ébola et le sexe…


Si Ébola n’existait pas à Butembo, pour quelle maladie y immolerait-on des moutons ? Serait-ce uniquement à cause de l’ignorance, de la déchéance humaine ?

Et si Ébola existe réellement, pourquoi est-ce que les acteurs des CTE s’exposent-ils, selon les vendeuses du plaisir de la ville ? Est-ce unisuement à cause de la luxure ?

La ville de Butembo, qui importe les vices culturels d’ailleurs, paierait-elle les frais de son égarement ?

La réponse se trouve dans la Bible depuis la nuit des temps…

La livraison ci-dessous aide à comprendre Ébola, dans sa relation à la ville de Butembo.

Une question se pose : Ébola dans l’Équateur, était-ce la même maladie ? Qui mènera cette inutile étude, quand et comment ?


Butembo Actualité !

Ébola est une maladie organisée par les ennemis des nande, en complicité avec certains fils et filles issus de la communauté précitée.

Ce matin, sur RTVH, une chaine de Radio et de Télévision émettant à Butembo, les femmes prostituées ont déclaré, sur cette chaine de l’ancien gouverneur du Nord-Kivu, qu’elles ont comme clients d’honneur « les travailleurs de la Riposte ». Ceux-ci couchent avec elles sans préservatifs. Ils s’entretirent les langues.
Et lorsqu’elles posent la question à leurs clients, celle de savoir, pourquoi ils ne ce protegent pas contre les maladies sexuellement transmissibles, dont Ébola en particulier, leurs clients leur répondent tout simplement que Ébola n’existe pas. C’est en ces termes-ci que ces professionnelles du sexe enchaînent : leurs clients expliquent que si Ébola existait, elles seraient certainement les premières victimes. Elles croient à cela. Elles attendent de voir l’une d’elles rendre l’âme pour croire en l’existence de cette maladie ; parce qu’elles font le sexe avec plusieurs partenaires avant que le coq chante…

Voilà les choses qui mettent en doute l’existence de cette épidémie ici chez nous ; et qui nous amène à considérer la fausse Ébola comme un génocide biologique organisé contre la communauté Nande.

Les travailleurs de la Riposte ne sont pas sérieux : nombreux parmi eux sont des illettrés et se font tous passer des médecins.

Tulisha juwa.

Nous le savons déjà (C’est nous qui traduisons).

Attention

Nous avons corrigé jusqu’à la syntaxe du présent texte – là où cela était nécessaire – pour le rendre compréhensible internationalement. L’auteur en est avisé.

%d blogueurs aiment cette page :