Cannibalisme au Congo ?


Quand nous étions enfants, il fallait fuir le blanc, le méchant, le cannibale.

1966 : certains ne savaient pas à quel saint se vouer. Nous apprenions que que deux mercenaires blancs étaient mangés (en partie ?) par des noirs à Mahagi.

Hier, pour comme plusieurs autres fois, nous apprenons que des noirs mangent leurs congénères noirs à Batalinga, dans le Nord-Kivu. Le régime, le gouvernement, l’administration, l’église, ne disent rien ; l’insécurité n’émeut plus personne…

Dieu reste le seul juge !

Publié par Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

Développement personnel holistique ; développement communautaire, national et planétaire démocratique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :