Commencer vite et bien !


Le travail à abattre est immense, énorme. Il faut le commencer vite, mais bien. Le reste du monde a pris de l’avance sur plusieurs plans : spirituelles, sociales, culturelles, technologiques, scientifiques, politiques ! Cependant, cette avance n’est pas toujours pour le futur de l’humanité.
Nous échouons partout, mais nous gardons le sens de l’étique tout de même ! Nous ne savons même pas arranger nos parcelles, nous procurer de l’eau à boire, de l’électricité ou gérer un réseau téléphonique, de transport par avions, trains, automobiles ou ondes…
Je pense que le plus facile soit de rentrer dans nos villages pour les développer nous-mêmes et non pas de confier ce travail à des mercenaires, à des mercenaires ou à nos ennemis pilleurs étrangers et nationaux.
Presque tous nos dirigeants sont des incompétents et des immoraux, que nous ne connaissons que très mal.
Comment commencer un développement sur ce ton ?
Il nous faut des hommes faits, des hommes dont la moralité, la compétence et l’intelligence sont éprouvés.
Pour cela : il faut que nos peuples travaillent leurs indépendances dans l’amour les uns des autres pour construire une nation.
Pour le moment en effet, les gens se battent pour leurs intérêts égoïstes, de tribus, de clans, de langues, d’ethnies, de religions, etc.
J’ai donné le ton en allant à Jupugulo. J’ai compris que personne ne fera le développement de Mahagi correctement et paisiblement que les mahagiens eux-mêmes, dans leur terroirs. L’Ituri n’avancera pas tant qu’il sera dirigé par des gens qui pensent ne pas avoir intérêt à développer l’Ituri, mais qui trouvent en cette terre, leur marche-pied…
Les médias sociaux sont très mal exploités : il faut les utiliser pour créer des entités de travail multifonctionnelles, complémentaires, robustes, de haute technologie.
Comment veux-tu construire des peuples épannouis en misant sur la dance et des orgies ?
Certaines choses doivent être mises au point :

  • refuser l’animalité : ligoter, brutaliser, affamer ses semblables…
  • confier des responsabilités à des hommes sans qualifications, sans connaissances, sans moralité…
  • en finir avec le culte de la personnalité et la Répuglique qui l’incarne…

Publié par Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

Développement personnel holistique ; développement communautaire, national et planétaire démocratique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :