Ituri : un peu plus de morts à prévoir désormais !


Certains discours ne passeront plus facilement.
L’armée et la MONUSCO ont peur de perdre leurs manes au Congo.

Les peuples croient plus à l’auto-défense en raison des divergences croissantes en nombre et en importane entre le pouvoir et l’opposition.

Ituri : un nouveau groupe d’auto-défense actif à Djugu « pour combattre la milice CODECO »

Publié le mar, 24/05/2022 – 13:33 | Modifié le mar, 24/05/2022 – 15:21

Un nouveau groupe d’auto-défense opère depuis plus d’une semaine dans la chefferie de Bahema Banywagi, dans le territoire de Djugu (Ituri). Des sources sécuritaires et coutumières renseignent mardi 24 mai à Radio Okapi, que des jeunes de ce coin ont pris la résolution de « protéger leurs familles par le moyen des armes, contre les combattants de la CODECO ». 
Au cours d’une réunion tenue le 13 mai dernier les chefs coutumiers des Bahema Banywagi ont alerté le comité local de sécurité sur ce groupe d’autodéfense dans la localité de Nyamamba à 12 Kilomètres au nord de Tchomia. 
Certains jeunes munis d’AK 47 ont même été aperçus la semaine dernière dans les localités de Nyamamba et Lonyo du coté de mont PLI. 
Le 18 mai dernier, deux instructeurs, qui seraient tous anciens membres de l’armée ougandaise (UPDF) chargés de la formation de cette milice auraient traversé le Lac Albert avec une cargaison d’armes pour rejoindre ces jeunes armés à Nyamamba, affirment les mêmes sources. 
De son côté, le porte-parole de l’armée en Ituri, le Lieutenant Jules Ngongo, condamne l’instrumentalisation de certains jeunes à prendre les armes avec pour motif de se défendre ou de défendre leurs communautés.  
Seules les forces armées de la RDC ont la mission de protéger la population, a-t-il martelé. 
Radio Okapi a tenté en vain de joindre les autorités coutumières de la chefferie de Bahema Banywagi. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Djugu : 7 personnes tuées lors de l’incursion de la milice CODECO au village Matete

Ituri : la société civile préoccupée par l’escalade de violences à Djugu

Ituri : 5 morts dans les combats entre deux factions de CODECO à Ritsi

Tout indique ici que les hema nord entre eux aussi dans la logique du règlement des conflits par la guerre.
L’armée congolaise ne trompera plus ce groupe ethnique qui voudrait se défendre militairement.
Kinshasa et New York se doivent de réévaluer leurs politiques.
En attendant, un peu plus d’ituriens mourront encore : pourquoi et comment ?

Publié par Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

Développement personnel holistique ; développement communautaire, national et planétaire démocratique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :