Perdre son temps…

Aller aux élections, avec les candidats en lice d’aujourd’hui, c’est trahir la nation congolaise, indubitablement.

Nous le répétons : il y a mille fois mieux à faire que de trahir son pays et causer, par cette trahison, la mort de plusieurs autres congolais.

Préparer nos élections à nous n’a rien de pressant. L’urgence est d’arrêter, répudier Kabila et tout ce qui accompagne son imposture : la CENI, les bandits politiques de la kabilie et de l’opposition, ainsi que les bandits onusiens de la MONUSCO, par exemple.

Ce travail, c’est nous, congolais patriotes, qui devons l’abattre : patiemment, avec sagesse, talent et connaissance parfaite des enjeux politiques du passé, du moment et du futur. Un tel travail requiert de la maturité politique. Peu d’entre nous l’ont. Nos partis politiques n’ont jamais eu d’écoles ; à part le piteux institut Makanda Kabobi – dont nous sommes par ailleurs des brevetés, nous qui couchons ces lignes… Nous n’avons pas le droit à une erreur de plus. Sinon, c’est que l’amour de nos enfants, de notre patrie ne nous habite pas !

Les candidats ex-rebelles, des assassins et pilleurs impénitents, qui ont encore des comptes à rendre à notre nation ; des congolais trop jeunes et de ce fait immatures ; des hommes sans instruction, sans formation et sans éducation suffisantes ; des étrangers qui ont usurpé notre nationalité et nous dépossèdent de la nôtre ; tous ces hommes ne pourront nous aider à sortir du bourbier. Tout au contraire ! Ils poussent ceux d’entre nous qui sont faibles d’esprit à une énième faute ; pour qu’à jamais, nous disparaissions de la surface de la terre et laissions le champ libre à leurs appétits de nos ressources de tous ordres.

Nous avons émis, sur ce site, 7 critères pour nous trouver, sans parti-pris, de bons leaders pour conduire notre peuple dans le cadre d’une transition à présidium. Des hommes faits, propres à diriger le Congo demain sans tripatouillage, sans médiocrité, avec un budget annuel national qui dépasse, au plus vite, deux billions d’Euros, 2000 milliards d’Euros. Rien à voir avec les 4 à 8 milliards qu’arrivent difficilement à mobiliser nos aventuriers gouvernements actuels !

Il y a plus que cela ! Nous ne convions pas les congolais aux danses, mais à 4 choses :

  1. l’instruction, parce que nous devons tous être des savants ;
  2. la fomation, parce que nous devons tous devenir les plus compétents de la terre ;
  3. l’éducation, parce que ce n’est pas avec des indisciplinés que nous battirons un grand Congo au coeur de l’Afrique ;
  4. le travail compétitif au bout de tout cela, pour battre tous nos ennemis d’aujourd’hui sur le terrain économique.

Voulons-nous perdre notre temps ?

La livraison WhatsApp que voici montre à quoi certains nous invitent…


A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.