Vecteur de la culture…

Chaque langue véhicule une culture suus-jacente. Tout le monde l’affirme, mais peu sont ceux qui en tirent les conséquences. Étant donné que toutes les cultures ont des tares à éviter et des valeurs à intérioriser, il importe désormais que chaque citoyen se dresse un plan personnel d’éducation ; la plupart de nos États se montrant démissionnaire dans une plus ou moins grande mesure.

La famille, cellule dans laquelle le citoyen apprend en première instance une culture – familiale et pas nécessairement nationale – est donc le lieu privilégié ou se transmet ou pas, efficacement ou insuffisamment, les TARES et les VALEURS. Certains États, voulant bien faire, finissent par embrigader les familles, les soumettre au dictat de leurs potentats : ce sont notamment les pays communistes et dans une mesure significative, les Républiques. De tous ces États finissent par sortir de véritables monstres. Le Congo, mon pays natal, est entré dans la politique, dans le giron, des pays communistes, insidieusement pour ceux qui se refusent d’ouvrir leurs yeux pour rester dans leurs zones de confort, et les effets sont là. Plusieurs d’entre nous nous apparaissent comme meconnaissables. En réalité, la racine du mal est lointaine : le refus de l’État de droit qui commença, dans le cas d’Israël par exemple, par limitation des peuples voisins : l’adoption de la royauté au mépris de la théocratie assurée par les juges…

En acceptant L. D. Kabila, « imposé » par les occidentaux, dans le mépris total de nos conseils, les congolais que nous sommes, tout comme les occidentaux, les rwandais et autres, qui nous accompagnirent, nous embarquâmes, ensemble, pour la destination « guerres et pauvreté ».

En effet, le 23 décembre 2018, ne sera plus selon nous ce que d’aucuns espèrent, au Congo comme dans l’Occident… Nous allons vers des guerres plus meutrières pour tous ! Comment le savons-nous ou mieux, comment le sentons-nous ?

Primo, les congolais ne sont pas tous dupes. Une minorité dans notre gente et une majorité de la gente occidentale savent que l’Occident soit « inhumain », « non-civilisé » et que le Congo se trahit, depuis bien avant l’époque colonial déjà.

Secundo, la culture qui domine au Congo aujourd’hui s’apelle le soulèvement populaire.

Du sang coulera encore, beaucoup, à flot pour assouvir les vampires. Ce sang ne coulera pas qu’au Congo : tous les pays occupés par les vecteurs des tares culturelles seront surppris.

L’une des questions qui se posent à nous est donc : quelles tares et quelles valeurs véhiculent les langues qui sont nôtres ? Les connaissons-nous, les maîtrisons nous réellement ?

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s