Chinois ?

Après son coup d’Etat (le soir du 31 décembre 1965) contre son cousin David Dacko, premier président de la République centrafricaine, le jeune colonel Jean-Bédel Bokasa a, dans une interview accordée à la presse, traité les Chinois de danger pire que la bombe atomique. Celui qui deviendra le 2e chef de l’Etat centrafricain (1966-1976) et le météorique Empereur Bokassa 1er (1976-1979) redoutait, par-dessus tout, l’occupation de l’Afrique par le peuple xénophobe et trop envahissant chinois. L’on en est malheureusement là ! Les Chinois, en particulier, et les Asiatiques, en général, déferlent en Afrique noire. Il y a environ deux décennies, ils sont allés à l’assaut du continent noir à l’image de la multitude des sauterelles qui ravagent de nombreuses cultures champêtres. Pitié pour l’Afrique !
Il n’est pas encore trop tard pour ouvrir l’oeil et le bon… Un célèbre aphorisme ne postule-t-il, d’ailleurs, pas qu’il vaut mieux tard que jamais ?
Je donne, à mes contacts via WhatsApp, l’opportunité de suivre l’interview de JB Bokasa. Une véritable prophétie !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s