Du Zaïre au Congo

Nous reproduisons, ici-bas, un article paru dans un groupe WhatsApp la nuit dernière. Il donne une comparaison approximative du Zaïre de Mobutu au Congo de Joseph Kabila Kabange.


Au Zaire de Mobutu, on cherchait qui a la télé pour regarder le match. Au Congo de… on cherche qui a le courant pour regarder le match.
Au Zaïre de Mobutu, on fermait les robinets pour ne pas payer cher la Regideso, au Congo on laisse les robinets ouverts pour espérer voir couler de l’eau.
Au Congo, les forages en pleine ville deviennent un vrai moyen de vendre de l’eau pour un pays qui est traversé par d’innombrables cours d’eau.
Au Zaïre, on débranchait le congélateur pour décongeler et laver mais au Congo, on lave chaque jour un congélateur remplis des produits non frais mais séchés.
Au Zaïre, in volait mais au Congo, on pille.
Au Zaïre, les autorités provenaient des services de renseignement, au Congo, ils sont recrutés dans des familles et à la télé.
Au Zaïre, le délestage était l’exception, au Congo il est la règle.
Au Zaïre, les opérateurs économiques étaient des congolais et des investisseurs des étrangers, au Congo tous sont étrangers.
Au Zaïre, les médecins soignaient dans les hôpitaux, au Congo les infirmiers ouvrent de centre de santé et les médecins ont des ligablos.
Au Zaïre, toute aide ou don passait aux structures de l’Etat, au Congo, les aides et dont ouvrent les caisses privées.
Au Zaïre, le principe était la politique au service de la nation, cette vision perdue par la recherche du pouvoir, se voit engloutie par la révolution qui, fait de la politique un moyen d’enrichissement sans faim.
Au Zaïre comme au Congo, l’honneur et la dignité, la justice, la democratie ne sont des valeurs que si elles defendent le pouvoir.
Au Zaïre comme au Congo, le fonctionnaire est resté sous payé.
Au Zaïre et au Congo, le peuple doit sortir pour avoir son pain et n’a pas droit au repos.
Au Zaïre comme au Congo, les églises se sont vendues à la solde du pouvoir.
Au Zaïre, l’étudiant n’a jamais connu des mépris et bassesse avec des incursions au quartier universitaire comme au Congo.
Question la révolution de la modernité et les 5 chantiers ont profité à qui? Quel sera le CONGO DE DEMAIN POUR NOS ENFANTS?
Copié du mur de mama Ben Bisa Mastaki .
JFWB.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s