La crème s’en va…

MBANDAKA : Mr biométrique et ses crimes (Lord, WhatsApp)

CWhatsApp Image 2017-09-29 at 10.31.36e jeune journaliste du nom de ONENA retrouve mort et accroche dans une pirogue au bord du fleuve.il a été tue par les agents de ANR parc qu’il voulait sensibiliser la population a défendre leur droits.


Notre analyse à chaud

La crème s’en va depuis.  Que restera-t-il dans le pays ?Merci pour l’information qui nous parvient de Lord, sur WhatsApp (+256 755 478 799).

Avant toutes choses, nos condoléances les plus attristées à la famille lourdement endeuillée.

Cependant, chers compatriotes, gardons à l’esprit tout de même que l’information parcellaire peut tuer l’information.  Le fait est grave.  Un journaliste retrouvé mort et accroché [attaché] dans une pirogue au bord du fleuve, à Mbandaka.  Cependant, personne ne s’intéresse à connaître ni le prénom ni le post-nom éventuel du martyr présumé.  Aucune indication sur les personnes ou la personne qui l’ont retrouvé.  Pas d’information non plus sur la manière dont on a déterminé ce que soit l’ANR qui l’ait été tué.  Nous ne savons pas non plus comment le mobile du crime attribué à l’ANR ait été identifié comme étant le fait que notre journaliste, désormais, sans vie, sensibilisait la population à défendre ses droits ?  Comment se passait cette sensibilisation ?  Par la presse officielle ou autrement ?

Dans tous les cas, tirons quelques leçons de ce fait macabre.

Nous avons élu des hommes qui nous tuent ou permettent que nous soyons tués lâchement, depuis 1960, avec l’intention perceptible de semer la terreur pour arrêter l’assaut d’un peuple qui se réveille de son sommeil en retard.

Voici que d’autres se pointent déjà à l’horizon, pour se proposer comme leaders ; et, nous les accueillons volontiers.  Pourtant, de toute évidence, la plupart, pour ne pas dire tous, ont un passé sombre.  Qu’allons-nous faire ou continuer à faire ?  Aller aux élections des étrangers à notre destin ou préparer notre futur par notre travail patient, concerté et intelligent ?  Allons-nous, pour une énième fois, écouter les discours flatteurs des hommes qui une fois au pouvoir seront encore les premiers à nous écrabouiller, nous piller, nous museler ou voulons-nous cette fois-ci éprouver les esprits avant de leur accorder un crédit ?

Vous, peuple de mon terroir : vous ne m’avez pas écouté en 2006, en 2011 et même en 2016 !  Vous avez préféré vous hâter.  Certes, quelques personnes se sont déjà ravisées depuis.  Mais combien ?

Le résultat ?  Nous le vivons tous, ensemble.  Nous subissons les conséquences de vos mauvais choix, de nos turpitudes !  À l’intérieur comme à l’extérieur du pays… Progressivement, la jeunesse se décourage.  Ils sont nombreux à m’écrire : « papa, je dois quitter ce pays ».

Ma question est : que se passera-t-il demain, sachant que la crème quitte le pays depuis 1965 et laisse derrière les otages, parce que découragés par des otages qui préfèrent toujours marcher avec des méchants ?  Concrètement, que voulons-nous dire ?

Si vous acceptez encore le glissement ou les élections qui ne sont pas nôtres, vous nous aurez tués pour une énième fois.  Et sachez que le taux des méchants au Congo s’accroitra par le fait de vos choix délibérés, vous qui voter et choisissez pour nous !

Rien ne vous oblige d’aller aux élections ni de descendre dans les rues.  Rien non plus ne vous empêche de rappeler vos parlementaires pour les instruire de traduire en justice ceux qui n’ont pour mission que de semer la désolation dans le pays pour se maintenir au pouvoir, avec votre bénédiction, vous qui êtes à l’intérieur et qui allez aux élections en oubliant vos compatriotes de l’étranger !

Je vous fais remarque que la population congolaise double tous les 20 à 26 ans.  Avez-vous remarqué le nombre d’électeurs en revanche double à moins que 16 ans ?  Qu’est-ce à dire ?  Faut-il aller à l’université de l’occidental pour comprendre ce qui se passe et entrevoir une réaction d’hommes ?

À bon entendeur, SALUT !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s