7/8/2017 : peuple, administrations, armée et police

Le 7 août 2017 peut voir le régime Kabila tombé, contrairement au découragement que voudraient propager le Rassemblement et nos compatriotes encore attentistes impénitents.  En effet, ce 7 août 2017 peut être salutaire pour nous tous : le peuple (80 millions d’âmes), Kabila (1 âme), l’armée et la police (quelques centaines de milliers d’âmes).

Le peuple doit se préparer à descendre dans les rues du Congo tout entier sans bandits ni casseurs ni pilleurs ni euphoriques à ses côtés ; mais en patriotes, en hommes matures, qui veulent arrêter et traduire en justice celui qui sème la désolation dans le pays depuis voici plus de 20 ans : le Président Joseph Kabila Kabange.  Ceci est la condition sine qua non pour réussir le soulèvement populaire auquel nous invite instamment le Bundu Dia Kongo.  Dans l’espace kongo, qui fait allégeance à Ne Muanda Nsemi, il faut souhaiter que cet encadrement de la population en marche pour son indépendance soit une parfaite réussite.  Dans les espaces non kongo, où tous les démagogues sont pratiquement engagés dans la trahison, il est impérieux que les combattants et résistants prennent la relève du maintien de la discipline dans les marches victorieuses de rue, du peuple congolais uni autour d’une cause : l’indépendance du Congo par la traduction en justice celui qui freine notre progresion.  Sinon, le pouvoir trouvera toujours prétexte, auprès de ceux qui aiment à l’écouter encore et toujours, pour dire que le Bundu dia Kongo soit une force négative à combattre et en profitera pour en éliminer encore quelques membres.

Les administrations, l’armée et la police se doivent de désobéir civilement, dans un élan de civisme nouveau, aux ordres d’un chef d’État qui n’a comme seul travail que la décimation de notre peuple pour protéger les intérêts des ennemis du Congo et renflouer les caisses des siens par le bradage de nos ressources.

Vous aimez le Congo, vous en avez assez de l’imposture sous laquelle nous ployons nos fronts, longtemps courbés, vous ne voudriez pas voir des congolais mourir pour rien le 7/8/2017 ?  Passez le message autour de vous, en argumentant s’il le faut ou quand cela s’avère nécessaire.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s