Avant le courroux…

Bonjour, chers compatriotes !

Que faut-il faire avant le courroux du peuple congolais qui se prépare lentement, mais inéluctablement ?  Est-ce que nous avançons, est-ce que nous progressons ; ou au contraire, à l’inverse, reculons-nous, régressons-nous ? Que pourrions-nous faire en rapport avec l’appel de Ne Muanda Nsemi ? Un soulèvement populaire est-il une solution possible et acceptable à la crise congolaise actuelle : pourquoi et comment ?  Comment devons-nous traiter la trahison du Rassemblement qui s’ajoute à celle de la CENCO ?  Est-il possible de conjurer notre malédiction ; si oui, comment ?

Nous savons tous que nous ne devons pas nous laisser aller à la paresse, à la compromission, à la trahison, à l’attentisme…  Ce serait invité, à nouveau, le règne de Satan et ses suppôts humains dans notre État encore à construire.  C’est avec des légions d’anges déchus que le premier, Satan, s’installera de plus bel, en force.

Voici que le Rassemblement veuille barrer la route au projet salvateur de Ne Muanda Nsemi qui invite tout le monde au soulèvement populaire le 7 août prochain.  Bien que ce projet soit très mal préparé, pour être démocratique, massif et victorieux ; il serait suicidaire de le torpiller en répondant favorablement à l’appel des égoïstes et inciviques du Rassemblement.  Après avoir échoué aux dialogues de Kabila et de la CENCO, les voilà qui se raillent des congolais en trahissant la cause que défend le peuple : l’arrestation immédiate et inconditionnelle de Kabila pour haute trahison ou pour imposture selon les conviction des uns (ce qui lui reconnaissent la congolité) et des autres (ceux qui la lui renie).

Plutôt que de participer positivement et civiquement à la préparation de ce soulèvement populaire, le Rassemblement préfère le torpiller en organisant deux journées villes mortes les 8 et 9 juillet, faisant ainsi de la diversion – distraire le peuple et créer des désistements pour la journée du 7 août 2017 qui pourrait provoquer la chute de son SE le Président Kabila.

Au jour d’aujourd’hui, après nos nombreuses erreurs, nous, peuple congolais, n’avons pas d’autre choix que de disqualifier tous ceux que nous avons nous-mêmes commis, par erreur, à la gestion de la chose publique.  Descendre dans la rue pour demander officiellement et publiquement la démission de tout le régime Kabila est la solution qui fait peur à tous les sbires de ce régime appelé à mourir tôt ou tard.  En effet, le régime de SE Kabila Kabange ne sait plus s’amender.  Avec la main couverte d’autant de sang, il ne lui reste que deux tristes sorts : la mort tragique, la geôle à vie.  Quand cela arrivera ne dépend plus que du raz-le-bol du peuple qui approche, bien que timidement.

Notre analyse, notre proposition, dans le cadre du projet 2014 ont toujours été clair : disqualifier nous-mêmes et démocratiquement, les hommes que nous avons erronément commis à la gestion de notre État.  À défaut d’obtenir de nos parlementaires la traduction des traîtres devant la justice, nationale d’abord et internationale ensuite, pour raison de procédure, nous pouvons concevoir que le recours planifié et bien préparé au soulèvement populaire soit un recours tentant, mais pas plus élégante ni plus efficace que le recours à la justice qui seul nous garantira de ne pas nous retrouver devant une autre dictature.

L’Honorable Ne Muanda Nsemi, a, en son temps, fait fi de la volonté sage des kongo : demander une balkanisation stratégique du pays, pour obliger les peuples non-kongo a s’assumer, à démontrer leur sérieux dans l’amour de la patrie dont nous sommes les souverains bâtisseurs.  Pour n’avoir pas tenu sa promesse, il se croit aujourd’hui obligé de prendre le raccourci du soulèvement populaire, démocratique en raison de sa popularité, mais ayant l’inconvénient de contenir le germe de la dictature, si il n’est pas préparer pour et avec le peuple.

Or, c’est ici que le pouvoir joue sa carte diabolique.  Il sait que nous aurons difficile de préparer ce soulèvement avec un peuple qu’il tient déjà en otage et que seul un coup de force nous permettra d’arracher de ses griffes.

Ce coup de force peut prendre plusieurs aspects dont il ne restent plus que :

  • Le soulèvement populaire.
  • La rébellion.

Toutes les deux démarches sont illégales, parce que nous avons décidé que ce soit Kabila qui légifère, en acceptant d’aller aux dialogues des traîtres.  Elles ne deviendront des actes héroïques que le jour elles seront réussies.  Notre peuple, qui se choisit, à tous les coups,  de mauvais leaders, ne sais pas avancer.  Il sera toujours trahi, comme il vient encore une fois de l’être par le Rassemblement, sensé être une plateforme de l’opposition, mais clairement au service de la dictature et de l’imposture, depuis son début.  Seuls les âmes nées de nouveau pouvaient le percevoir, peuvent l’observer.

Puisque le pays doit vivre, dans le présent comme dans l’avenir, nous nous devons de nous RESSAISIR et déboutant cette fois-ci, promptement et vigoureusement, ce Rassemblement, bête immonde venue de l’abîme, qui pêche par une énième trahison et encourage une initiative citoyenne, mais pas suffisamment éclairée, de notre frère Ne Muanda Nsemi qui a visiblement enfin compris qu’il aurait dû écouter ceux qu’ils appelait lui-même la sagesse kongo !

En effet, si le 7 juillet, le peuple congolais descend massivement et discipliné, dans la rue, pour demander, résolument, avec détermination et définitivement, le départ en prison de M. Kabila et tous ses sbires, après avoir conditionné l’armée et la police par une propagande souterraine tout aussi massive, le régime de Kinshasa n’aura pas d’autre choix que de se rendre, pour ne pas se faire luncher un jour, par le peuple en courroux !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Avant le courroux…

  1. leontuken dit :

    Mukubwa,  la politique est l’art le plus élevé! Quand vous parlez du Gourou qui voudrait sauver les Congolais et du Rassemblement qui a trahi, connaissez-vous la philosophie politique de la lutte du     Gourou parce que je suis témoin oculaire lors de son dernier passage à Muanda? Le Gourou est un régionaliste séparatiste, qui, dans son fort intérieur, il voudrait obtenir l’indépendance du Kongo central pour sauver le Mokongo qui selon lui, est à la proie de tous les maux orchestrés par tous les pouvoirs ayant régné en RDC! Donc pour le Gourou, sauf le Mukongo est marginalisé en RDC! La souffrance endurée par les Congolais de l’Est de la RDC ne signifie rien pour le Gourou! Donner l’indépendance à la RDC le 07 Août prochain, oui, mais pas pour chercher machiavéliquement  l’indépendance du Kongo central!  Nous qui ne sommes pas originaires de cette province, combien de fois nous sommes exposés aux menaces d’expulsions tacites fomentées par le même Gourou! C’est à peine, avec des reproches  lui adressées que le Gourou a tenté de modifier son langage séparatiste!  Le Rassemblement et la Cenco ont t-il trahit réellement? Nous y reviendrons!!!!!

    De : Projet 2014 À : leontuken@yahoo.fr Envoyé le : Vendredi 28 juillet 2017 13h53 Objet : [New post] Avant le courroux… #yiv3530019603 a:hover {color:red;}#yiv3530019603 a {text-decoration:none;color:#0088cc;}#yiv3530019603 a.yiv3530019603primaryactionlink:link, #yiv3530019603 a.yiv3530019603primaryactionlink:visited {background-color:#2585B2;color:#fff;}#yiv3530019603 a.yiv3530019603primaryactionlink:hover, #yiv3530019603 a.yiv3530019603primaryactionlink:active {background-color:#11729E;color:#fff;}#yiv3530019603 WordPress.com | Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu posted: « Bonjour, chers compatriotes !Que faut-il faire avant le courroux du peuple congolais qui se prépare lentement, mais inéluctablement ?  Est-ce que nous avançons, est-ce que nous progressons ; ou au contraire, à l’inverse, reculons-nous, régressons-nous ? » | |

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s