Grande porte pour Kabila ?

Aucune grande porte ne peut être ouverte à celui qui a décimé des congolais et des rwandais depuis la fin des années 90, même s’il demandait sincèrement pardon aujourd’hui.  Plusieurs tendent ce dernier fait, comme si les hutu n’étaient pas des hommes.  Et lorsque notre frère Katumbi parle d’une grande porte de sortie pour Kabila, il veut exactement dire la même chose que nous : Kabila a tiré le vin, il devra le boire.  C’est trop tard à vrai dire, pour éviter de le boire.  Comme le dit Katumbi, Kabila doit travailler dur pendant les 3 semaines qui lui restent.  Il ajoute : « Si la CENCO échoue… Nous allons commencer à parler… ».  Pour ceux qui connaissent le katangais, ce message est on ne peut plus clair !  Il faut être doublement sourd pour ne pas le comprendre.

Quelques amis m’ont dit que la nouvelle grande porte serait Dubaï : après la Chine, la Russie, Cuba, la Corée du Nord, la Tanzanie même…  Il est vrai que les assassins de Lumumba, de Tshombe, de Kabila et de bien d’autres hommes d’État soient en libre circulation : au Congo comme à l’extérieur du ce ce pays.  Il est aussi sûr que cette situation d’impunité perdurera encore : le congolais n’est pas encore en marge pour la moralisation du pays.  Le week-end dernier pourtant, un signal fort vient d’être donné par les mai-mai/Mazembe, qui, annoncent clairement la loi du talion : œil pour œil, dent pour dent !  Il faut donc s’attendre que probablement tout l’Est s’applique à venger ses morts.  Cet exemple risque d’être suivi par le congolais qui est un drôle de chrétien !

Quant à Kabila, vouloir le faire sortir sans l’avoir juger, c’est cracher sur le visage de toutes nos familles à l’Est que l’on a privé d’un ou de plusieurs de leurs membres ou de tous ses membres.  Plusieurs voient prennent les congolais pour les idiots de la terre : ils proposes même Kabila comme sénateur à vie, conformément à sa constitution.

Pendant ce temps, Katumbi se prononce, se dévoile ; mieux : avertit.  Nous reproduisons l’image d’actualite.cd.

Comme on peut le voir, le combat se corse. Le discours de Katumbi en dit long. Il fallait se lever contre la dictature depuis le début, en 1965, et pas en retard, comme maintenant. La situation sera d’autant plus difficile que l’opposition ne soit pas monolithique. Les cultures des acteurs sont très différentes. Leurs tempérament aussi. Il faut encore apprendre aux acteurs à travailler ensemble. Mieux, apprendre à travailler, tout simplement, aux états majors.
Je crains que Katumbi ne se livre pas à une blague, mais parle des choses qu’il recent et pense vraiment ! Si je suis dans le bon, c’est qu’il a probablement consulter sa base pour savoir ce qu’elle désire et est capable de faire. Or, le Katanga, ce n’est pas un monde quelconque.
Moïse Katumbi, que nous commençons à peine à connaître est franc et direct. Nous pensons, nous sentons qu’il y a chez lui un certain franc parler. Il intériorise sa culture : un swahiliphone ne passe pas son temps à parler. Il agit. Il connaît son handicap : être métis et avoir épouser une femme réputée d’origine étrangère.
Spirituellement parlant, l’homme semble assis sur un rocher, pour ne pas dire, hâtivement, sur le Rocher. Ces autres paires n’ont pas cet atout : il peut, il devrait donc, logiquement, faire plus long chemin qu’eux.
Socialement, l’homme du Tout Puissant Mazembe a inévitablement des adeptes. Il peut compter sur cet atout pour engranger des électeurs. Très rapidement, sa côte peut monter spectaculairement, si nous devions aller à des élections démocratiques. S’appuyant sur la solidarité linguistique, il peut, en l’absence de Mbusa et Kamerhe à la candidature présidentielle, facilement compter sur tout les ex Katanga, Maniema, Kivu, Orientale, et en partie, sur les ex Équateur et Kasai Oriental. Très vite, il est capable de supplanter le baobab Tshisekedi, qui n’a pas en ce moment-ci des raison de ne pas tenir compte de lui.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s