Constitution, colonisation, complaisance ou diablerie ?

D’aucuns s’imaginent ou continuent à croire que le problème du congolais soit le nom respect des textes qui régissent l’État.  La réalité est que ces textes ne sont pas respectables !

Dans le contexte congolais, la constitution, lue devant tous les congolais, créerait un scandale !  Si notre peuple savait ce que ses mandataires vont cautionner au parlement, il bondirait de son lit pour étrangler tout le monde.

L’échange ci-après, entre nous et Sergio Yav, dans le groupe École démocratie, de WhatsApp, permet de reprendre quelques éléments de notre argumentaire, nous qui plaidons pour la révision de la l’utilité même de la constitution au Congo, dans son état actuel.  Où sont en effet les congolais qui voudraient respecter leur parole ou leur écrit ?

La constitution congolaise est-elle la volonté du peuple ou plutôt l’expression d’un colonialisme, d’une complaisance politique ou d’une diablerie nationale ?

Sergio Yav

KSBL ne pas derrière Katumbi va sur notre page Facebook tu peux être de la majorité ou opposition mais nous c’est le respect strict de texte, une justice équitable et la liberté d’expression pour tous!

GPAU

Désolé : des textes fantaisistes, d’aliénés. Se lier à de tels textes : est-ce responsable ?
Le congolais est-il homosexuels ?

Sergio Yav

Ça vous fait mal qu’on impose le respect de délai constitutionnel ?

GPAU

Lisez bien mon observation. La constitution de 2006 n’est pas congolaise, comme les précédente, d’ailleurs qui ne l’étaient pas. Lisez-la et vous vous en convaincrez. Les congolais sont-ils d’accord pour que le président ait le pouvoir de dissoudre le parlement qui lui donnerait du fil à retordre, ou que les hommes au pouvoir se sont arrangés pour faire croire que ce fût une émanation du peuple ?
Quel congolais moyen sait pourquoi les juristes porte une toge ?
Quel congolais sait pourquoi et comment le président de la République perçoit une dotation pour vivre et fonctionner ? Lesquels savent pourquoi nous sommes une République et pas une une unions d’états indépendants ? Qui ne sais pas que le pouvoir public et une violation de l’autorité des nos chefferies en violation flagrante des droits élémentaires de nos peuples à l’autodétermination ?
Bref, qui ne sait pas que toutes les constitutions qui nous ont régis jusqu’ici sont des violations de nos droits fondamentaux d’humains et de peuples ?
Qui ne sait pas que Kabila se cramponne au pouvoir pour éviter la CPI ?
La nationalité congolaise une et exclusive est-ce la volontaire populaire congolaise ? Mon enquête montre que nos parents des villages à l’Est n’attendent pas que leurs enfants soient traiter pour des étrangers, justes parce qu’ils sont menaçants pour les régimes dictatoriaux.

Le congolais n’est pas barbare à mon sens. En revanche, s’obstiner à penser que la constitution actuelle soit la volonté des congolais, c’est participer, même en irresponsable, à perpétuer la dictature et l’imposture dans notre pays.
Il faut avoir l’esprit retord pour ne pas se rendre compte à l’évidence : nous n’avons pas encore une « constitution » congolaise ; en supposant que les congolais se décident d’en avoir ! La constitution en effet, n’est pas une valeur en soit : elle est une réalité culturelle que nous n’avons pas encore eu l’opportunité réelle d’adopter ni de rejeter.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s