CENCO aussi ?

D’aucuns se demandent ce que fait la CENCO dans la politique congolaise.  Ceux qui connaissent l’histoire des églises au Congo ne s’en étonne pourtant pas du tout : les catholiques siégeaient à la droite de Mobutu, avant de devenir ses ennemis jurés, après sa visite auprès de Mao Tsé Tung.  Depuis, certains investissent leur confiance en l’Église Catholique Romaine, sans nécessairement en être membre.  Ils espèrent que celle-ci puissent aider le pays à s’en sortir, le temps que nos politiciens se fourvoient.  Jusqu’aujourd’hui, il faut le reconnaître, c’est l’enseignement catholique qui produit la crème de l’intelligentsia congolaise, qu’elle formate.  Cela explique aussi l’endémie que représente la dictature dans le pays.  Depuis que les socialistes coloniaux ont été forcés à abandonner nos athénées, les catholiques ont pris le devant de la scène culturelle avec brio.  À partir des années 90 cependant, les protestants ont sérieusement pris de l’avance et dégraisser la gente catholique congolaise.  De 20% des congolais qu’ils représentaient vers les années 70, ils formeraient aujourd’hui 40% de la population congolaise.  L’évangile de la prospérité et de la délivrance fait ses émules.  Bien que Kadhafi soit mort et Idi Amin aussi, l’islam fonce, prend de la place.  Plusieurs noms musulmans se retrouvent au pouvoir aujourd’hui : ce qui était presque une abomination dans les années 60 à 80.  Des documents utiles, mais pas précis existent sur le Net.  En ce 25/11/2016 nous pouvions partir d’ici par exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_en_R%C3%A9publique_d%C3%A9mocratique_du_Congo#Statistiques,

Tant que le Congo se dira être un pays laïc et investira en même temps dans la CENCO, il sera en contradiction avec lui-même et échouera ses projets à cause de cette contradiction.  Rien n’interdit aux congolais de devenir un pays catholique ; auquel cas, l’investissement dans la CENCO aura pleinement du sens.  Pour l’heure, les démarches qui visent à recourir aux bons offices de la CENCO, à répétition, sont toutes des violations flagrantes de nos constitutions successives et une injustice très probable en défaveur des non-catholiques.  Pour des chrétiens que nous sommes, nous devrions éviter de tomber dans le piège de l’ennemi qui voudrait que nous confondions Dieu et César.  Pourtant, l’un n’est pas l’autre, jusqu’à aujourd’hui.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s