Dieu s’en mêle-t-il ?

Dieu est-il celui qui malmène les congolais ?  Comment le savoir ?  Pourquoi agirait-il ainsi à l’égard de mon peuple ?  Les promesses des bokokistes seront-elles tenues ?  Pourquoi donc, ma foi ?
Ayile Way Joseph Chantez bien ! Tout sera clair le 20 décembre prochain !! Dieu est avec le peuple, cher Clément Assia.  [GPAU : Heureux est-il, monpeuple qui chante et danse ?]
Clément Assia
Clément Assia Ou est la chanson? Pour moi, ce sujet n’appelle aucun commentaire faute d’élément nouveau. RDV le 21/12/2016 [GPAU : Sans doute pour dire le 20/12/2016].
Ayile Way Joseph
Ayile Way Joseph Vous avez compris Clément, c’est ainsi que vous demandez l’arrêt de vos chants lyriques ! Merci. Maintenant, élévons nos débats pour construire une société moderne mondialisée sur les cendres de celle du moyen-âge qui consiste à vassaliser le peuple pour la « gloire » d’un homme !
Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu
Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu Le premier carton rouge avait, globalement, TRÈS BIEN FONCTIONNÉ, avait bien été sorti.  JKK a su en revanche barré la route au dépôt du 2ème carton jaune.
Il est certain que contre la volonté du peuple, quelques soient les armes qu’il mettrait en oeuvre, il ne saurait pas contenir une pression populaire déterminée.  Le 19 décembre 2016, tout dépendra en effet de la détermination des congolais d’en finir avec JKK et son système. Si cette détermination est effective, il y aura probablement encore des morts ; cependant au bout du compte, le régime tombera.
La question à résoudre est : quelle sera la condition du congolais si le régime de JKK tombe aujourd’hui ? L’opposition divisée saura-t-elle nous aider à faire la paix et à connaître l’enrichissement de tous ?  Personnellement, je ne vois pas encore les cadres qui peuvent nous garantir un tel apport en capital bonheur. Quoiqu’il en soit, il me semble qu’avec JKK, rien de bon ne soit plus possible. Je suggère donc que pendant que nous pensons à le déboulonner, pensons aussi, dans nos alliances respectives à un projet de société national à défendre après JKK ; gardant à l’esprit que l’opposition actuelle n’est pas celle capable de nous amener vers l’état de droit que tout le monde chante sans savoir ce qu’il implique pratiquement.
Dieu n’est pas celui qui malmène les congolais.  Notre refus de nous amender, de travailler notre développement de nos mains, de nous choisir les bons leaders, est la cause première de nos déboires.  Nous aimons à nous plaindre, après avoir chanté et dansé, dans les rues, dans les buvettes ou dans les églises.  Plutôt que de travailler et de solliciter la bénédiction divine sur le travail de nos mains et de nos esprits ; ou bien, de faire deuil pour ensuite nous relever, nous préférons sombrer dans notre paresse devenu aussi légendaire que notre hospitalité improductive.  Un père est celui qui pardonne le fils repentant quant tout le monde a perdu espoir.  Tel est le Dieu que nous invoquons sans le bien connaître.
Un projet de société démocratique pour la RDC fait défaut, 56 ans après notre « indépendance ».  Des hommes pour gérer professionnellement le pays sont encore à identifier ou à former.  Nos peuples sont bafoués, massacrés par nous-mêmes, commandés par des étrangers…  Comment le Dieu d’Abraham, de Jacob, de David et de Jésus-Christ peut-il être de notre côté ?  Aurait-il cessé d’être celui qui résiste aux orgueilleux et qui fait grâce aux humbles ?

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s