Kabila partirait où et pourquoi ?

Chers frères,

Joseph Kabila Kabange partirait où et pourquoi ?  Il est congolais parce que Laurent Désiré Kabila nous l’a présenté comme son fils !  Cela suffit, dans nos mœurs et coutumes de faire de lui un congolais, qu’il le fût de souche ou pas.

Joseph Kabila Kabange nous a volé le pouvoir plusieurs fois, il nous tue impunément, nous empoisonne comme il attend ; pour assouvir ses propres envies, pour protéger ses intérêts égoïstes, avec la complicité de ennemis de la gente congolaise.  Joseph Kabila Kabila est donc usurpateur du pouvoir en République Démocratique du Congo, il est auteur de crimes contre l’humanité et responsable d’une haute trahison de notre nation.  A ce titre, il doit être traduit en justice pour être sanctionné, conformément à ses propres lois ; pour que soit établi au Congo un état de droit, le respect de la loi.

Nous devons faire très attention à ce qui se passe actuellement au Congo, notre pays.
Kabila veux OSTENSIBLEMENT rester au pouvoir pour nous marcher dessus la tête comme il le fait depuis 2001.

Nous devons CERTAINEMENT non pas lui résister, mais nous devons le traduire en justice et je crois fermement que cela soit possible, même si la majorité des congolais désespère pour rien. Décrétons une collecte nationale pour payer des avocats de gros calibres et amener Kabila jusqu’à la CPI s’il le faut ! C’est parfaitement possible. C’est ce qui devrait occuper le Rassemblement et pas tous les autres patatras dont nous connaissons l’inefficacité au bout de nos doigts.  Même s’ils étaient 1 millions contre nous, il vont se retrouver chacun avec 72 congolais à abattre.

Chers frères, Kabila n’est pas invincible : C’EST NOUS QUI LUI DONNONS LE TEMPS ET LE COURAGE DE NOUS MARCHER SUR LES PIEDS !

Tenez ! Il est allé annoncer en Tanzanie ce que beaucoup de naïfs parmi nous nous attendaient qu’il annonçât au Congo. Il en est revenu allègrement. Et aucun politicien congolais n’a osé lui demander des explications sur son acte ignoble ? Par peur de la pauvreté, de la mort et de l’empoisonnement, bien entendu. C’est dire qu’un président, comme dans toute république, peut vendre notre pétrole lorsque nos mères sont violées, éventrées, y compris dans le Tanganyika et ne sont même pas consultées ?

Voici notre stratégie pour déboulonner jeter, légalement, le traître et imposteur Kabila en prison, conformément à ses propres lois que nous, personnellement récusons, parce qu’elle n’est pas nôtre, mais étrangères à notre culture.

1. Lever des fonds conséquents pour payer des avocats de gros calibres, pour mettre en garde les juges véreux contre toute trahison judiciaire supplémentaire et traduire Joseph Kabila Kabange et tous ceux qui font comme lui, en justice, au Congo d’abord, AU GRAND JOUR, pour crime contre l’humanité et haute trahison avec plusieurs récidives. Si cela ne marche pas au national continuer la démarche à l’UA ; sinon, passer à la CPI, autrement, déclarer la guerre contre lui et sa troupe.

2. Ne plus rien laisser passer sur la scène politique congolaise qui soit illégal et de nature à saboter la dignité du congolais, d’où que cela vienne. C’est dire que même dans l’opposition actuelle, ceux qui sont coupables de crimes de guerres, de trahison du Congo et de crimes contre l’humanité doivent subir le même sort que les hommes actuellement au pouvoir despotique de Kinshasa.

Cette stratégie à de nombreux avantages à nos yeux.

1. Ce sera la vraie fin de la récréation. La débandade créée suffira à elle seule à persuader Kabila à visiter un poste de police pour rentrer paisiblement au cachot et plaider COUPABLE !  De peur de n’être demain lyncher sur la place publique par les congolais en colère.

2. Elle fera peu de morts et peu d’empoisonnements ; elle sera sans bagarre dans les rues, mais la révolution se passera dans les tribunaux avec des avocats, plaidant, débattant et se contredisant.

3. La phase de mobilisation des ressources à elle seule suffira à dissuader ceux qui continuent encore à narguer les congolais, quand bien-même ils seraient majoritaires au parlement.  Si nous commençons aujourd’hui cette récolte, de manière structurée, la fin de l’année au Congo surprendre plus d’un observateur.

4. Elle provoquera une unité non-factice, non-éphémère, mais véritable et durable des congolais autour d’un projet humaniste et visionnaire.

5. Elle offrira la démonstration que Dieu est avec tout peuple qui l’adore en esprit et en vérité et non avec ce peuple qui, aujourd’hui, pour l’instant, ne l’adore que de lèvres et de danses.

6. Elle est la seule preuve que peut véritablement s’offrir le congolais de son humanité !

7. Elle n’est pas une rébellion, mais une application douce, de l’article 64 de la constitution, du pouvoir lui-même, qui regrettera de l’avoir promulguée.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s