Qui est le démon ou qui sont les démons ?

D’entre Katumbi et Kanambe, qui est le démon ?  C’est la question qui dérangera beaucoup ceux qui promettent d’y répondre.  Pourquoi ?

Le parcours de la livraison ci-dessous nous permet de bien le savoir.  De le savoir, non pas pour attendre, mais pour agir, pour arrêter les fourbes.  C’est ce que nous proposons !

Le royaume de Satan est divisé, comme chacun de nous peut le vérifier, plutôt que de croire et canonner béatement les Écritures.  De ce fait, il ne tient jamais débout face à une brise de vérité.  Lisons ensemble et marchons sur les scorpions.  Sinon, 2016 nous coûtera plus cher que 2011, 2006 , 2003, 2001, 1997…  1965 et 1960 même !


Bientôt sur la place publique : Un dépliant en 15 points pour détruire Moise Katumbi En fin d’élaboration par une équipe de communicateurs, un dépliant en 15 points va tenter de décrédibiliser Moïse Katumbi et démontrer que ce ‘‘parvenu’’, ne peut se permettre de perturber les plans envisagés pour la survie politique de Joseph Kabila. Ce projet ‘‘inique’’, conçu par les animateurs se réclamant de la Majorité présidentielle et, particulièrement, du PPRD, serait sur le point d’être concrétisé. Rédigé par des personnes qui ne connaissent rien de Katumbi, ni du Katanga, ce dépliant tente de répondre, de façon cynique (le mot est des auteurs) à des questions du genre : qui est-il, quelles études a-t-il faites, quel est son parcours, son mode de fonctionnement, l’état de sa fortune, ses points faibles, comment l’atteindre sur le plan financier, qui peut communiquer sur lui et quels organes de presse à impliquer. Ce pamphlet politique ne viserait qu’un seul objectif: se taper un peu de pognon, en ce temps difficile. A lire les signes de temps, l’on peut bien comprendre la déclinaison réelle de ce papier intercepté sur la toile, à partir de certains rédacteurs désarçonnés.

Qui est Moïse Katumbi Chapwe? Dans un style incommode, les auteurs s’interrogent sur ses parents, son parcours scolaire et les milieux de son enfance. Il est cependant curieux de constater que certains parmi eux, professeurs ou chefs des travaux des universités, n’ont eu pour documentation que les différents reportages effectués sur Katumbi avec son approbation. Hélas ! En panne d’inspiration, ils tirent une hâtive conclusion selon laquelle la nationalité congolaise de Katumbi doit être remise en doute.

Abordant le gros chapitre sur ses revenus, les communicateurs de la majorité, dont l’un d’eux, qui faisait partie d’une formation politique devenue depuis l’un des grands ténors du G7, abandonné à son triste sort, car délaissé et tirant le diable par sa queue, en fait partie, concluent que les revenus financiers de Moïse Katumbi sont très récents. Hormis son grand frère Katebe, ils cherchent à faire croire que les moyens financiers dont dispose Moïse Katumbi sont récents. Ils proposent donc de trouver des voies et moyens de voir comment les couper ou montrer à l`opinion que cela a été acquis de façon malhonnête. Moralité : il faut le poursuivre et le traduire devant la justice.

Quant à son entrée en politique, les rédacteurs de cette ‘’Cynique’’ affirment que Moïse Katumbi a bénéficié de nombreuses facilités de la part des plus hautes autorités de ce pays pour faire de la politique et renforcer le parti du Chef de l’Etat. Mais pendant les discussions en atelier, l’un d’entre eux s’est retrouvé à révéler que Moïse avait déjà des ambitions, en se référant à un long reportage réalisé jadis par l’hebdomadaire «Jeune Afrique» qui traitait Kabila de Mobutu Light et qui avait consacré plusieurs pages à Katumbi.

En 2009, lors d’une visite de Katumbi à Londres, l’Ambassadeur congolais dans la capitale britannique avait demandé à Kinshasa si le Gouverneur du Katanga avait reçu l’autorisation de ce déplacement. A la réponse négative du Ministère des Affaires Etrangères, il fit un billet signalant que Moïse Katumbi affichait déjà des ambitions car il était en train de prendre des contacts avec les milieux politiques britanniques. Il reçût ordre de le filer.

Ici, il faut remarquer que pour chaque thématique – il y en a 15 au total – des gens sont mis à contribution pour mieux contrer Katumbi. Ses appuis au G7 sont décortiqués au pifomètre près et tout son entourage est étroitement surveillé. De plus, plusieurs de ses proches sont de plus en plus courtisés pour les inciter à lui tourner le dos. Sur le plan international, l’on propose de recourir à un cabinet de lobbying américain et juif pour identifier ses soutiens internationaux dans le but de contrer ses relations.

Popularité de Katumbi. Qu’est ce qui fait sa popularité? Quelle stratégie a-t-il mise en place? Ne sachant par où commencer pour répondre à cette question, la rédaction de la ‘’Cynique’’ propose d’examiner de fond en comble son mandat à la tête de la province du Katanga. Etait-il un modèle ou peut-on remettre cela en cause? Réponse: oui l’on peut tout remettre en cause. Mais, alors, sous quel angle? On va commencer par sa gestion financière qui ne serait pas un modèle de transparence, indique-t-on. On voudrait faire croire qu’il était dans plusieurs activités qui généraient des conflits d’intérêt par exemple dans l’attribution des marchés. Donc, concluent-ils, l’on peut le poursuivre devant les cours et tribunaux. Et, puis, il faut examiner minutieusement ses réalisations une à une, en les restituant dans leur contexte local pour aboutir à la conclusion qu’elles ont été réalisées grâce aux moyens mis à sa disposition. Ici, les rédacteurs oublient que Katumbi n’était pas le seul Gouverneur du système Kabila et qu’aucun autre gouverneur d’une autre province du pays n’a réussi à faire ce que lui a fait au Katanga, tout en regrettant le manque des moyens pendant tout son mandat. Alors, puisqu’il faut bien diviser pour bien régner, ils proposent de situer géographiquement ses réalisations pour voir dans quelle circonscription elles sont les plus visibles et avec quels moyens ont-elles été faites, à titre personnel ou au nom de l’Etat congolais ? Quel rapport entre elles et la population? Quelle est son implication personnelle dans les affaires au Katanga? Identifier ses affaires, déterminer les chiffres d’affaires de chacune d’elles et définir leur régularité avec les lois du pays notamment, sur le plan de la fiscalité, de la régularité dans l’acquisition des marchés. Une équipe travaille sur ce chapitre depuis plus de 4 mois et les services spécialisés seraient mis, semble-t-il, à contribution.

Il est quand même curieux de constater que ce pamphlet ne comporte aucune ligne sur le sport et, particulièrement, le Tout-Puissant Mazembe. Comment peut-on parler de la popularité de Katumbi sans évoquer son domaine de prédilection ? Ici, les rédacteurs ont bien fait de ne pas aborder un domaine qu’ils ne maîtrisent pas, eux-mêmes, et dont les résultats fantastiques risquent de les discréditer aux yeux du destinataire de leur cogitation.

Comme stratégie à suivre, des équipes ont été déployées sur terrain pour faire comprendre que tout ce qui a été fait tout au long du mandat de Moïse Katumbi ne l’a pas été avec ses moyens propres. Malheureusement, une question gêne les propagandistes : les 4 commissaires spéciaux qui vont continuer l’œuvre de Moïse avec les mêmes moyens de l’Etat sauront-il faire le centième de ses réalisations?

On a appris aussi qu’une équipe de 20 à 30 personnes est déjà opérationnelle pour divulguer les résultats des thématiques ci-évoquées. Une quarantaine d’organes de presse seraient mobilisés à ce sujet. Certains ont déjà commencé à montrer ce qu’il avait dit avant et ce qu’il fait maintenant. Les concepteurs de ce plan suggèrent d`éviter des journalistes bien connus au profit de nouvelles têtes, dont entre autres des gens proches de Moïse pour montrer les malfaisances et les insuffisances intellectuelles. Avec comme objectif primordial, de mettre en place une stratégie cynique pour démonter à froid, le système Katumbi. Toute cette action doit aboutir à démontrer que sur le plan financier, tous ceux qui ont bénéficié des avoirs du pouvoir, n’ont jamais tenu le coup pendant plus de 3 ans. Le fameux glissement tant attendu et, à lui tout seul, fera disparaître Katumbi de la scène politique tant nationale qu’internationale.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s