M23 : Quelle vigilance ?


La meilleure façon de s’attaquer aux problèmes soulevés par le M23 est de bien expliquer à nos concitoyens qui sont les M23 pour la RDC.

Quant aux subterfuges qu’utiliserait ce mouvement, pour se faire des membres, il faut s’en prendre à nous parents. En effet, si nos enfants étaient bien éduqués, il ne se laisseraient pas prendre aux pièges des groupes armées, qu’ils soient M23 ou pas.

Au fondamental, sans même discuter la question de savoir qui sont les M23 pour les congolais rwandophones et non rwandophones, nous devons noter que les solutions qu’ils proposent ne sont pas à l’avantage du Congo, dès lors qu’elles sont extra-légales, illégales, lâches !

En effet, toute opposition armée est désormais anachroniques, même si elle croit se trouver une légitimité dans l’engagement de certains membres de la gente de ses fondateurs ou dans le droit de ses membres à l’existence, à la souveraineté nationale.

Pour les rwandophones congolais, la faute, l’erreur stratégique est monumentale que même Dieu ne peut bénir le projet. Les rwandophones sont en effet (1) divisés entre tutsi et non tutsi, (2) évoluent sur une terre où leurs hôtes ne veulent plus d’eux, à tort ou à raison et (3) il existe moult solutions légales, humaines, économiques, préférables, aux problèmes des rwandophones en RDC que la rébellion.

En tant que tribu bantoue, les hutu pourraient bien se liguer aux autres bantous pour former un front plus solide face aux tutsi qui leur ferait problème, qui les subjugueraient… De même, en tant que tribu proche des nilotiques, les tutsi avanceraient plus en s’associant à leur cousins qui sont nombreux dans les pays de alentours, vue leur minorité en RDC et au Rwanda. Sous peu, les hutu reprendront le contrôle du Rwanda. La vie redeviendra difficile pour les tutsi du Rwanda et au Congo il sera difficile de redorer la condition du tutsi dans son milieu actuel.

Un tutsiland était possible en raison de la difficulté qu’a le tutsi à composer avec le hutu au Rwanda et de sa minorité dans le pays, d’une part ; et, de sa difficulté à composer avec ses hôtes au Congo, après une coexistence pacifique éphémère, d’autre part.

Deux questions se posent donc à nous, congolais, rwandophones ou pas :

  1. combien de temps durera le tandem hutu-tutsi, s’il y en a une dans le M23 ou en dehors du M23 ?
  2. Que se passera-t-il si les hôtes des rwandophones revendiquaient leur droit à la souveraineté et à la paix sur leurs terres un jour ?

========

Tiré du groupe NZENGE AMANI RDC

Urgent Ouganda : l’organisation AFRIKA AMANI alerte sur un probable recrutement du M23 des jeunes en majorité des hutu congolais vivant dans les camps des réfugiés de Rwamwanja, cyaka, Nakivale et kyagwale en Ouganda.

L’organisation AFRIKA AMANI pointe les doigts complicité du HCR en Ouganda.

Selon les sources recoupées, les individus qui se présentent dans les camps des réfugiés, trompent ces jeunes qu’ils vont leurs donner de l’emploi à Kampala, Kabare et Mbarara.
C’est par la suite surprise, qu’ils parviennent à se retrouver dans les forêts de la RDC dans le rang du M23 et c’est à l’encontre de leur propre volonté.

Vigilance Vigilance

Auteur : Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

I am involved in the personal and holistic development of each of my fellow citizens; and in the community, national and global development in a democratic, Christian and capitalist way.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :