Oui à quel soulèvement populaire ?


[30/3, 15:07] Paluku-Atoka Uwekomu: Communiqué important
Le soulèvement populaire du 31 Mars 2021 demande donc à tous de respecter le protocole pour la réussite totale de la révolution populaire congolaise par la désobéissance civile et Le soulèvement populaire.
Ce protocole est sur la page Facebook de Valentin Kambale
Pour toute contribution financière allons sur la page Facebook de Valentin Kambale.
IL faut paralyser les activités de deux grandes villes de BENI ET BUTEMBO pendant 100 jours.
PAS de taxes
PAS de commerce
Pas de voiture qui circulent quotidiennement
Pas D’ÉCOLES PRIMAIRES SECONDAIRES ET UNIVERSITAIRES
Pas de négociation avec la monusco.
Demandez à Félix Tshisekedi de venir installer son gouvernement à BENI et l’état major de Fardc jusqu’à la fin du Génocide BENI LUBERO.
Vive la résistance
La patrie ou la mort
[30/3, 15:22] Paluku-Atoka Uwekomu: Où est l’erreur, toujours la même ?

  • l’absence d’un projet, d’un plan démocratique du groupe cible ;
  • la malheureuse adresse à un ennemi, bien connu, pour avoir du secours, plutôt qu’aux amis éprouvés ;
  • le choix, l’appel étrange de la mort et l’invocation ou l’évocation d’une patrie deliquescente, esclavagiste, colonialiste !

Oui ! Un soulèvement populaire est nécessaire depuis 1960, pour nous débarrasser du Lumumbisme et sa démagogie.

Oui ! La MONUSCO et le tshisekedisme, avec sa traîtrise, doivent partir.

Pour cela, il faut agir autrement : avec sagesse et intelligence ; et non pas pris par une colère mal maîtrisée. Sinon, ce sont des morts en plus que nous ferons, nous tous qui refusons de nous arrêter de danser, de boire, de nous soulager, pendant que nos frères meurent comme des charognes.

Publié par Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire

2 commentaires sur « Oui à quel soulèvement populaire ? »

  1. Ah mukubwa, même si on pouvait qualifier quelqu’un de traître, il est mieux de situer les contextes dans lesquels cela pourrait s’avérer vrai ou possible de le dire. Oui, nos frères de l’est sont en proie à la folie barbare des groupes armés. Cette situation inquiétante interpelle plus les mêmes compatriotes ressortissants de ces milieux endoloris par ces massacres. Oui, l’Etat doit intervenir, et c’est ce qui se fait présentement à l’Assemblée nationale congolaise. Dans un passé légèrement récent, il y  a eu un convois militaire sous la dénomination de l’Etat major avancé avec un effectif de onze mille hommes bien armés, mais il faudrait encore plus d’autres pour résorber cette criminalité. Nous sommes tous derrière cet effort et en train de pleurer nos morts de l’est. Évitons de nous séparer inutilement dans ce combat pour des raisons parfois d’émotion !   

    J'aime

    1. Tu ne nous aides pas, Léon.
      Situe-nous. Décris-nous ce qui du contexte nous échapperait. Éclaire nos lanternes et n’aies pas trop peur des qu’en dira-t-on. Tu es déjà fiché en intervenant ici : ce dont nous te remercions.
      Ce convoi d’autres violeurs, voleurs, assassin et pilleurs, est-ce ce dont l’Est a besoin ?
      Tu connais la vérité : le plus grand ennemi du congolais, c’est lui-même ! Nos choix nous tuent.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :