Notre équipe


Qui participe au projet 2014 ?

Personne, si ce n’est que nous, voici bientôt 21 ans ? Deux compatriotes étaient avec nous au début. Nous avons résolu qu’ils quittent le projet, faute de n’être en mesure de garantir leur sécurité dans un pays de fauves.

Pourquoi se battre seul politiquement ?

Parce que notre éducation de base est cette de la fidélité et de la conviction de droite, pendant que le cœur du congolais est traditionnellement à gauche. Ou alors, selon certains, parce que les pointes de nos auriculaires sont au-dessus des limites des phalangines et phalangettes de nos annulaires ! Il faut du temps, beaucoup de temps, d’autant plus que le peuple congolais vis dans une oppression politique et spirituelle sans nom…

Pourquoi ne pas rejoindre les proches politiques ?

Nous défendons l’unité nationale. Et dans ce sens, nos adversaires politiques n’ont jamais été pour nous des ennemis. Ils le savent et travaillent avec. Une rencontre avec la 3ème Force de M. Mukamba a été une expérience enrichissante. Le travail mené avec la 3ème Voie de M. Mfumutoto a permis d’éviter au pays quelques fâcheuses expériences sans que nos compatriotes – distraits – ne s’en rendent compte. Avec la RDC-Libre, présidée par M. Muya, bien des maux sont éviter à certains congolais qui ne le découvrirons que plus tard… Le travail abattu avec M. Alula est minimisé par plusieurs. Cependant, il viendra un jour où les congolais découvrirons les dérapage que nous permettons au pays d’éviter jusqu’au moment où ces lignes- ci sont rédigées… Les politiciens dans l’ombre jouent des rôles non négligeables ! Leurs récompenses ou châtiments sont réservés dans le royaume qui lui n’aura pas de fin…

Le projet 2014 est-il vraiment ouvert aux congolais ou plutôt un ordre mystique fermé, reservé à des initiés bien caché aux congolais ?

C’est un peu les deux, quand on regarde aux faits, aussi étonnant que cela puisse paraître, pour certains ! Le projet étant chrétien, démocratique et capitaliste, nous devrions vite comprendre la dualité. Oui : le projet 2014 est ouvert à tous les congolais qui voudraient rédiger, en ligne, un projet de société qui soit le plus complet et le plus démocratique ! Oui : le travail dans le projet 2014 est celui d’hommes nés de nouveau, prêts à pondre 50 pages de proposition par trimestre… C’est pour beaucoup, malheureusement, comme un travail réservés aux élus de fait.

Les païens, les non-chrétiens, les dictateurs et les non-capitalistes peuvent-ils participer au projet 2014 ?

Certainement ! Tant qu’ils le peuvent pour un projet qui restera chrétien, démocratique et capitaliste. Nous l’avons conçu ainsi !

Si nous venions à mourir, qui poursuivra un projet qui n’intéresse aucun congolais à peu de chose près ?

Notre conviction, notre proposition, ne doit pas être ni devenir une dictature. Elle doit rester ce qu’elle est : une œuvre citoyenne, qui se doit de mourir, si elle ne rencontre pas un terreau fertile pour elle comme cela l’est aujourd’hui.

Publié par Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

Développement personnel holistique ; développement communautaire, national et planétaire démocratique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :