Ce que croit un Congolais…


Transmis ici tel que reçu sur WhatsApp.

FLASH !!! FLASH !!! FLASH !!!
CECI EST UN MESSAGE TRÈS IMPORTANT POUR NOUS CONGOLAIS.

L’évêque Mukuna ainsi que le cardinal Ambongo tirent la sonnette d’alarme pour réveiller le congolais distrait et non organisé contrairement aux autres peuples.
Ceux qui nous font mal à la tête, les Tutsis sont très organisés, pas comme nous, et vous verrez que leur cause va être très médiatisée plus que nos millions des morts qui périssent chaque jour à l’Est. Nous sommes encore une fois très distraits. Nous nous combattons entre-Nous pendant qu’eux préparent l’opinion internationale. Avec certains “compatriotes” aigris des dernières élections, et leurs officiers et militaires infiltrés, ils vont déclencher une guerre à l’Est pour se “protéger” et déclareront la sécession du Kivu qui signera des accords de coopération militaire et économique avec le Rwanda. Les États-Unis et la France vont pousser l’ONU à reconnaître le nouvel État. Et nos politiciens qui se bagarrent aujourd’hui ouvriront les yeux avec retard. Beaucoup des politiciens “congolais” aujourd’hui à la tête des institutions, armée, ministères, rejoindront le nouvel État pour en devenir des dirigeants. Beaucoup d’armes et équipements militaires sont envoyés à l’Est, laissant le reste de la République à découvert, et bien ces mêmes armes seront la propriété du nouvel État du Kivu. Le Soudan du Sud servira de jurisprudence, on vous dira que c’est le seul moyen d’arrêter les tueries à l’Est. Le message des “Banyamurenge” circule déjà dans les sphères diplomatiques de Washington. Nous fréquentons ces sphères et constatons un élan de sympathie de la communauté internationale pour eux. On a jamais parlé de genocides pour les millions des morts congolais. Mais dans les chancelleries et institutions des droits de l’homme, on parle déjà de prévenir un genocide qui se prépare contre les “Banyamulenge”. Des compatriotes congolais du grand Kivu sont payés et utilisés pour lancer des messages de haine et menaces des tueries contre les “Banyamulenge”. Certains groupes Mai-Mai sont utilisés à leur insu par leurs chefs, rémunérés par les “Banyamulenge” pour tuer des pauvres “Banyamulenge ” sacrifiés pour la cause (On ne fait pas des omelettes sans casser des œufs) . Ces “massacres” que certains “combattants résistants” applaudissent, aident les planificateurs de cette prochaine sécession du grand Kivu à établir leur revendications de se protéger contre une certaine extermination de la “tribu Banyamulenge”.
Nous devons faire très attention, le plan pour découper la RDC est déjà en pleine réalisation et nous, nous dormons, nous nous insultons, nous courrons vers nos intérêts politiques et financiers qui en découlent. Ces gens sont très organisés, ils ont ouvert un compte dans les paradis fiscaux, des grandes multinationales leurs versent des millions comme subsides, certains pays occidentaux les soutiennent financièrement, ils font le commerce de coltan, cassiterites, or, diamants, lithium, café. Ils ont des capacités financières plus élevées que le budget de la RDC. Le lithium, le coltan et la cassiterite sont en train de remplacer le pétrole dans la technologie mécanique et informatique actuellement, celui qui les aura, contrôlera le monde, d’où l’importance stratégique du Kivu sur l’échiquier mondial. Dans les chancelleries à Washington, on pense que les dirigeants de la RDC sont très volatiles, ne savent pas respecter les accords qu’ils signent, en bref, ils ne sont pas dignes de confiance et sont très corruptibles. Tout le monde pense que le Rwanda en général et le Tutsi en particulier est beaucoup plus sérieux. Remarquez que nos marches et manifestations n’ont jamais été couvertes par la grande presse internationale suivie par des millions et n’ont jamais créé un grand impact dans l’opinion internationale. Vous verrez que la prochaine marche des “Banyamulenge “ va être très bien couverte. Ressaisissons-nous, il y’a toujours moyen de contrer ces plans.

  1. Nous unir et parler à l’unisson en tant que vrais Congolais qui protègent l’intégrité du territoire national. Oublions les frustrations des dernières élections, la priorité étant l’unité de la parole partout où nous allons.
  2. N’offrons plus nos médias en ligne aux “vendus” qui incitent au massacre des “Banyamulenge”, cela profite à nos ennemis, nous leurs offrons des preuves qui soutiennent leurs réclamations.
  3. Faisons comme eux, des contre-manifestations pour exposer leurs plans. Oublions d’être FCC, CASH, LAMUKA, etc, soyons d’abord congolais pour protéger notre patrimoine commun. On veut nous voler la partie la plus riche du pays actuellement.
  4. Que les dirigeants se retrouvent, maintenant, car les ennemis accélèrent le processus depuis le voyage de Félix en Russie. La Russie qui est au courant de ce plan veut le faire échouer. Vous avez remarqué que Trump n’a jamais reçu Félix, tandis que Poutine l’a fait. C’est parce que Trump ne veut pas montrer à la face du monde qu’il pourrait soutenir la RDC dans ce qui se prépare.
  5. Fermons nos frontières à la sortie des minerais bruts vers les pays frontaliers. Nos propres minerais financent la prochaine sécession du grand Kivu en gestation.
  6. Restons unis en cette période très critique que traverse notre pays.
    Que Dieu bénisse et protège la Rdcongo notre chère patrie.

BANDEKO BA CONGOLAIS, TO FUNGOLA MISU !
Partageons ce message dans tous les réseaux sociaux pour dénoncer ce plan.

Publié par Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :