Retour de Lubanga en Ituri ?

Regardez bien cette photo. Vous comprendrez vite que l’histoire de l’Ituri ou de Djugu, ne soit pas encore « faite ».
Pour ma part, n’ayant aucune relation avec Thomas Lubanga, depuis la génèse de l’UPC jusque ce jour, mais avec quelques tenors de ce parti, je puis vous assurer que nous dormons.
La paix en Ituri passe par le réglement propre du conflit hema/lendu et alliés.
Or, sur ce point-là, les ituriens passent jusqu’ici outre nos propositions.
En 1994, nous proposions une équipe de 7 ituriens pour prendre à bras le corps cette question pour nous éviter la visite satanique de la MONUC et des français.
Avec l’avènement de la MONUSCO, nous annoncions la mort des peuples de l’Ituri et des Kivu. Tout le monde prit à la légère nos avertissements, nos cris. Aujourd’hui, moins de dix personnes, y compris des Mai-Mai et de l’UPC nous ont déjà dit leurs excuses pour ne nous avoir pas suivi.
Notre proposition est claire :

  • le problème iturien est soluble très rapidement et efficacement par les ituriens eux-mêmes, à la conditions de commencer par chasser de notre province les étrangers à notre provrince – congolais et non congolais – qui viennent nous piller, nous diviser, nous spolier et nous décimer ;
  • la mise en place d’une équipe de sages ituriens qui réunissent tous les protagonistes, pour les écouter sur les fonds de leurs griefs les uns contre les autres et pour les départager sur une base fraternelle, dans le cadre d’une allience qui renforce l’alliance nilo-soudanaise qui fonctionne très biens entre les alurs et leurs batane par exemple, ou encore entre les nande et leurs bayomba par exemple ;
  • l’éducation de tous nos enfants dans le respect d’un respect strict de cette nouvelle alliance, qui ne sera en réaliaté qu’une alliance élargie d’une alliance déjà existante et productive sur le terrain congolais.
    Ceux qui ne nous comprennent pas sont ceux qui sont emportés par des rancunes suicidaires. Qui ne sait pas que les alurs sur des terres lendus à l’origine ? Pourquoi les lendu et les hema doivent-ils se détester plus que les lendu et les alur ne se détestent ? Que s’est-il passé pour que lendu est hema ne veuille pas enterrer leurs haches de guerre ? Pourquoi le tampon alur se fait-il aujourd’hui pendre dans le piège des ses alliés naturelles hema ? D’où vient-il que bira et nande se retrouve complices des lendu à plusieurs occasions – prédentument ou faussement ? Où en sommes nous avec cette évolution plus récente de l’expension des inimitiés ? Y a-t-il des explications et des solutions élégantes et moins onéreuses à tout cela ?
    Notre réponse, dans le cadre de nos travaux du projet 2014 sont que oui ; à une condition toutefois : rejeter l’ingérence de la République dans cette affaire dont nous ituriens connaissons bien les tenants et les aboutissants et donc où nous sommes les mieux à même d’apporter, de trouver des solutions.
    Si Lubanga revient en Ituri, je ne crois pas qu’il restera tranquille. Notre sentiment est qu’il se mobilisera à défendre ses convictions ; souhaitons-le, sans esprit de revanche.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.