Incapables de nous libérer…

Les activités socio-économiques sont paralysées ce lundi 30 septembre 2019 dans la cité de Durba. Les écoles, magasins, boutiques, officines pharmaceutiques, agences de transport en commun n’ont pas ouvert sur demande de la société civile qui a décrété deux jours de grève générale pour ainsi protester à l’insécurité grandissante qui s’observe dans la cité.

Pour le seul mois de septembre, une dizaine de maisons ont été investies par des bandits armés et deux personnes ont été tuées, rapporte la société civile.

« Trop c’est trop. C’est inconcevable que les gens meurent, perdent leurs biens au quotidien et que les services de sécurité nous parlent toujours des inconnus. S’ils ont failli à leur mission, ils doivent nous le dire clairement. Nous espérons que ces deux journées ville morte les interpelleront pour une solution urgente », a déclaré à ACTUALITE.CD Jean Sefa, coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise locale dans la province de Haut-Uele.

Jusqu’à 15H00 locales, plusieurs activités étaient fermées alors que les autorités ont appelé la population à vaquer à ses occupations.

Héritier Mungumiyo

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.