La presse kinoise…

D’un certain Patient de WhatsApp

Revue de presse du mercredi 14 août 2019
Les journaux parus mercredi 14 août à Kinshasa expliquent la clé de répartition que Joseph Kabila a trouvée pour partager les 42 postes ministériels aux regroupements de sa plate-forme politique, le FCC.
« Initialement prévu à 10 députés, le seuil [pour qu’un regroupement puisse être représenté dans le gouvernement] a été réduit à 8 pour raison de solidarité. Ainsi donc, a droit à un ministère le regroupement qui a au moins 8 députés. Pour le poste de vice-ministre, le seuil a été réduit à 4 députés contre 6 initialement prévu », révèle
Mediacongo.net , qui rend compte de la réunion présidée par Joseph Kabila mardi à Kingakati avec les chefs des regroupements, les candidats ministres du Front commun pour le Congo (FCC).
Dans cette répartition, précise 7sur7.cd , le PPRD, qui a 118 députés, aura 11 ministres et 3 vice-ministres. « L’ancien président Joseph Kabila Kabange, en sa qualité d’autorité morale du FCC, a droit à 10% de postes ministériels sur les 42 réservés à cette plateforme de la coalition gouvernementale. Donc quatre postes dont deux des ministres et deux des vice-ministres. À en croire cette source proche du FCC, le sénateur à vie a droit au ministère de la Décentralisation et au ministère de la Coopération. Les deux vice-ministères qui lui ont été attribués n’ont pas été révélés », poursuit le portail.
Enfin, « Kabila met tout le monde d’accord », salue L’Avenir , indiquant qu’au cours de cette réunion de Kingakati, « l’ex-chef d’Etat doit avoir aplani toutes les divergences nées de la répartition des postes ministériels entre membres du Front commun pour le Congo. »
A cette occasion, renchérit La Tempête des Tropiques , Joseph Kabila aurait aussi «instruit ceux des membres de sa plate-forme politique qui seront désignés ministres au sein du gouvernement de la République de faire preuve d’abnégation, en servant le pays, au lieu de se servir eux-mêmes, tout au long de l’exercice de leurs fonctions ministérielles».
La Prospérité parle de Noël Tshiani, Docteur en sciences économiques et concepteur du Plan Marshall pour la reconstruction de la RDC, qui souhaite, de vive voix, «que le gouvernement à venir soit inclusif et représentatif, et tienne compte non seulement des vainqueurs, mais aussi et surtout, des vaincus qui ont de bonnes idées pour l’émergence de la RDC».
De son côté, l’éditorialiste de Forum des As
note qu’«en attendant la délibération du « Prof Fatshi », tout le monde ou presque en est réduit à la spéculation. Sevrés de maroquins et de privilèges qui vont avec, les ministres de carrière n’en finissent pas de se perdre en conjectures sur la sauce à laquelle ils seront mangés. Félix Tshisekedi ayant manifesté son peu d’inclination à prendre les mêmes et à…recommencer ».
La décision finale revient à Felix Tshisekedi. « Lui qui a pris l’affaire en délibéré. Seul devant sa conscience. Un bémol. Coalition oblige, le chef de l’Etat partagera certains pans de sa délibération avec le patron de fait de la Majorité parlementaire qui se trouve être son… prédécesseur. Encore une variante de l’exception rd congolaise », conclut le journal.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.