Déplacement de Tshisekedi, ombrage à Fayulu ?

Visite du Président Félix Tshisekedi Tshilombo à Washington DC.
Voici les programmes.

Lundi :

Partir pour le Sénégal. Passer la nuit au Sénégal et prendre un vol direct du Sénégal pour Wasington DC, mardi sur un airbus 380.

Mercredi :

rencontre avec le secrétaire à l’énergie Rick perry.

Déjeuner avec Peter Pham au département d’Etat.

Rencontre avec le secrétaire d’État Pompeo.

Réception du mercredi soir avec la chambre de commerce.

Jeudi :

Réunions avec les dirigeants du Congrès et le monde des affaires.

Événement avec Nancy Pelosi et les membres du caucus noir du Congrès (Karen Bass).

Vendredi :

Maison Blanche.

Rencontre avec le conseiller à la sécurité nationale : John Bolton.

Rencontre avec le président des États-Unis d’Amérique.

Samedi :

Réception pour la communauté congolaise locale.

Merci.

Patrick Masoya.


La personnalité de notre Président ressort.

Tshisekedi voit ses concitoyens en dernier lieu, il prend les places de ses ministres – du moins d’après le texte ci-dessus, il nous laisse dans l’ignorance de ce qu’il dira à Trump sur notre sort, il veut savoir comment tirer le premier, avant Kabila ; et enfin, il attend probablement re-occidentaliser la gouvernance du Congo.

Selon nous, ce sont ces deux derniers points qui lui feront prendre le dessus sur son opposant politique : Martin Fayulu qui perd du temps en prenant des détours, qui rejette, hâtivement, nos conseils.

Or, pour nous aider à gagner, nous, opposition au régime puchisme tshisekedien, Fayulu devrait, à notre avis : primo, maintriser les résultats électoraux et leurs fournisseurs ;

secundo, étoffer notre projet de société, pour en faire une alternative aux projets esclavagistes de nos concurrents ;

tertio, rapidement grapiller des partenaires d’exécution et de financement, sûrs et pesants, en RDC d’abord et en Occident ensuite pour boucler la boucle.

Le peuple, qui vivrait ces choses, n’aurait pas d’autre choix que de rejeter, avec force et détermination, le nouvel imposteur.

Au regard de la difficulté qu’a Lamuka à mobiliser et communiquer avec toute l’oppostion, j’invite les congolais à nous rejoindre dans la plateforme multidoctrinale qu’est Kongo Ya Sika, pour conjurer la politique des coups d’État et des satanistes du Congo.

Avec Dieu, nous vaincrons ; sans lui, nous perdons !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.