Opposition, États-Unis d’Amérique…

Omer Nsongo die Elema est visiblement pessimiste comme nous.

Opposition de misère ;

États-Unis d’Amérique dépassés par les événements.


[6/28, 09:45] Nsongo die Elema Omer: Sur http://www.congo30juin.com BIENTÔT :
Avant-titre : Au-delà de la lettre ouverte adressée au Président de la République

Titre : Katumbi privé de la solidarité de l’Opposition parlementaire !

Résumé :

  • Sur 620 parlementaires dont 500 députés nationaux et 120 sénateurs au nombre desquels plus ou moins 150 Opposants, à peine le tiers s’est exprimé en faveur du candidat d’Ensemble à la présidentielle !
  • Vraisemblablement, les Opposants membres des Groupes parlementaires Udps et Alliés, Mlc et Alliés et Unc et Alliés se sont abstenus de joindre leurs voix à celles des Katumbistes.

  • Preuve, si besoin est, des fissures dans l’édifice Opposition radicale.

  • A observer d’ailleurs la faible mobilisation des Katumbistes à la Cour de cassation (ex-Cour suprême de justice) mercredi 27 juin 2018, les « parrains occidentaux » sont bien obligés de réaliser le poids réel de leur « filleul ».

Chronique d’Omer Nsongo die Lema à lire BIENTÔT dans http://www.congo30juin.com
@omernsongo
E-mail : omernsongo@gmail.com
Facebook : Omer Nsongo


[6/28, 17:23] Nsongo die Elema Omer: Cohen va de maladresse en maladresse : il s’octroie la responsabilité d’avoir fait libérer de la Cpi Bemba qu’il présente non seulement en leader des Anamongo – tribu majoritaire représentant plus de 60 % des Congolais (ce qui est faux) – mais en plus de résistant à l’invasion rwandaise, concluant que l’homme n’a jamais été chef rebelle (ce qui est également faux).

Et voilà maintenant, il enjoint le Président Kabila d’instruire la Cour suprême de justice (Cour de cassation) « pour mettre un terme à ce qui apparaît au monde entier comme une instrumentation judiciaire » !

Au fait, il plaide pour Moïse Katumbi.

C’est comme si un ambassadeur honoraire de France sollicitait du Président Donald Trump une intervention auprès de la Cour suprême américaine en faveur d’un américain ayant maille à partir avec la justice de son pays !

On imagine bien l’ampleur du scandale.

Ce genre d’initiatives décrédibilise plutôt les Congolais dont Herman Cohen fait en définitive des obligés ! Car aucun esprit rationnel ne comprendra que c’est pour des raisons purement humanitaires que l’ex-sous secrétaire d’État américain agit ainsi.

Pendant qu’on y est, on devrait bien se demander pourquoi des trois cas emblématiques (Katumbi, Diomi et Mbuyambo), la Cenco et Herman Cohen ne se préoccupent que du premier et abandonnent les seconds à leur propre sort !

Omer Nsongo

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s