Nom et action…

[5/8, 15:33] Dieudonné Prince Agoumousse: QUI EST Sa Majesté DIEUDONNE PRINCE AGOUMOUSSE POUR LES CONGOLAIS?

Il est né à BOKUNGU, le chef lieu de la chefferie Mbanza-Kungu réduit en groupement KUNGU. Secteur Songo, Territoire KUNGU, Provence du Sud-Ubangi, la Région de grand Équateur.

Parlons de son nom :

  • Dieudonné a été pour une raison très importante, la maman ayant perdu 4 enfants (nouveaux nés) et cette enfant aura le nom de : Dieu à donné qui sera transcrit Dieudonné.

L’enfant de la providence pour une femme meurtrie des années à l’attente d’un enfant vivant.

  • Prince a marqué la dignité de cet enfant qui possède une souveraineté en titre ou de celui qui est d’une tribu souveraine, lorsque le mot Prince lui a été pour désigner le futur souverain qui commandera dans le lieu où l’on parle.

C’est-à-dire le futur « premier des Citoyens de son tribut ».

En tant que petit-fils de souverain, il est né Prince de la tribu Mbanza de l’Oubangui.

  • Agoumousse signifie en la langue Mbanza phonétiquement « AGUMU- SÊKÊSË » qui veut dire : bâtissons notre terre (pays), le nom Agumuse est francisé en AGOUMOUSSE pour une bonne prononciation.
  • Demandhe signifie en langue Mbanza phonétiquement « ANDHE-LEMAA-NDHE » qui veut dire : tout est mauvais que chez les imbéciles, qui est écrit en DEMANDHE pour une bonne sonorité.

  • Wizamo est un nom Ngwaka qui signifie : le peuple du foret.

  • Koumougo signifie en langue Ngwaka phonétiquement « GBALALE KUMUGO » qui veut dire : la descendance survivra, transcrit en françisant KOUMOUGO.

  • ZWA DOKONA SOGBA TIATI, signifie en langue Ngwandi, qui pourra ramasse les graines de sésames tomber sur le sol.

Le Prince a été intronisé par ses nobles avec la désignation coutumière de la famille régnant et de son grand père le Roi en 1984.

Le Prince va rejoindre sa maman qui résidait à Dongo/Oubangui et là sa première rentré scolaire à l’école protestante du quartier Munzombo à Dongo/oubangui.

Il est à noté que sa première de classe était une église protestante, il passera avec brio jusqu’en 3 eme primaire chez Madame Denambili Manzanga.

Lors de la visité de son grand père le Roi Azumandenya à Dongo/Oubangui, le Prince va décider de repartir avec son grand père à Kungu.

Dès son arrivé à Kungu inscrit dans une école Catholique au lieu d’une école protestante en plus rétrogradé en deuxième, la classe de maître Mwenye, raison donné par son oncle : le Prince était encore trop petit.

Il passera comme premier en troisième année dans la classe de maître Akambabi Ekotakota, là il va brille comme le meilleur élève en troisième toujours premier de la classe.

Le prince va encore quitter Kungu pour Gosuma à la demande de sa maman qui y est aménagé dans la nouvelle plantation de Gosuma.

Le Prince va intégrer la nouvelle catholique Mbanga de Gosuma en classe de quatrième première promotion, la classe de maître Masamba Loyeye.

Il trouvera des collègues comme :

Mathieu Koba Gbebigo, Mopoki Loyeye, Manzangu Mandakpali, Mlle Apelembi Ambunga, Mlle Ebubu, Bedi, Kpele Mopuku, Mlle Sekele, Mlle Kobele, Mlle Yowala, Singa, les Ambase frères, Anzanda Manzeka, Mongwa, Ngangabila Malasi, Zama de Bobeyi, Gbogboso Mbasho et Kite sans oublier les oubliés.

Le Prince passera avec brio en 5 eme toujours la première promotion en suit 6 eme dans la classe de maître Penze (mosekeleke dit moseke).

Gosuma va organise une grande fête pour la fin des études de sa première promotion en présence de PDG Kalonzi, et les responsable de la plantation sans oublier le directeur des écoles Mbenga, Monsieur Ebenya Loyeye.

Le Prince va s’inscrire au cycle d’orientation (CO) institut Ekonda de Dongo/Oubangui, là il trouvera le prof comme monsieur Ekoto Eboniboni etc.

Le Prince était un élève connu comme récalcitrant par son esprit de résistant, il va quitter Dongo/Oubangui pour le CO de Kungu en 2 eme année qu’il va avoir son certificat avec brio.

Le Prince décidera de quitte sont territoire et son pays pour d’autres cieux contre la volonté de sa famille et de sa maman, en etant fils unique de sa maman, son courage le poussera de marché de Kungu à Gosuma à pieds et de Dongo/Oubangui à Gemena à pieds.

Il est à noté que : le courage et l’esprit de résistance du Prince lui ont permis de cultiver son champ et son aquaculture.

Qui lui permettait de contribuer aux frais scolaire, après tout ceci et son intronisation, le Prince va quitter le Congo (ZaÏre) pour poursuivre ses études à l’étranger en 1984…

Signé: Mbanza-land & Friends
[5/10, 09:26] Paluku-Atoka Uwekomu: Merci pour le mystère du nom dévoilé. Il nous faut réaliser ce voeux de ceux qui t’ont donner ce nom par amour pour pour ta terre natale.
Si chacun fait cela, le Congo sera délivré le même jour.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s