Pourquoi cet échec ?

L’opposition est en train de perdre au Congo, quoi qu’on dise, sous les regards réjouis des hommes fiers de Kabila.  On observe cependant des fissures apparaître dans le système.  La division naît au sein de la police et de l’armée.  La MONUSCO commence à avoir peur d’être mise à la porte de force par la population en colère.  L’heure devrait être au bilan-correction des actions du 19/12/2016, mais très peu y pense dans une vision stratégique.

Pourquoi cet échec ?  Que faire pour corriger le tir ?  Quelle participation peut encore offrir la diaspora et les congolais de l’intérieur à la lutte contre l’imposture ?  Que proposons-nous de neuf, dans le cadre du Projet 2014.

[20:34, 12/19/2016] Kambale Kaisavira: RDC: KINSHASA LE 19 12 2016 KABILA YEBELA CHANTÉ PAR LE ÉTUDIANTS DE L’UNIKIN 360pwww.youtube.com
[20:34, 12/19/2016] Kambale Kaisavira: https://youtu.be/gkf8RWIhrX0
[21:24, 12/19/2016] Kambale Kaisavira: #ByeByeKabila La situation à Lubumbashi dégénère le tunnel reliant la ville de Lubumbashi et le Quartier Bel air serait en feu
[23:10, 12/19/2016] Kambale Kaisavira: Flash.

Concert des sifflets, couvercle des marmites, cris (akeyi, akeyi … mandat esili …) actuellement à Kin.
[19:35, 12/20/2016] Kambale Kaisavira: Match ebandi kobaluka MONUSCO accompagne la population Kabila yebela. Partagez la page et aimez svp
La police tire contre la police a Kintambo.les forces de l’ordre commencent a changer des camps,d’autres se dirigent vers la RTNC.les diplomats se reunissent en Urgence pour faire le constat de la vacance du pouvoir.Gouvernement de Badibanga non reconnu.Tshisekedi a lancé l’appel a la Nation de se prendre en charge,Joseph Kabila est sous haute trahison,et n’est plus président de la Republique.la révolution en marche. 0:45
[19:45, 12/20/2016] Kambale Kaisavira: Human rights watch a mis un numero special pour denoncer les violations de droit de l’homme. Tel:+19172130939.
Veuillez passer le message a nos freres et soeurs
[19:52, 12/20/2016] Kambale Kaisavira: DISCOURS DE TSHISEKEDI

En ce jour du 20 Décembre 2016 , Mr Joseph Kabila a donc épuisé son segond et dernier mandat à la tête de la RDC. IL a perdu sa légalité et sa légitimité à tête du pays eu égard des dispositions de l’article 5 alinéa 1 , article 70 alinéa 1 et article 220 alinéa 1 de la constitution ainsi que les normes les plus élémentaires de tous régime démocratique.

En dépit de tous nos efforts pour trouver par un dialogue inclusif un compromis politique pouvant nous permettre de régenter de manière concensuelle cette période de crise afin de permettre à la nation d’aller dans le délai le plus bref possible aux élections, Mr Kabila a décidé de demeurer néanmoins au pouvoir par défis.

De force et de constater que Mr Kabila sera ainsi coupable de parjure ayant commis une violation intentionnelle de la constitution de la république constitutive de la haute trahison.

Par conséquence à partir du 20 décembre 2016 , Mr Kabila ne pourra plus engagé la RDC quant à l’extérieur et à l’intérieur du pays. C’est pourquoi je lance un appel solennel d’abord au peuple congolais à ne pas reconnaître l’autorité du reste illégal et illégitime de Joseph Kabila et à résister pacifiquement au coup d’état qui est ainsi accompli avec la bénédiction de la cour constutionnelle, aux partenaires extérieurs ainsi qu’à la communauté internationale à ne plus traiter avec Mr Joseph Kabila au nom de la RDC.

Soucieux de donner aux ultimes négociations en cours sous la médiation de la CENCO, j’autorise à la délégation de rassemblement à poursuuvre les travaux selon le calendrier fixé selon les évêques. Car à l’issue de ces assises un compromis sera trouvé pour la gestion du pays pendant la période de transition.

A toute fin utile, j’invite notre peuple à rester toujours vigilant et mobilisé et prêt à répondre massivement aux actions pacifique que le rassemblement pourra unitier conformément à l’article 64 et aux lois de la RDC pour mettre fin à la forfaiture et à la trahison perpétrer par Joseph Kabila.

VIVE LA RDC, JE VOUS REMERCIE.✌ ÉTIENNE TSHISEKEDI
[11:25, 12/21/2016] Kambale Kaisavira: Human Rights Watch a maintenant confirmé qu’au moins 26 personnes ont été tués par les forces de sécurité lors des manifestations aujourd’hui à Kinshasa, Lubumbashi, Matadi et Boma. Nous continuons à vérifier d’autres allégations crédibles. https://twitter.com/ida_sawyer/status/811337951284264960
[11:38, 12/21/2016] Kambale Kaisavira: Cette analyse de Monsieur Kaveh Hammersmith me paraît logique :

Primo : les deux Kivu sont convoités par le régime de Kigali. En effet, la démographie suicidaire du Rwanda – idem pour le Burundi voisin – annihile toute politique de développement. Concrètement, cela signifie que la majorité de la population restera pauvre et rurale. Deuxio : ce qui se passe dans l’Est du Congo depuis 1996 n’est ni plus ni moins qu’un nettoyage ethnique dans lequel les populations congolaises de souche sont atrocement violentées, violées, massacrées, chassées de leurs terres ancestrales par la ribambelle de rebellions tutsies pilotées par Kigali. On parle d’au minimum 3 millions de morts. Les zones dépeuplées sont aussitôt occupées par des populations en provenance du Rwanda au vu et au su de la Monusco, des autorités de Kinshasa. Les pauvres paysans congolais ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour protéger leurs communautés, leurs terres et leurs richesses. A noter que les deux Kivu sont la région du Congo où la pression démographique sur les terres est la plus forte de RDC. Tertio : le sous-sol des Kivu regorge d’importantes ressources (tantale, niobium, méthane, pétrole, cobalt, or, tungstène, étain) qui intéressent les firmes occidentales, chinoises etc. Quarto : la Belgique en tant que puissance tutélaire sur le « Ruanda-Urundi » avait exporté dans les années 1930 à travers la MIB (Mission d’Immigration des Banyrwanda) – et de manière illégale – des populations du Rwanda vers le Kivu (vide d’hommes) et en y donnant des terres congolaises et en y créant des chefferies artificielles au bénéfice de ces nouveaux venus. C’est ce qui explique la surreprésentation de ces populations rwandophones dans le Masisi et Rutshuru par exemple. Et que ces populations – du fait d’une démographie galopante – ont largement débordé des zones qui leur furent attribuées par l’autorité belge et empiètent sur les zones des populations congolaises de souche. En somme, une bombe à retardement. Quinto : les Kivu ont servi de refuge aux Rwandais, Burundais qui fuyaient l’agitation politique (génocide) de leurs pays depuis la fin des années 1950, rejoint également par de nombreux de leurs compatriotes qui entrèrent et continuent d’entrer de manière frauduleuse du fait de l’absence d’un Etat congolais. Sexto : le Congo Kinshasa paie la facture du génocide de 1994 au Rwanda alors qu’il n’a rien avoir dans les problèmes de vivre ensemble des Hutus et des Tutsis. Et puis, l’appareil administratif, sécuritaire et militaire de la RDC est massivement infiltré par des Rwandais à commencer par l’imposteur qui sert de président à ce pays. Infiltration cautionnée par la Communauté internationale qui exigea très souvent de négocier et d’intégrer les « rebelles » [Rwandais] dans la vie politique et militaire du Congo. Ces individusont tissé un réseau de prédation et d’évaporation des recettes en lien avec le « Congo Desk » de l’armée rwandaise çàd le régime de Kigali.Pauvre Congo. Toutefois, j’entretiens l’espoir de voir la jeunesse de ce magnifique pays faire son grand soir afin de poser les jalons d’un Etat de droit qui n’a jamais existé depuis 1885, un Etat soucieux du bien être de sa population d’abord.
[20:14, 12/21/2016] Kambale Kaisavira: 20 jeunes de la LUCHA arrêtés à Goma en plein action #ByebyeKabila:

1. Oswald kulimushi
2. André batundi
3. Rodrigue kyamwami
4. Alvin bendera
5. Gloire mwanzavalere
6. Amitié muhindo
7. William bahati
8. Pascal muhindo
9. Hercule biringetse
10. Paulin mahamba
11. Patrick djuma
12. Shimi bahati
13. Mubalama kitungu
14. Rebecca kabuo
15. Parfait muhani
16. Luc nkulula
17. Juvin kombi
18. Claudia chuma
19. Espoir Muyisa
20. Antipas Mumbere
[20:24, 12/21/2016] Kambale Kaisavira: Images d’arrestation des membres de la lucha

Notre analyse et synthèse à chaud
[10:46, 12/22/2016] +32 486 74 17 04:

1. Où en sommes-nous avec tout cela, Kambale ?
2. C’est encore Kabila qui garde le dessus, pour l’instant et les policiers continuent à le soutenir : pourquoi ?
3. Nous, congolais de la diaspora, comment pouvons-nous soutenir les nôtres plus efficacement ?
Nos réponses sont claires et demeurent :
1. Kabila continue à tuer, à brimer, à brutaliser et probablement à empoisonner : impunément et sciemment.  Il continue à présider aux destinées du Congo par défi, pour se conserver en vie et maître de la situation.
2. Parce que nous ne préparons pas nos offensives : qu’elles soient politiques ou psycho-sociales.  Nous n’avons toujours pas encore un projet de société clair et accepté de tous les congolais.  L’opposition est aussi médiocre que le pouvoir.  La population est très insuffisamment instruite et unie.
3. Organiser les « troupes » :
– inviter la population à soutenir plutôt des actions politiques en se mettant derrière les leaders qui initierons des actions judiciaires, diplomatiques contre les dictateurs et leurs sbires.  Abandonner les marches, les sit-ins, les lettres ouvertes, les pétitions et autres, qui resterons improductifs, tant que nous seront sous une dictature cruelle, au profit des actions judiciaires à tous les niveaux : national, africain, international.
– Financer ces interventions à fond jusqu’à l’établissement d’un état de droit.
– Engager la classe politique à préparer le changement qu’il faudra opérer après la disqualification du régime josephiste : organisation sociale, administrative, politique, économique, industrielle, commerciale, culturelle, etc. Pour ne pas avoir encore une fois de mauvaises surprises.  Recommander aux partis politiques de soutenir l’initiative et de s’organiser en plateforme ou de fusionner autour d’idéologies claires et pertinentes.
– Soutenir entrepreneuriat dans les villages pour permettre au congolais de maîtriser le capital – compris dans son sens large – et d’être en mesure de contrer et dissuader les velléités dictatoriales du pouvoir et de l’opposition.
– Traiter soigneusement le changement hypocrite d’attitude de la MONUSCO en l’invitant formellement à quitter le pays, tout comme tous les autres occupants qui se sont invités au Congo.
– Favoriser un retour intelligent et programmer de la crème dans le pays avec des missions précises et évaluées.
– Avoir une œil bien ouvert sur les conditions sanitaires et éducationnelles de toute la population et non plus des enfants seulement.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s