Normalisons…

Dans un monde qui se complexifie, beaucoup de documents circulent dans nos administrations, d’ici (Royaume de Belgique) et de là-bas (RDC).  Parmi ces documents se trouvent des formulaires que les administrés doivent remplir.  Des documents qu’ils doivent introduire auprès de l’administration pour accéder à certains services, pour justifier de certains statuts ou pour d’autres raisons qui rivalisent en valeur.  Ces documents posent pourtant trois gros problèmes que nous devrions rapidement résoudre pour accroître le capital bonheur de nos concitoyens, pour améliorer d’avantage les performances de nos administrations.

  1. Les dénominations officielles de certains formulaires n’ont aucun rapport avec les fonctions que jouent ces formulaires dans l’administration ou encore sont trop compliquées pour le citoyen lambda qui n’a pas suivi des études d’administration publique.  Il doit pourtant comprendre ce qu’il rempli et pourquoi l’administration le lui demande !
  2. Quelques formulaires ont de noms de codes.  Ces noms, non-suggestifs quant à la fonction du formulaire, reste cependant faciles à retenir que des noms longs et rébarbatifs pour l’usagers.  Leur généralisation permettrait de simplifier la vie à beaucoup d’usagers des formulaires de l’administration.
  3. Beaucoup de formulaires utilisés dans l’administration ne sont pas normalisés.  Quand bien même ils auraient les mêmes fonctions, leur contenu change parfois en fonction du bureau qui le délivre ou encore en fonction de la région linguistique d’où elles proviennent.  Un petit effort permettrait de mettre tout ce qui est indispensable dans un formulaire de plus en plus précis et de l’élaguer de tout ce qui est superflu ou qui pourrait participer à favoriser les caprices des fonctionnaires zélés, qui abusent des administrés et que l’on arrive pas toujours à gérer efficacement.

D’autres problèmes existent autour de l’utilisation des formulaires par l’administration sur lesquelles nous reviendrons dans nos prochaines publications.

Les problèmes spécifiques aux deux nations seront abordés aussi.  La disparité étant de taille pour deux pays qui voudraient être des partenaires privilégiés.

Pour être clair, nous fournirons plusieurs exemples.

 

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s