Changement le 19/9/2016 ?

RASSEMBLEMENT DES FORCES POLIQUES ET SOCIALES ACQUISES AU CHANGEMENT
DEBOUT CONGOLAIS, L’HEURE A SONNE
Article 73 de la constitution : « le scrutin pour l’élection du Président de la République est convoqué par la CENI 90 jours avant l’expiration du mandat du Président en exercice ».
Peuple congolais, vous êtes invités à descendre massivement au siège de la CENI ce Lundi 19/09/2016 pour un sit-in afin de :
– Exiger la convocation immédiate et sans condition de l’élection Présidentielle dans le
délai constitutionnel
– Dire Non au glissement
– Dire Non au 3e mandat
Itinéraire de la marche :
1. De la station Simba-Entree Président-Tmk vers Signers
2. De Majengo – Station Mutinga- Instigo vers Signers
3. De Katoy – Station Mutinga- Instigo vers Signers
4. De Jolie Hôtel – Rond point Rutshuru vers Siigners
5. A 10h30 de Signers vers la CENI
Pour les Organisateurs

Dynamique de l’opposition : (ECIDé, RCD/KML, PLD, UDECF, DCF/N, PCP et MLC…) UDPS, Adr ,MSR, UNAFEC,UNADEF,ARC,PDC, PND.

———————————————————————-

Pour que cette marche ne soit pas une espèce de masturbation populaire, il faut s’assurer d’une chose : que les parlementaires qui n’y prennent pas part soient désormais considérés comme ennemis de leurs bases respectives qui participeraient.  Que désormais ces parlementaires soient remplacés par d’autres à la base, jusqu’à nouvel ordre.  En vue d’en faire une oeuvre commune, il conviendrait d’inviter tous les congolais qui adhèrent à la stratégie d’organiser des événements similaires dans leur localités respectives.  Ces événements doivent-être massifs, démocratiques, fermes, respectueux des lois en matières d’organisation des manifestations publiques.  Il faut aussi que l’organisation de la sécurité des biens et des personnes, que ni la police ni l’armée ne sauront assurer, en raison de leur inféodation au régime de Kinshasa, soient professionnellement assurée par les manifestants eux-mêmes.  Enfin, sur terre, nous ne sommes pas seuls : ils faut s’associer l’appuis des pays amis, qui sont réellement désireux de voir les congolais libres et prospères.  La pression ne doit pas provenir que de la rue ; il faut qu’elle soit forte au niveau diplomatique.  Il ne coûte rien de prier les pays amis de voler au secours du peuple, si jamais le pouvoir sort ces machines de coercition.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s