Vraie repentance !

C’est bien trop tard, mes chers frères !
Nous vous avons prévenu avec insistance, depuis mai 2011, qu’aller aux élections d’étrangers était trahir la nation. Nous avons trahi, sans état d’âme, croyant bien faire ou préférant prendre un risque non mesuré. Quand Dieu a pris mouche et sanctionne notre péché. Nous qui sommes, à plus de 85%, de ses enfants. Nous nous étonnons et nous croyons qu’à écouter les discussions de ceux qui dialoguent, nous pourrions changer quelque chose à notre destin, à notre condition. Erreur !
La meilleur façon de traiter notre problème est de corriger notre faute ! Nous avons élu des hommes qui sont incapables de porter le pays sur le trône dans notre civilisation du 21ème sciècle. Prenons le courage de les interpeller pour les démettre, démocratiquement, des postes que nous leur avons confiés dans notre étourderie ou dans notre méchanceté innommable. C’est alors, et alors seulement, que notre peuple connaîtra des moments de rafraîchissement. Toute autre initiative est un coup d’épée, hypocrite et insensé, dans l’eau.
En attendant, le verdict de Dieu ne peut être changé. Si nous voyons les choses se passer tel que je le dis, ayons le courage de reconnaître que nous somme un peuple au coup roide au quel Dieu résistera infailliblement, dans la fidélité à sa parole immuable.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s