Difficile procès de Katumbi

Le procès désormais difficile de Moïse Katumbi Chapwe va-t-il continuer ?  Comment se tiendra-t-il ?  Puisque le katangais Katumbi attend rentrer au Congo se faire juger, tout en continuant à clamer son innocence, pendant que les preuves de la méchanceté du régime de Kabila se multiplient, il faut s’attendre à quelques surprises.

Des preuves s’accumuleraient contre le pouvoir…  Tel est en tout cas ce qui pourrait bientôt ressortir des documents tels que la vidéo suivante, visionnée ce jeudi 2 juin 2016.

https://www.youtube.com/watch?v=cMH5Fkr4TxM&feature=youtu.be

D’autres vidéo qui l’ont précédée tendent également à prouver l’inféodation de la police au régime de Kinshasa.  Il ne s’agit pas d’une simple inféodation, d’une simple dépendance, ou d’une simple subordination de cette fonction de protection du peuple.  Il est également question d’une méchanceté au sommet qui dépasserait même le cadre d’une haute trahison.  Il s’agirait ici plutôt d’un véritable crime de lèse-nation.

Comme le président devient de plus en plus impopulaire dans son propre camp ; il faut espérer.  Espérer que très bientôt il soit possible d’entrevoir le dépôt d’une motion de défiance contre le président de la République Démocratique du Congo.  Dans ce cas précis, la communauté internationale, qui le trouve de plus en plus infréquentable, souscrira rapidement, pensons-nous à la solution cours pénale internationale, pour sauver le peuple-otage congolais !

Publié le 2 juin 2016

Dans un document vidéo, datant de mai 2016, transmis par une source au sein des services secrets congolais à la rédaction d’Afrik.com, on voit un homme, muni d’une barre de fer, se rapprocher de la résidence privée de Moïse Katumbi à Lubumbashi afin d’y casser les caméras de sécurité. Dans quel but ? Notre source nous indique qu’« il s’agissait de ne pas reproduire le même schéma que celui de ‘l’affaire de l’hôtel de Pierre Lumbi’ le 24 avril dernier, épisode au cours duquel des agents de l’ANR, qui ont tenté d’introduire de supposées preuves de culpabilité dans la propriété de l’opposant, ont dû faire marche arrière car toute la scène avait été filmée (lire à ce sujet notre article : « RDC : complot contre Katumbi, Didier Reynders piégé ? »). L’ANR en a tiré toutes les leçons cette fois-ci, à l’encontre de Moïse Katumbi. Mais peine perdue, d’autres caméras de vidéosurveillance, disposées à l’intérieur de la résidence de Katumbi, ainsi que des téléphones portables, ont pu tout filmer », indique – document à l’appui – notre source. Dans cette même vidéo, on voit peu après l’individu, dont l’identité n’a pas été révélée, être interpellé par le service de sécurité de Moïse Katumbi avant d’être remis, menotté, à la police. Vérifications faites, l’individu en question a été rapidement relâché sans avoir été mis en examen. « Il a depuis disparu dans la nature. Étrange complaisance ! », s’exclame, énigmatique, notre source.

Commentaire de Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

Un document vidéo datant de quel jour du mois de mai ? Pourquoi ne publier l’information qu’aujourd’hui ? La vidéo montre une barre en bois et non en fer ! Quel intérêt a-t-on, dans l’opposition, à cacher l’identité de l’individu ? Tout tendrait à indiquer que cet individu soit un envoyé du régime… Il y dont lieu de dire que le procès de Katumbi ne sera pas facile : les avocats étant de taille. N’est-ce pas là un « début » de collecte d’informations qui alimenteront plus tard les dossiers de certains à la CPI, très probablement ?

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s