Faciliter le dialogue

Il n’est pas facile de faciliter un dialogue factice, faux ; entre des parties mues par des appétits politiques, la volonté de dominer les autres, le désir de camoufler ses forfaits et d’annihiler ses ennemis.

Le résultat de tout cela est parlant et révélateur d’un malaise qui doit nous parler, nous prévenir du danger.  De toute évidence, ce dialogue n’est pas et ne sera jamais un vrai, vue sont origine.  Il ne sera pas un échange entre d’honnêtes citoyens résolus à mettre notre pays en ordre.  Il risque, définitivement, d’être soit une rencontre de roublards avec des niais, soit une forum de bandits politiques, qui désirent se partager leur gâteau.

Source : WhatsApp, Les amis de Cishambo

[13:29, 23/5/2016] +243 992 207 249: Dialogue en RDC: la société civile rejette la composition du comité préparatoire

Le palais du Peuple, à Kinshasa, République démocratique du Congo.
© Wikimédia
Par RFI
Publié le 23-05-2016 Modifié le 23-05-2016 à 10:43

Nouvelle polémique dans les préparations au dialogue inclusif en RDC. La composition du comité préparatoire de ces assises est déjà contestée. La société civile rejette la liste de ses membres et dénonce la présence de personnes liées à des partis politiques.
« Il est déplorable de constater que sur la liste de la société civile publiée par monsieur Edem Kodjo se retrouvent des politiques ». Révoltée, Cathy Kalanga, qui se veut présidente de la société civile multisectorielle, a dénoncé la présence des acteurs politiques sur la liste des membres de la société civile.

Une liste du comité préparatoire livrée par le facilitateur du dialogue attendu en RDC : « Madame Juliette Mughole, députée élue du Libero et membre du parti politique MSR, siège présentement à l’Assemblée nationale au nom de son parti », donne comme exemple Cathy Kalanga. Joints au téléphone, les dirigeants de la formation politique MSR pro pouvoir ont confirmé l’appartenance de Juliette Mughole à leur parti, mais estiment que la députée a été retenue à cause de l’ONG qu’elle dirige.

Madame Cathy Kalanga invite alors le facilitateur Edem Kodjo à se rapprocher de la société civile : « Nous conseillons à monsieur Edem Kodjo de consulter réellement la société civile ». Les services d’Edem Kodjo ont été injoignables, mais une source de l’Union africaine à Kinshasa a estimé que quelque part la bonne foi du facilitateur a été abusée.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s