Égorgeur aux aveux !

[19:09, 21/5/2016] +32 486 74 17 04: Cher Gabriel,
1. L’aveu ou la déclaration d’un égorgeur qui serait pris les mains dans le sac, n’est pas nécessairement la description d’une réalité : ils doivent être critiqués, analysés, avant d’inférer dans un sens ou dans un autre.
2. C’est depuis 1960 que l’Est soit en difficulté, au prise avec avec des meurtres, des assassinats, des carnages. Il faut se poser la question de savoir pourquoi nous restons encore dans l’ignorance de tenants et aboutissants de ces actes ignobles qui se commettent sur notre territoire… Du moins, pour certains d’entre nous.
3. Pour ceux d’entre nous qui connaissent la vérité, partiellement ou totalement, qu’en font-ils et pourquoi ?
Je pense que ces quelques questions peuvent aider tout celui qui veut réellement s’occuper du devenir de notre pays, qui veut faire de la politique active.
Dans ce forum, il serait utile que nous nous concentrions sur des questions précises et tentions, ensemble, dans un esprit démocratique, d’y apporter des réponses qui nous aident à mieux gérer notre état mis en mal par une poignée de quelques méchants individus.
[19:14, 21/5/2016] +32 486 74 17 04: Ainsi, nous pourrions par exemple tenter de répondre à deux questions circonstancielles :
1. Katumbi a-t-il fuit le danger ?
2. Qui aura-t-il gain de cause dans cette affaire ?
3. Que faut-il répondre à Mende qui interroge : « Le créateur peut-il craindre la créature ? », d’une manière ou d’une autre ; et surtout, pourquoi et comment ?

Origine de notre message WhatsApp

[17:28, 21/5/2016] +243 993 831 396: UN ÉGORGEUR DE BÉNI CONFESSE: » JE SUIS RWANDAIS…RECRUTÉ POUR UN SALAIRE DE 400 $ »!!!!
La vigilance du souverain primaire à Beni ne se donne point de repos. L’image ci-contre est celle d’un tueur des civils à Beni, que la population a capturé ce jeudi 19 mai 2016. Le témoignage de ce criminel continue à confirmer les renseignements que les autochtones n’ont cessé de livrer sur l’identité réelle des personnes qui ont transformé le territoire de Beni en boucherie humaine.
Ce malfaiteur confesse : « Je suis rwandais. J’ai été recruté à Masaka, en Ouganda. Ceux qui m’ont négocié m’ont fait croire qu’il y a un travail, une mission à accomplir au Congo (R.D.C). Ils m’ont garanti que je serai rémunéré par un salaire mensuel de quatre cents dollars (400 US $)… » Il est donc un refugié rwandais qui était initialement attaché au camp de réfugiés de Nakivale, en District d’Isingiro, voisin à celui de Masaka et celui de Mbarara. Après cet interrogatoire populaire, le criminel a été conduit aux responsables de sécurité. Maintenant on peut comprendre pourquoi la population de Beni a persisté à dénoncer que ses tueurs proviennent du Rwanda et de l’Ouganda, qu’il y a un plan d’extermination des autochtones et projet d’occupation, voire de balkanisation, mis en marche à l’insu des congolais.
Peut-être que le témoignage de la population rapportant ponctuellement que les tueurs ont souvent opéré en utilisant la langue Kinyarwanda ne suffisait pas pour se convaincre de leur identité rwandaise. Mais aujourd’hui quelle résistance pourrait-on opposer à cette vérité, lorsqu’un tueur intercepté a le courage de rendre personnellement compte de son identité rwandaise ? C’est pourquoi, le gouvernement congolais n’a désormais plus le droit de continuer à duper les opinions par un langage de présomption – signe évident d’abdication face à ses responsabilités – ; car on en a trop avec le terme « présumés ADF/NALU » délibérément forgé pour éloigner les consciences de la vérité.
La population congolaise toute entière attend avec impatience les
[18:08, 21/5/2016] +243 998 688 608: Si un égorgeur peut avouer noir sur blanc à Beni quel argument pour le gouvernement ?
[18:13, 21/5/2016] +257 79 11 24 31: Attendons voir
[18:15, 21/5/2016] +243 997 621 336: La vérité finira par apparaitre.
[18:17, 21/5/2016] +257 79 11 24 31: Biensur qu oui
[18:53, 21/5/2016] +243 999 357 662: bsr
[18:53, 21/5/2016] +257 79 11 24 31: Bsr
[18:54, 21/5/2016] +243 999 357 662: ça vas ??
[18:55, 21/5/2016] +257 79 11 24 31: Oui au rythme d la RDC
[18:55, 21/5/2016] +257 79 11 24 31: Mon Cher Gabriel
[18:57, 21/5/2016] +243 999 357 662: mais la rdc est mal mon frère .
[18:59, 21/5/2016] +257 79 11 24 31: Oui m qu faire mainant? Selon toi
[19:01, 21/5/2016] +243 999 357 662: prions toujours .
[19:02, 21/5/2016] +257 79 11 24 31: Bien apres la priere?
[19:08, 21/5/2016] +243 999 357 662: nous allons gagné .

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.