Guerre froide ?

Les en-dessous des cartes échappent au commun des congolais.  La livraison de Kawele ce dont ne parlent que quelques rares patriotes, en cachette.  Le peuple est ainsi laissé dans l’ignorance…

Qui dit guerre froide dit mort d’hommes.  Nous le savons.  Depuis que nous avons tué l’autre Moïse, Tshombe, personne ne veut parler de la guerre froide qui se tient au Congo.  Tous nos « vieux » connaissent les intriguent où ils ont été impliqués d’une manière ou d’une autre.

Les élections de 2016, s’il y en a une, seront une partie de cette guerre froide qui fait que des congolais meurent sans savoir pourquoi ni comment, la plus part de temps.  Les communistes insidieux et les socialistes démagogues nés nous bernent…  Nous nous laissons aller.  Nous nous laissons engager dans la lutte contre l’impérialisme américain et contre la chrétienneté…

GENERAL-KAWELE -KATA -MOTO – Seba Siao

Le puissant marchand d’armes russe
Guerman Goutorov était à Kinshasa
Selon plusieurs sources militaires et aéroportuaires congolaises, l’ancien capitaine du KGB Guerman Goutorov (Ndlr : CEO of Streit Group[1] : http://www.defense-leaders.com/guerman-goutorov-ceo-of-streit-group/) a séjourné à Kinshasa dans la semaine du 14 mars 2016 sur invitation des plus hautes autorités militaires congolaises.

Goutorov fut l’assistant du président russe Vladimir Poutin à Berlin-Est dans les années 1980 et après dans les années 1990. Il a continué de travailler avec Poutine comme conseiller à la mairie de Saint-Pétersbourg (Ex-Leningrad). Il s’est alors converti dans les affaires (ventes d’armes + formations) et est propriétaire d’une industrie d’armements et véhicule blindés qui se nomme Streit Group. Il réside à Moscou mais ses principales activités se trouvent à Moscou et ses principaux bureaux sont à Dubaï aux Emirats arabes unis, plus précisément au Meydan Hotel.
– See more at: http://desc-wondo.org/fr/le-saviez-vous-un-puissant-marchand-darmes-russe-a-kinshasa-desc/#sthash.b3M04of7.GKSSVm5H.dpuf Selon une de nos sources, Goutorov considère la RDC comme un des bons clients dans le commerce de matériels militaires, plus particulièrement de véhicules blindés et des hélicoptères militaires. La maison militaire du chef de l’état, qui gère le budget de la défense, lui a passé une importante commande d’armement cette année dont 3 avions moyen-courrier de transport stratégique de marque Antonov 72 Coaler afin d’accroitre les moyens de mobilité de l’armée à travers le pays, particulièrement en 2016, une année de haute tension politique et sécuritaire. Ces trois avions se trouvent déjà à Kinshasa et sont opérationnels depuis 2 mois.

Ce sont les filiales de la société de Goutorov en Ukraine, en Russie, en Serbie et en Israël qui ont fourni la majeur partie de tous les matériels militaires de la Garde républicaine, des FARDC et de la PNC, achetés par la maison militaire de la présidence de la république depuis un an.

Goutorov et le Général Olenga se connaissent en Allemagne depuis les années 1980. Goutorov et ses chefs russes (Sergei Ivanov et Poutine) considèrent le Général Olenga comme un partenaire sérieux et loyal dans les affaires.

Outre les livraisons d’armes, Streit group se charge aussi du recyclage de éléments de la sécurité rapprochée du président Kabila en dispensant en plus un complément de formation en combat urbain, en lutte antiterroriste et en maintien de l’ordre public aux nouvelles unités spéciales de la GR (Fourmis et Abeilles de 2016) recrutées et formées à cette fin, ainsi que les réparations et l’entretien des véhicules blindés et des chars de combat. Il a résidé au 22ème étage (suite présidentielle) de l’Hôtel du Fleuve Congo.

Pour DESC, cette visite est une preuve supplémentaire qui démontre la détermination du président Kabila, dont la marge de manœuvre politique et diplomatique devient de plus en plus réduite, d’aller à l’affrontement armé contre les Congolais. Pourtant, en tant que garant de la paix et de la sécurité du pays, l’article 74 de la Constitution lui confère l’obligation de « consacrer toutes ses forces à la promotion du bien commun et de la paix ».

Malheureusement, depuis le carnage des manifestants contre le projet de loi sur le glissement électoral par la Garde républicaine et la police en janvier 2015 et le silence méprisant du Président Kabila, sa cour militaire ne cesse de militariser la Garde républicaine et d’autres anciens combattants démobilisés, entrainés en vue d’affrontements urbains contre la population[2]. Tout cela, pendant que l’armée, plutôt que de protéger les populations de l’est de la RDC, est impliquée dans les tueries de Beni[3], à l’indifférence générale des autorités congolaises. Ces mêmes massacres, dont celui du Père Vincent Machozi[4], se déroulent à la veille d’une nouvelle résolution de l’ONU sur reconfiguration du mandat de la MONUSCO dont les populations espèrent qu’elle renforcera sa mission offensive et de protection des populations congolaises qui risquent de subir en cette année de haute tension politique, suite à la fin du mandat de Kabila, la répression brutale de l’armée et de la police inféodées au président.
– See more at: http://desc-wondo.org/fr/le-saviez-vous-un-puissant-marchand-darmes-russe-a-kinshasa-desc/#sthash.b3M04of7.GKSSVm5H.dpuf

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.