FPRI ou épuration ethnique ?

Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

Tant que l’objectif sera de tuer nos frères lendus et leurs alliés – de souche soudanaise, souvent en conflit contre nos frères hema et leurs alliés, nilotiques ou nilotes, dont les tutsi – : nous devons tous, nous, congolais luttant pour l’unité de la RDC, nous insurger contre cette démarche qui pourrait avoir de grave conséquence sur la sécurité dans l’Ituri !  Si l’objectif ÉTAIT de dire non à la rébellion, mais oui à l’opposition, nous serions les premiers partie-prenante de cette démarche.  Or, nous savons qu’il est de l’intérêt de l’imposture de maintenir le trouble et la division dans notre pays.  En divisant les congolais, elle peut continuer son oeuvre d’imposture.  Résistons-lui est soyons vigilants.

Il faut en effet craindre que l’imposture de Joseph Hypolithe Kanambe utilise ou joue la corde des affinités culturelles pour réaliser sa volonté de s’éterniser son pouvoir en RDC. Auquel cas, nous savons que les lendus et leurs alliés seront traqués pour être torturés voire-même éliminés et faire ainsi perdurer le trouble que l’imposture et la MONUSCO se plaise à caresser dans l’Ituri, depuis 2001.  Il est fort à parier que les hema et leurs alliés, volontairement ou passivement se retrouvent instrumentalisés dans cette entreprise.

Ce n’est donc pas à l’imposture, proche des nilotiques et de leurs alliés, qui fonctionne dans une logique de parti-pris et du diviser pour régner, de s’attaquer au FRPI (Forces Révolutionnaires Patriotiques de l’Ituri).  Il s’agit en effet ou que cela finira par s’agir, définitivement, d’une élimination des lendus et leurs alliés, de race soudanaise et proche du MLC – par solidarité raciale.  Surtout, lorsqu’on sait que cette imposture soit en inimitié férote contre le MLC et ses alliés ; et que, elle craigne, probablement, fort de ne voir rentrer au créneau, Jean Pierre Bemba, qui pourrait obtenir une liberté provisoire.

Quand bien-même nous sérions nilotes ou nilotiques, nous ne pouvons tolérer que l’imposture veuille, consciemment ou inconsciemment, nous amener, maintenant seulement, à traquer les lendus et alliés.  Pourquoi ?  Parce que c’est comme cela que sera définitivement ressenti ou dit être ressentie la traque des éléments du FPRI.  L’imposture a appris que Bemba pourrait « revivre » politiquement ! Ouvrons bien nos yeux : les bons !  Bemba, ayant été rebelle, a des compte à nous rendre à ses compatriotes, comme tous les autres rebelles.  Cependant, cela doit se faire quand nous aurons débouté l’imposture dehors et que nous aurons mis en place des magistrats patriotes et dignes de ce nom dans notre pays pour juger les traîtres et les rebelles.

Peuple congolais : engageons-nous pour obtenir que notre pays devienne un jour un état paisible et prospère.  Nous ne pouvons pas permettre qu’il continue à être un parc de jeux pour les racistes.  Cette affaire risque en effet de réchauffer la guerre interethnique en Ituri, qui n’est toujours pas encore finie du fait de l’imposture que nous tolérons sur notre territoire.  Le général Didier Etumba Longila, qui connait bien les enjeux de cette affaire, se doit, en tant qu’officier de supérieur, veiller à ce qu’en aucun cas des congolais – éventuellement associés à des étrangers – ne soient tuer, uniquement parce qu’ils seraient des soudanais de race, pour servir la cause de l’imposture qui tentera, encore une fois, de se servir des nilotiques, qui feront bien te la tenir à l’œil cette fois-ci afin de non seulement lui barrer la route, mais d’aider le Congo à l’arrêter.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.