EAE ASBL : Beni, Bunia et Butembo

Nous avons introduit trois dossiers de demande d’autorisation d’activités de l’EAE ASBL dans trois villes de la RDC à ce jour : Beni, Bunia et Butembo.

Cette façon de faire devrait nous permettre de participer encore plus facilement au développement de ces villes, avec l’appui des administrations publiques, ASBL (Association sans but lucratif), ONG (Organisation non-gouvernementales) et coopératives locales.  C’est aussi une façon de pousser vers l’avant nos partenaires locaux qui sont très motivés.

Les démarches sur Beni souffrent de quelques tracasseries administratives de dernières minutes, après que tout ait bien commencé.  Le refus de prendre en compte nos statuts belges pourtant couverts par une apostille de notre ministre des affaires étrangères !  330 $ nous ont été demandés pour la finalisation des démarches.  Nous ne pouvons cependant pas accepter que nous soit imposé d’autres statuts que les nôtres et qui sont couverts par les accords qui obligent et protègent la Belgique et la République Démocratique du Congo.

A Bunia, les statuts ont traversé le cap du tribunal de première instance et se trouve sur la table du maire, sans anicroche.  Tout va bien jusque là. 150 $ nous sont exigés que nous sommes près à débourser.  Comparés aux 330 $ de Beni, il faut cependant se poser des questions sur le fonctionnement de l’administration en RDC.  D’où provient cette disparité dans la tarification ?

A Butembo, le dossier est déposé sur la table du maire pour un première consultation, pour engager la procédure de demande d’autorisation de nos activités sous sa cape.  Un rendez-vous avec le maire est attendu pour la semaine prochaine.

Nous avons, par rapport à ces projets, une demande à formuler aux fils de Beni, Bunia et Butembo : nous rejoindre. De la diaspora ou de l’intérieur !

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.