Nos langues, celles des autres

Nous pensons que c’est initiative est bonne !

Elle souffre cependant de quelques faiblesses :

  1. sa démocratie pourrait être mise en doute et l’excuse de l’urgence ne suffira pas quant on sait que c’est depuis 1999 que nous invitons nos leaders à une gestion structurée de notre avenir ;
  2. il risque de rapidement se transformer en une pérennisation de l’aliénation du congolais et des autres africaines « francophones » à la langue française ou aux anciennes métropoles de la francophonie.

Pour ne pas s’arrêter à la critique, que préconisons-nous dans le cadre du Projet 2014 en matière de politique linguistique au Congo-Kinshasa ?

  1. valoriser des langues qui nous soient véritablement utiles dans nos rapports entre nous congolais (swahili, lingala, kasaïen, munukutuba) et dans nos rapports avec les pays partenaires au développement (anglais, français, portugais ou chinois) ;
    dans cet ordre d’idée, nous estimons que LDK était bien inspiré en introduisant l’anglais comme deuxième langue officielle dans la constitution de notre pays – langue qui en fut par la suite enlevée pour un raison qu’il faudra éclaircir un jour – et nous suggérons-nous de l’apprendre à nos enfants, dès l’école primaire, en raison du même nombre d’heures par semaine que le français, de manière à faciliter nos relations encore difficiles avec le vaste monde des anglophones ;
    plus que LDK, nous proposons, d’introduire le portugais dans notre enseignement au même titre que les deux autres langues et là aussi dès la première année du primaire – éventuellement avec un moindre accent vue que ce n’est pas l’espagnol – de manière à améliorer nos relations aux pays lusophones (Angola, Zimbabwe, Portugal…) ;
    bref, faire de tout congolais « quadriglotte » : langue vernaculaire congolaise, anglais, français, portugais.
    nous sommes ouverts à la question de choisir entre le portugais et le chinois par exemple, au regard des relations développées avec ce pays depuis un certains temps et compte tenue de l’importance que peut prendre nos rapports à la Chine à la condition de l’améliorer en qualité et en quantité.
  2. s’agissant de l’anglais qui ne trouve pas le même écho à l’Ouest qu’à l’Est pour des raisons évidentes, il y a lieu de trouver un dosage différent dans les programmes de l’Est et ceux de l’Ouest ;
    la situation risque d’être la même pour le portugais qui intéressera plus les Kasaï que les autres provinces, probablement !
  3. rappelons ici ce que l’on peut trouver sur notre site (http://www.paluku.net/2014/contributions/graphelepalukuatokauwekomu/) que sous ce rapport, dans le système d’enseignement que nous proposons, cela ne devrait pas accroître les charges horaires des apprenants ni des enseignants ;
    l’efficacité apportée par le découplage que nous préconisons entre la fonction enseignement et la fonction évaluation des compétences permettra une meilleure maîtrise de quatre langues par tous nos compatriotes, sans augmentation du nombre d’heures consacrées aux langues ;
    quant à la gestion des quatre langues par nos futurs génies de bambins, des études auraient déjà établies que les enfants arrivaient à gérer l’apprentissage de 4 langues sans en souffrance psychologique ni cognitive ;
    définitivement, la plupart d’entre nous sont polyglottes, avec la seule difficulté que très souvent ce sont nos langues qui sont les moins bien maîtrisées : ce qui est inacceptables !

De : africa-t@googlegroups.com [mailto:africa-t@googlegroups.com] De la part de Jean-Louis T
Envoyé : mardi 12 juin 2012 19:29
À : kasalobi@hotmail.com; africa-t@googlegroups.com; africom@skynet.be; amukalonji@yahoo.fr; bandundu.idiofa@yahoo.com; bena_kasayi@groupesyahoo.ca; cccmontreal@yahoo.fr; ccd.rdcongo@yahoo.fr; ckazamba@yahoo.fr; congocultures@yahoogroupes.fr; congofamille@yahoo.fr; congogroup@yahoogroups.com; congokdp@gmail.com; congo-kin-alternative@yahoogroups.com; congonetradio@gmail.com; congoresistance@yahoogroupes.fr; congotribune@yahoogroups.com; congo-uni@yahoogroups.com; drcongo@yahoogroups.com; front_compatriot@yahoo.fr; hinterland@yahoogroupes.fr; hubert.mwandu@yahoo.com; info@congoforum.be; info@congotribune.com; katangafreedom@yahoo.fr; kawataabraham@yahoo.com; kyalumiereinter@yahoogroupes.fr; lavoixdukasai@yahoo.fr; le.phare@ic.cd; lecridesopprimes@yahoogroupes.fr; mampakadiall@yahoo.com; mediascongolais@yahoogroups.com; mfuma_nekongo-subscribe@yahoogroups.com; mpizion@yahoo.com; parlementaire_debout_de_udps@yahoogroupes.fr; philipcisekedi@hotmail.com; radiotvbendele@yahoo.co.uk; rdcongolibre@yahoo.fr
Cc : zpalmares@aol.com; veronmwalumba@yahoo.com; thuku@sbcglobal.net; tempetrop@ic.cd
Objet : Tenons bon, continuons à user nos dernières énergies pour l’annulation du sommet de la Francophonie.

Mes amis, frères et soeurs,
Tenons bon, continuons à user nos dernières énergies pour l’annulation du sommet de la Francophonie.
Nous nous sommes constitués en un comité restreint de 4 personnes ci-après : Rolain MENA Président de l’APARECO Europe, Edouard OLITO Président de l’UDPS France, Ali KALONGA de Belgique Administrateur du Blog « Culture Congolaise.net et journaliste » ainsi que nous-mêmes en représentation du Collectif « Convergence pour l’Emergence du Congo ».
Notre comité « anti-sommet de la Francophonie à Kinshasa » a répondu la semaine passée à une audience auprès d’une partie des décideurs Français, afin de démontrer les aspects juridiques qui oblige à ce que ce sommet ne se tienne pas à Kinshasa, en transgression avec les textes qui régissent l’OIF. Nous avons donc donné plus l’accent sur l’aspect du droit afin d’annihiler la volonté politique cachée.
Quand à l’aspect humaniste, nous avons présenté l’immoralité et le déshonneur de ce sommet pompeux dans un pays en guerre et endeuillé par ses millions de morts dont le chiffre continue à s’accroître, les viols massifs des femmes, filles, vieillards et enfants sans protection ni suivi psychologique, des orphelins sans encadrement, des déplacés de guerre sans sécurité, de violation massive des droits de l’homme et de la privation de liberté d’expression. C’est la honte.
Nous poursuivons toujours nos sensibilisations auprès des autorités françaises, des médias et presse ainsi qu’auprès de peuple Français pour d’obtenir la délocalisation de ce sommet en faveur d’un autre pays respectueux des droits de l’homme, afin que ces derniers ne se laissent pas embarqué dans une histoire qui risque de ternir l’image de la France et des Français par la transgression des droits.
Tenons bon mes amis, que chacun de nous se considère comme un soldat au front pour la libération du Congo, qu’aucun soldat ne s’avoue vaincu tant que Dieu lui prête vie.
Vive le Congo libre, vive les Congolais
Voici quelques extraits de texte que nous avions remis en mémorandum.
Dieu vous bénisse
===========================================
NOTE EXPLICATIVE POUR L’ANNULATION DU XIVè SOMMET DE LA FRANCOPHONIE A KINSHASA
A la Présidence de la République Française;
Aux membres du Gouvernement Français;
Aux Sénateurs Français;
Aux Députés Français;
Aux Pays membres de l’OIF
A l’Organisation Internationale de la Francophonie;
A tous les médias et presses
A l’Opinion publique
Que faut-il privilégier, la loi de la force ou la force de la loi pour l’équilibre mondial ?
Pour une francophonie irréprochable, honorable et équitable,
sans reproche ni hypocrisie.
Notre démarche de contestation, en tant que démocrates Congolais, nous pousse à demander au Gouvernement Français et l’Organisation Internationale de la Francophonie de prendre une position nette, sans ambigüité, pour l’annulation du XIV è sommet de la Francophonie prévu pour le mois d’octobre prochain.
La France vient de prendre une position de manière irréfutable, de ne pas être présente en Ukraine lors de la coupe d’Europe de ce mois de juin 2012, pour protester de manière ferme et officielle au manquement et au non respect des principes démocratiques du Gouvernement Ukrainien à l’égard de son ancien premier Ministre Madame Ioulia Tymochenko.
Dans le même ordre d’idée, nous saluons aussi la décision prise par la France et un certains nombres des pays européens, de l’OCDE et du G 20, qui viennent de décider persona non gratta tous les Ambassadeurs Syriens accrédités dans leurs pays respectifs, afin de protester contre les massacres et la répression féroce du Gouvernement Bachar el-Assad, en particulier les massacres sur les enfants à Houla.
Au vu de cette position commune des dirigeants Occidentaux épris des questions des droits de l’homme, nous Démocrates Congolais, demandons à ce qu’il soit appliqué à la situation dramatique des populations Congolaises, les mêmes marqueurs de contestation que ceux appliqués au Gouvernement syriens et Ukrainien.
Pour cela :
Nous rappelons ici que la Francophonie se définit comme étant un espace linguistique et culturel des peuples de la communauté francophone qui a adopté la langue française comme la langue de référence. Et comme la société française est animée par des « valeurs culturelles universelles reconnues », la promotion et le respect de ses « valeurs » devraient donc s’imposer à tous, pour régir et servir de modèle commun de société dans cet espace communautaire francophone, en approche proactives et positives à toutes questions de Paix, de sécurité et de coopération entre différents peuples.
Voici les motifs de notre démarche de contestation.
• Pendant que la République Démocratique du Congo est en plein crise postélectorale suite aux dernières élections présidentielles et législations de Novembre 2011, lesquelles élections entachées des irrégularités massives selon les rapports de différents Observateurs nationaux et internationaux, remettant en cause la légitimité du Pouvoir en place.
• Pendant que le Gouvernement de Kinshasa, mafieux et complice, excelle dans l’incapacité de mettre fin à la récurrence des guerres et violences qui ont déjà fait plus de 8 millions de morts, de manière directe ou indirecte, depuis 1998, viennent une fois de plus reconnaître une nouvelle intensité depuis quelques mois. Les dites guerres entretenues par la coalition des armés des pays voisins et des différents groupes armés, détruisent l’écosystème et les infrastructures, appauvrissent en même temps nos populations, les poussent par milliers à des déplacements forcés sans que la Communauté Internationale s’en intéresse.
• Pendant que les femmes, les filles, les vieillards et les enfants de cette partie de notre pays sans défense ni protection, subissent les viols massifs au quotidien et ce, en toute impunité ;
• Pendant que les enfants sont kidnappés et enrôlés de force par les milices opérant dans cette zone, l’insécurité est généralisée, laissant la population livrée à elle-même face à un niveau de barbarie sans précédent.
• Pendant que la violation des droits de l’homme, décriée par l’ONU bat son plein sur toute l’étendue de la République Congolaise ;
Nous n’arrivons pas à comprendre comment le Gouvernement français peut cautionner à ce que l’Organisation Internationale de la Francophonie puisse tenir, en toute quiétude et sans remord, son XIV sommet à Kinshasa. Ceci en contradiction flagrante avec les principes universels de droit de l’homme et les propres textes de « l’indissociabilité de la Francophonie et la Démocratie », comme cela fit déclarer au sommet de Bamako de 2000.
Jean Louis TSHIMBALANGA

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Culture, Langues, Les indépendances des peuples, Politique africaine, Politique congolaise, Politique internationale, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nos langues, celles des autres

  1. Ping : RDC : bantous contre chamites, soudanais et nilotiques ? | Comment faire, concrètement ?

  2. Ping : RDC : bantous contre chamites, soudanais et nilotiques ? | Projet 2014

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.