La trêve décrétée par Kampala a une signification


[18:07, 06/12/2021] JBKM : Le ministre d’État ougandais aux Affaires étrangères (Henry Oryem Okello) qualifie la MONUSCO de groupe inutile après avoir passé 20 ans dans l’Est du Congo sans enregistrer le moindre succès

[18:41, 06/12/2021] JBKM: Nous allons suspendre les opérations pendant une semaine afin que nous amenions des niveleuses pour ouvrir les routes, mais la force de patrouille de combat combinée a commencé à avancer de Mukakati vers ces camps connus de l’ADF », a déclaré le major Mugisa.

Il a également déclaré que les troupes manquent d’assez d’eau potable, affirmant qu’elles sont obligées de transporter de l’eau à partir des points d’eau ougandais.

« Nous prévoyons de faire venir notre équipe d’ingénieurs pour construire et établir des points d’eau partout où nous serons basés », a déclaré le Maj Mugisa.

Interrogé sur la durée de l’opération en RD Congo, le maj Mugisa a déclaré que l’opération serait réexaminée toutes les deux semaines pour vérifier ses progrès.

« Cela dépendra de la façon dont nos dirigeants nationaux se seront mis d’accord avec nos homologues en RD Congo. Nos forces sont prêtes à neutraliser les ADF pour veiller à ce qu’elles ne continuent pas à semer la pagaille », a-t-il déclaré.

Le major Mugisa a déclaré que certains rebelles des ADF ont disparu des camps attaqués par l’UPDF à l’aide d’avions de combat mardi, tandis que d’autres ont été tués et que quelques-uns sont toujours là.

« Nous appelons les rebelles ADF à se rendre car nous savons que certains ont été forcés ou trompés d’accepter leur doctrine alors mieux vaut se rendre et venir à nous nous vous recevrons, sinon vous y périrez », a-t-il noté, ajoutant qu’ils se sont déployés massivement. aux postes frontières poreux pour contrer ceux qui veulent s’infiltrer dans les communautés voisines.

Maj. Mugisa UPDF.

[19:12, 06/12/2021] GPAU : Sa déclaration [Oryem Okello] est une vérité qui ne plait pas à beaucoup d’européens qui gardent encore un esprit colonialiste ou à ceux d’entre eux qui comptent plus sur leur force que sur leur intelligence ou qui considèrent que la MONUSCO soit leur propriété privée, leur arme de guerre sur le continent africain.

[20:12, 06/12/2021] GPAU : L’Uganda n’est pas généreux à ce point.  La réalité est que :

– les hommes en armes oublient vite ce qu’ils devraient être : des protecteurs de la patrie ;

– ici, comme dans bien de pays du monde, c’est le pouvoir que l’on s’occupe à protéger – un comportement qui a son prix, parce que Dieu veille…

Le hic est que les rebellions se nourrissent de cette méchanceté du pouvoir, pour devenir plus dérangeantes, plus agressives.  En désespoir de cause, les rebelles sont capables du pire auquel nombreux d’entre nous ne pensent pas.

Au lieu de prôner le chaos, disons qu’il vaut mieux dire la vérité.  L’État qui n’est pas soumis au peuple, qui n’est pas du peuple, n’a jamais vaincu et ne vaincra jamais.  Qu’il soit l’Uganda ou un tout autre pays, un pouvoir honni par une frange de sa population, finira, tôt ou tard, par être décrié.  Il tuera ses citoyens jusqu’à ce qu’un jour la rébellion prenne le dessus sur lui : le pouvoir change alors de main, plusieurs vont en exil, mais la condition du pays ne s’améliore guerre pour autant ; parce que les nouvelles autorités sont dans le même travers, dès le départ : ils vivent sur un fond de l’arbitraire.  C’est cet arbitraire qui fait qu’aucune rébellion ne puisse apporter la paix, autant qu’aucune dictature ne peut laisser sa nation en paix.

Bien plus que cela, la situation qui nous préoccupe ici est autre.  Les ADF dont on parle ne peuvent pas être des rebelles contre les régimes de Kampala.  S’ils s’attaquent aux populations congolais qui ne soutiennent théoriquement pas le régime de Kampala, il faut bien se douter qu’il y ait anguille sous roche.  Qui sont donc ces hommes qui tuent et égorges au Congo ?  Des rebelles contre le régime de Kampala ?  S’ils ne le sont pas, pourquoi alors l’Uganda s’attaquerait-il à eux, aux côtés du régime de Kinshasa ?  Sur la naïveté de qui compte-on à Kampala comme à Kinshasa ?

La trêve décrétée par Kampala a une signification.  Il faut la trouver…

Auteur : Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

I am involved in the personal and holistic development of each of my fellow citizens; and in the community, national and global development in a democratic, Christian and capitalist way.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :