Sauvons nos télécoms


Le régime et le gouvernement que nous avons installés à Kinshasa ne maîtrisent pas encore la téléphonie. Comment maîtrisernt-ils le transfert de paquets sur Internet ou la télévision ?
Nos populations attentistes ne se rendent pas compte de leur abrutissent par un pouvoir qui, comme ses prédécesseurs, n’attend qu’une chose : piller, puis passer.
Les communautés locales ou régionales (territoriales, provinciales) sont à même d’organiser leur télécommunications en toute indépendance. Pour cela, elles doivent instruire, former et éduquer des ingénieurs et des techniciens de choix et les mettre au service de la nation en les payant correctement.
Mes anciens étudiants se plaignent de travailler dans un régime esclavagiste, qui leur renie tous les droits de travailleurs, même les plus élémentaires. Ils me promettent de ne rien arranger tant qu’ils auront des « salaires » d’esclaves.
La solution à nos misères des télécommunications nationales passe donc par deux étapes INDISPENSABLES.

  1. La disqualification des dictateurs et incompétents.
  2. Un enseignement technique de 1ère qualité, indépendant des ennemis du Congo.

Publié par Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

Développement personnel holistique ; développement communautaire, national et planétaire démocratique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :