GOMA DEMAIN : SAINS, MORTS, OCCUPÉS OU DÉLOCALISÉS ?


[27/5, 13:57] +243 992 211 000: A Kibati sur la route reliant Goma-Rutshuru-Butembo, le passage vient d’être autorisé. Mais exclusivement pour les piétons
[27/5, 13:57] +243 992 211 000: Un sentier d’infortune serait découvert par les taximans moto-voiture… Il y en auraient déjà qui font Goma-Kibumba sans emprunter Kibati… Vérifions ensemble.
[27/5, 13:57] +243 992 211 000: RD Congo : des dizaines de milliers évacués de Goma pour fuir l’éruption du volcan Nyiragongo Les autorités de Goma ont ordonné jeudi matin l’évacuation d’une partie de la ville en raison des risques d’éruption du volcan Nyiragongo. Cette décision a immédiatement provoqué l’exode de dizaines de milliers de personnes.

https://www.france24.com/fr/afrique/20210527-rd-congo-des-dizaines-de-milliers-évacués-de-goma-pour-fuir-l-éruption-du-volcan-nyiragongo
[27/5, 13:57] +243 819 492 965: Monsieur Qui connait plus que tout le monde !!!!

Tu crois que nos autorités dans leurs lieux de travail sont comparables à votre père Qui prend de décision sans réfléchir où consulter ces conseillers ?????
[27/5, 13:57] +243 992 211 000: La route GOMA – BUTEMBO sera bientôt réouverte, je venais d’échanger avec le Ministre MUHINDO NZANGI, il me dit que les machines nécessaires sont disponible pour désengorger cette voie et que d’ici 13h00’ elle sera en nouveau opérationnel et permettra à une partie de la population de se diriger vers Rutshuru, Kanyabayonga, Butembo et Beni.

Rémy Mukweso
[27/5, 13:57] +243 992 211 000: Goma a été faite, elle peut être défaite et faite…

Je répète, rien n’est irremplaçable
[27/5, 13:57] +243 992 211 000: Selon une délégation Allemande qui est venue à GOMA pour la circonstance, les tremblements de terre ont atteint le pic.
Maintenant, la situation va redevenir à la normale dans quelques heures ou jours…Le volcan ne représente plus aucun danger…
[27/5, 13:59] +243 819 492 965: 🔥🔥🔥🔥

Lu Dans un Forum

Le réservoir ou cuve publiée par L’OVG indique que c’est vide et le Directeur de la protection civile en concertation avec L’OVG appelle la population à rester calme. C’est contradictoire.
[27/5, 14:19] Paluku-Atoka Uwekomu: Que contient ces lave ? Quel congolais sais nous le dire et pourquoi ?☝🏿
[27/5, 14:20] +243 972 897 652: Le gouverneur n’a pas demandé à tout le monde de prendre toutes les directions.

Les experts allemands présents à Goma disent que le séisme a atteint son pic et tout va de normaliser.

Les chercheurs de l’OVG demandent de garder le calme.

Le ministre nzangi fait ouvrir la route de Bbo et ajoute qu’elle peut faciliter l’évacuation des populations.
Épisode 1. Faire paniquer le peuple

Épisode 2. Le peuple vit dans la précarité

Épisode 3. La demande d’aide humanitaire devient recevable

Épisode 4. Les ONG humanitaires locales proches des politiques encaissent de l’argent

Épisode 5. Le volcan rend riche certains et appauvrit les autres.

Prof Mughanda
[27/5, 14:23] Paluku-Atoka Uwekomu: Aucune proposition, Prof. Mughanda ?
[27/5, 14:40] Paluku-Atoka Uwekomu: Un professeur de physique promettait la tranquillité aux gomatraciens.
Nous avons montré son erreur. Des volcanologues allemands et des hommes au pouvoir nous promettent un retour au calme sismique. Serons-nous en paix pour autant ? La ville de Goma tiendra combien d’années encore, comment et pourquoi ? Que tirerons-nous de Goma durant ces années ?
Au regard de l’évolution de la situation, nous proposons aux gomatraciens de s’organiser pour conduire une étude qui aboutisse à une stratégie d’évitement d’une mort prévisible à nos concitoyens !
Le Dieu que nous adorons ne nous volera pas au secours si nous nous décidons à demeurer des niais et des complaisants !
[27/5, 14:43] +243 992 211 000: On devait ne fusse que commencer par enregistrer les déplacer, mettre les tentes, réquisitionner les écoles et églises pour loger les gens, préparer et recruter les mamans ou familles à donner les vivres pour préparer pour le déplacer. Vraiment c’est mawable. Ils sont aller à 7 pour voir et rien faire.
[27/5, 14:43] +243 992 211 000: Bon, je comprends pourquoi on les avait appelé les Mbwarriors. Je viens de Saké et rein n’est fait pr l’accueil des gens. Et là, je suis retourné sur Mugunga où je peux me trouver où dormir et surtout prendre bain. Au-delà de tout ça, je n’ai pas vu les bus SPT sur la route Saké.
[27/5, 14:44] +243 820 162 186: 🚨🚨🚨🚨🚨🚨🚨
PAGE DOCUMENTAIRE:

🇨🇩GOMA : ET SI LA DECISION D’ EVACUATION PRISE PAR LE GOUVERNEUR MILITAIRE ETAIT AMBIGUE , IMPRECISE ET INEFFICACE SCIENTIFIQUEMENT PARLANT !

Par Onesime P.MADILU

Dans un communiqué officiel lu tard dans la soirée hier au sujet de l’éruption volcanique qui l »Est de notre pays , le Gouverneur NDIMA indique avoir décrété l’évacuation de certains quartiers de GOMA , tout en précisant d’une probable  » présence du magma sous le sol de la ville s’étendant jusqu ‘au lac Kivu et pouvant faire éruption de façon imprévisible .

Cette mention des effets sismiques dans le lac faite sans beaucoup de précisions suscite notre curiosité scientifique et annihile à notre humble entendement le sérieux ayant conduit à la prise de cette décision lourde des conséquences , et que je juge avoir été prise dans la grande précipitation car ne reflétant pas la gravité d’un problème ayant fait déjà l’objet de plusieurs études , colloques et forums de sensibilisation . Il s’agit de la présence du gaz dans le Lac et les facteurs pouvant conduire à sa libération . C’est mon opinion .

Tous , nous savons qu’une libération d’un magma brouillant dans le lac KIVU aura pour effet corolaire immédiat , la libération aussi de ce fameux Gaz méthane tant documenté avec des effets devastrices incalculables.

EXPLOSION GAZEUSE DU LAC NYOS, CAMEROUN, 1986.

Le lac KIVU a toujours été comparé au lac NYOS . On se souviendra du phénomène qui a produit la catastrophe de ce lac ci-haut mentionné dans la nuit du 21 août 1986. En effet , il arriva que dans les eaux profondes du lac, la limite de saturation s’ était trouvée dépassée ; le processus d’ex-solution s’est amorcé et s’est développé dans l’ensemble des eaux du lac par une réaction en chaîne. Une explosion gazeuse a projeté dans les airs une colonne d’eau à une hauteur dépassant 80 m. L’énorme quantité de gaz carbonique libéré, étant plus dense que l’air, a ensuite  » coulé  » dans les vallées avoisinantes en asphyxiant toute forme de vie jusqu’à 30 km du lac. 1800 personnes on ainsi péri du fait de cette catastrophe. Soulignons que la catastrophe a eu lieu dans une zone rurale moins habité à l’époque , qui n’a rien de comparable à la densité des populations dans les deux Kivu .

C’EST LE LAC KIVU, LA VRAIE BOMBE A CRAINDRE EN CE MOMENT.

Selon les experts en eaux lacustres , un phénomène potentiellement catastrophique du nom « d’éruption limnique » risquerait de se produire si l’activité volcanique ou sismique faisait circuler les eaux du lac, soulevant ainsi le « couvercle » qui bloque l’ énorme quantité de Gaz méthane qu’il contient .

Dans l’hypothèse où cela devrait arriver , un nuage de gaz se libèrerait alors et asphyxierait toutes les populations lacustres.
Comme je l’ai précisé en amont , « Les deux seules “éruptions limniques” connues et observées se sont produites, l’une dans le lac MONOUN, au Cameroun en 1984 – l’incident avait fait 37 victimes – l’autre, plus catastrophique, celle du lac NYOS , dans laquelle plus de 80 millions de mètres cubes de dioxyde de carbone contenus dans les profondeurs du lac ont été libérés dans l’atmosphère ».

Juste une précision , les lacs Kivu, Nyos et Monoun ont reçu le nom de « lacs tueurs d’Afrique » dans le rapport publié en 2006 par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). Selon ce rapport, le lac Kivu reste une source de « graves préoccupations », puisque environ deux millions de personnes vivent dans le bassin du lac…

Selon le même rapport , du fait du creusement progressif d’un rift dans la zone, une faille se rapproche petit à petit du fond du lac. Si de grandes quantités de lave bouillante venaient à s’écouler dans le lac, cela serait plus que suffisant pour déclencher une circulation considérable, qui libèrerait d’énormes quantités de dioxyde de carbone, un gaz mortel », peut-on lire dans le rapport. « En outre, les eaux contiennent de grandes quantités de méthane susceptibles de provoquer des explosions au-dessus du lac ».

Et dans le cas d’espèce , ni les populations se trouvant à GOMA , SAKE , BUKAVU même ainsi que tous les environs du lac ne sont pas des lieux sûrs .Il appartient aux scientifiques d’estimer si possible avec plus de précision la distance d’éloignement qu’il faut …

En conclusion , j’ estime personnellement que toutes les Autorités des Provinces concernées devaient tenir compte et se référer plutôt à toutes les données archivistiques et documentaires en rapport avec non seulement le Volcan mais aussi le Gaz latent du LAC et son degré de dangerosité, tout en associant plusieurs experts concernés ( géologues, volcanologues , experts lacustres, humanitaires , médicaux et paramédicaux , environnementalistes,etc.) pour prendre des décisions concertées et suffisamment mûries, afin de bien dessiner le périmètre de sécurité et anticiper des interventions au cas où …

Face à l’imprécision , pour l’heure nous ne pouvons que prier dans l’ espoir que le pire n’arrive pas !

Onesime P..MADILU
Professionnel en gestion et conservation de l’Information documentaire.

Publié par Graphèle Paluku Atoka Uwekomu

Développement personnel holistique ; développement communautaire, national et planétaire démocratique.

Un avis sur « GOMA DEMAIN : SAINS, MORTS, OCCUPÉS OU DÉLOCALISÉS ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :