Nouvel Élan ? Autre échec !


I. Pourquoi Nouvel Elan et son leader, M. A. MUZITO n’ont pas participé aux consultations de M. F. TSHISEKEDI ?

Ø L’absence d’une l’invitation.

Ø Du fait de sa posture de Chef de l’Etat, M. F. TSHISEKEDI ne peut qu’écouter et décider. M. Mobutu qui invitait à la CNS, la contrôlait de A à Z. Certains, jusqu’aujourd’hui, l’ignore.

Ø M. F. TSHISEKEDI pose mal le problème de la crise qu’il réduit à la divergence de vues entre lui (CACH) et son partenaire M. J. KABILA (FCC). Réduire la crise en RDC à la seule question électorale est une erreur que plusieurs commettent. Le problème congolais demeure la colonisation de nos peuples. Tant que nos peuples seront des esclaves, la crise demeurera toute entière !

II. Quels sont les résultats possibles que M. F. TSHISEKEDI, l’UDPS ou le peuple peuvent attendre des consultations du premier ?

  1. 1er scénario : M. F. TSHISEKEDI échoue dans le recrutement de nouveaux députés en vue de former une nouvelle majorité parlementaire en faveur de son Union sacrée. Il se refait esclave de Kabila.
  2. 2ème scénario : M. F. TSHISEKEDI réussit à recruter quelques députés, à augmenter son poids au sein de l’Assemblée Nationale ainsi que son quota au sein de la coalition FCC-CACH mais n’arrive ni à avoir une majorité parlementaire ni à avoir le contrôle de ses fonctions régaliennes, dont la défense et la justice ainsi que la finance et les mines.
  3. 3ème scénario : M. F. TSHISEKEDI réussit à requalifier la majorité parlementaire, en obtenant l’adhésion à son union sacrée, de quelques députés du FCC ou de LAMUKA en quête d’oxygène. Cette option ne va pas non plus résoudre la crise congolaise ; parce, M. F. Tshisekedi ne propose pas une solution au problème de notre colonisation, mais est une partie du problème.

(Texte de départ : Me Steve KIVWATA)

1. Où serait donc la voie du salut ? 2. Dans quelle direction l’élite congolaise doit elle encourager les congolais d’aller ? Surtout, 3. pourquoi et 4. comment ?

  1. Notre problème étant la colonisation de nos peuples, la solution est la luttes de ces peuples pour leur indépendance ou pour leurs indépendances.
  2. Surtout pas dans celle proposer par la classe politique actuelle, mais dans celle indiquée par nous depuis décembre 1999 : un projet de société national consensuel d’abord en nous mettant autour d’une table, librement.
  3. Aucun peuple congolais ne se laissera faire. De plus en plus de peuples prennent conscience de l’oppression dans laquelle ils vivent et planifient bien ou mal leur prise d’indépendance !
  4. Titiller nos hommes politiques, disqualifier les véreux, promouvoir les visionnaires, les porteurs de projets de notre indépendance !

Publié par Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :