Nous souffrons une crise identitaire grave, nous congolais, nous africains. Nous ne savons pas qui nous sommes. La plupart ne savent mêmes pas ce que nous voudrions devenir. Curieusement, nous croyons encore former des nations…

De plus en plus, dans mon pays, la RDC, je rencontre des personnes qui ne connaissent même pas les noms de leurs grands-parents ni ceux de leurs petits-fils.
Ces mêmes personnes ne savent pas les valeurs pronées, défendues, par leurs ancêtres. L’histoire de leur patriarchie leur échappe totalement. Et qui pis est, beaucoup ne savent même pas d’où leurs pays vient… Surtout, ne leur demandez pas l’histoire de leurs patriarchies, clans, tribus, ethnies, races ou pays…

Dans mon pays, qui connait encore ce qu’était la religion de ses ancêtres et comment, pourquoi et quand elle soit disparue ? Nous n’aimons personne ; dès lors que nous n’aimons pas nos propres personnes. N’est-ce pas par là que tout dût-ce tout commencer, dans les années 60 ?

En organisant des MOOC d’instruction, de formation et d’éducation de nos masses, nous pouvons corriger ce qui doit l’être très rapidement et jouir de vivre en hommes libres : qui se connaissent, qui savent ce qu’ils veulent, et qui vivent en conséquence.

Nous recherchons ceux qui voudraient proposer des enseignements, des formations et des séminaires du genre pour l’Afrique. Une Afrique qui se recherche mal jusqu’ici ! Cliquer ici pour intégrer notre groupe Skype et participer à nos formations futures.

Publié par Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :