Est-ce à suivre ?


Tel que reçu sur WhatsApp

Coalition CACH-FCC: «Joseph Kabila ne fournit pas assez d’efforts pour inculquer à ses troupes la notion du respect vis-à-vis de son partenaire, le Président de la République FATSHI» ( Observateurs)

La plupart des observateurs contactés ici et là par plusieurs sources affirment que le Sénateur à vie Joseph Kabila ne fait pas autant d’efforts pour faciliter la tâche à celui qui le porte à cœur et le présente à l’opinion publique comme un partenaire politique. Il s’agit bel et bien du Président de la République, son Excellence Félix Tshisekedi, qui, d’après ces observateurs, fait face aux oppositions terribles au sein même de la Coalition créée au mois de juillet 2019, sans que Joseph Kabila fasse de son mieux pour afficher une rigueur contre les récalcitrants de sa famille politique.
Il se dégage l’impression qu’en cas de tension, Joseph Kabila laisse la situation pourrir de fond à comble pour venir, ensuite, jouer au sapeur pompier lorsque la situation commence à refermer en sa défaveur ou contre sa famille politique.

Ça s’appelle, et le mot n’est pas dure, de l’hypocrisie, notent lesdits observateurs qui en veulent pour preuve rappeler à l’opinion publique quelques actes inacceptables posés par certains acteurs au sein de cette coalition pour fragiliser le Chef de l’État, son Excellence Félix TSHISEKEDI que voici:

Dans un passé récent, le Présidente de la chambre basse du Parlement, l’Honorable Jeannine MABUNDA, s’était permise d’attaquer le Président de la République à travers les médias en annonçant, contrairement aux prescrits Constitutionnels, l’ouverture des discussions à l’assemblée nationale autour des ordonnances présidentielles.
Comme si cela ne suffisait pas, c’était le tour de monsieur Alexis TAMBWE MWAMBA, Président du Sénat, qui avait pris a parti le Chef de l’État sur la radio Top Congo en déclarant tout haut que le Chef de l’État a violé la Constitution en décrétant l’État d’urgence, alors qu’il en était pas le cas.
Dans tout ça, il n’y a pas eu ne fût-ce qu’une déclaration de condamnation de la part de l’autorité morale du FCC, le Sénateur Joseph KABILA KABANGE, censé pourtant rappeler ses hommes à l’ordre et au respect d’un partenaire aussi important qui, sans sa sagesse, les membres du FCC auraient dû vivre le même scénario de violence et de fuite comme fut le cas avec les moubutistes à l’entrée de l’AFDL en 1997.

Il est étonnant, rappellent nos observateurs, qu’après 18 ans de misère, le FCC rêve toujours de revenir aux commandes du pays pour, peut-être, pérenniser la misère de la population, l’impunité et la gabegie financière.

Au regard de cet aspect des choses, la plupart des abonnés de votre médias ont délié leurs langues de manière spontanée autour de la fameuse pétition dont l’auteur se trouve être un membre de la plateforme politique électorale LAMUKA, plateforme qui n’a jamais digéré la Coalition CACH-FCC. Mais, curieusement et contre toute attente, c’est un grand coup de théâtre qui se constate ce dernier temps. Le FCC préfére soutenir un acteur politique de LAMUKA contre un Allié de taille dans cette affaire qui fait couler beaucoup d’encres et de salive. On reproche simplement à l’Honorable Jean Marc KABUND-A-KABUND d’être parti, lui aussi, à la même chaîne de radio (Top Congo) pour défendre le Président de la République Démocratique du Congo que le Président du Sénat, Alexis TAMBWE MWAMBA, avait accusé faussement d’avoir violé la Constitution de la République.

À ce stade, les observateurs avertis demeurent perplexes et se posent plusieurs questions, notamment est-ce que la coalition CACH-FCC existe encore ou pas ? Car, à la surprise générale, le président du groupe parlementaire PPRD/ FCC, l’honorable Didier Manara, ne s’est pas limité à dénoncer l’arrestation de son collègue Député National, mais il est allé plus loin en promettant une guerre gratuite contre Jean-Marc Kabund et a avoué sans rire que le FCC est désormais déterminé à en finir avec le premier vice-président de l’Assemblée nationale en faisant aboutir la pétition visant sa déchéance.

« Lundi, nous sommes déterminés à le chasser. Qu’il aille faire le militantisme au sein de son parti UDPS » , a laissé entendre le député national Didier Manara.

À la lumière des choses, nos lecteurs conviendraient avec nous que dans ce mariage politique appelé coalition CACH-FCC, seule l’UDPS affiche la sincérité envers son allié du FCC qui, en retour, dispose d’un agenda caché, celui de tourner en bourrique l’UDPS. C’est un secret de polichinelle que depuis un certain temps le PPRD s’était rapproché sérieusement du MLC du Sénateur Jean Pierre BEMBA dans les coulisses. Et, cette affaire vient éclairer la lanterne de ceux qui émettaient encore des doutes là-dessus. Car, comment peut-on expliquer que le plaignant pour «faux en écriture» est connu de tous, mais le PPRD se permet de se mobiliser contre le 1er VICE-PRÉSIDENT de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Jean Marc KABUND avec autant d’énergies politiques ?
La situation actuelle atteste, comme ça se dit déjà, que Honorable Jean Jacques MAMBA n’est qu’un bouc émissaire dans cette affaire de pétition.

Qui dit mieux ?

Dossier à suivre…

Publié par Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :