Jeunes : théorie et application.

[17/9, 03:52] Valentin Kambale: Cher frère et ami Paluku Atoka Graphele
De la part de de Valentin kambale au Canada
Je voudrais revenir sur votre appréciation de la définition des jeunes pour les sciences et l’objectif du groupe
À ma connaissance la science est pour le développement ce que les mathématiques sont pour l’homme et la technologie pour le bien être de l’humanité
Ces deux concepts sont complémentaires et concourent tous au même objectif
Si les sciences sociales et les sciences exactes ne peuvent pas aider l’homme à s’épanouir alors Pourquoi aller à l’école
L’école est un lieu d’apprentissage pour que la connaissance acquise amene une solution au devenir collectif et au développement de l’humanité
Je conclu en proposant que nos jeunes nous trouvent des projets pour Un développement durable du Congo en passant par leurs connaissances scientifiques sur des questions de la santé de l’éducation des infrastructures routières de grands travaux de l’aménager de notre territoire congolais et de l’Afrique toute entière
Quittons les sentiers battus
Développer l’intelligence de l’intelligence
[17/9, 11:05] SP Paluku-Atoka Uwekomu: 👍🏿La philosophie selon laquelle la science n’ait de sens que la participation à notre développement, nous humains, m’agrée parfaitement, Valentin.
Prenons un exemple. Je sais que désormais, beaucoup de nos villages soient à même de s’électrifier avec du photovoltaïque sans attendre l’hydroélectrique à la condition d’investir sur le long terme et dans du matériel de qualité. C’est mon devoir en tant qu’ingénieur électricien de vulgariser cette nouvelle donne souvent ignorée et d’aider nos villages qui y trouveraient du bénéfice à s’électrifier le plus tôt possible.
Cela dit, l’acquisition du savoir est une chose. Son application pour le développement en est une autre. Le présent groupe vise l’encouragement des jeunes à arrêter de déambuler pour entrer à l’école de la science, du savoir. D’autres groupes existent qui mobilisent pour la cause de l’application du savoir, tel le groupe EAE ASBL par exemple, qui peut être jointe moyennant une cotisation annuelle de 10 $/an pour ceux qui habitent l’Afrique et de 10 €/an pour ceux qui habitent l’Union Européenne.
En clair, pour ordonner notre travail, ici, nous voulons engager les jeunes dans l’apprentissage de la sociologie par exemple. D’autres groupes existent qui montrent aux jeunes sociologues comment appliquer leurs connaissances au développement local – ce que l’EAE ASBL par exemple serait bien disposer à faire, si elle trouvait des animateurs sociologues compétents et motivés.

A propos Graphèle Paluku-Atoka Uwekomu

développement personnel, communautaire, national, planétaire
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.